(Publicité)
 

L'infirmière Magazine n° 265 du 20/10/2010

DOSSIER

L’ESSENTIEL

Malgré une augmentation constante de l’incidence du cancer du sein, la mortalité liée à ce cancer diminue grâce aux effets combinés du dépistage organisé, de l’amélioration des traitements disponibles et de l’accompagnement personnalisé des patientes.

En outre, plus le diagnostic est précoce, plus les chances de guérison et de respect de l’intégrité corporelle par des traitements conservateurs sont importantes. Une prise en charge médico-technique et soignante lourde mais valorisante pour les infirmiers car, au-delà de l’efficacité des traitements, leur écoute, leur investissement et leur disponibilité pour mettre en œuvre et expliquer les traitements, prévenir leurs effets secondaires, calmer l’anxiété, vérifier la qualité du sommeil, prendre en compte les difficultés posées au quotidien par la maladie, assurer une présence rassurante… contribuent à améliorer le vécu et la qualité de vie des patientes.

1. DIAGNOSTIC

Une tumeur cancéreuse du sein d’un à deux centimètres se forme en plusieurs années et suit, lorsqu’elle n’est pas diagnostiquée, un processus évolutif conduisant à l’envahissement plus ou moins important des tissus voisins (voir encadré p. 38)....


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Notre service client est à votre disposition au numéro vert : 0800 94 98 92 (appel gratuit à partir d'un fixe).

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...