Objectif Soins n° 196 du 01/05/2011

Actualités

Annabelle Alix  

ACTIONS D’AMÉLIORATION → En réaction à plusieurs erreurs médicamenteuses, un arrêté publié le samedi 16 avril est venu sécuriser le circuit hospitalier du médicament, en en renforçant le système de prévention.

Fin 2008, à l’hôpital parisien Saint-Vincent-de-Paul (AP-HP), une injection de chlorure de magnésium avait causé la mort d’un enfant de 3 ans. Des flacons de la substance mortelle avaient été confondus avec d’autres flacons contenant des vitamines, et entreposés par erreur au même...




Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...