(Publicité)
 

L'infirmière Magazine n° 354 du 01/11/2014

FORMATION CONTINUE

L’ESSENTIEL

Pour accompagner au mieux les petits confrontés au décès d’un proche, les soignants doivent prendre en compte leur dégré de développement cognitif. Il arrive aussi qu’un très jeune patient meure : dans ce cas, il importe ne pas se laisser submerger par ses émotions.

Mort et enfance sont pour la majorité des adultes, y compris soignants, des termes antinomiques. En effet, l’enfant est synonyme d’avenir, d’innocence et de prolongement de soi pour le parent. Pourtant, comme tout être vivant, il est concerné par la mort, qu’il doit progressivement...


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Notre service client est à votre disposition au numéro vert : 0800 94 98 92 (appel gratuit à partir d'un fixe).

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...