(Publicité)
 


17/04/2019

Obligation vaccinale : l’académie de pharmacie vise les professionnels de santé

L’académie de pharmacie souhaite que les vaccins contre la rougeole, la coqueluche, la varicelle et la grippe saisonnière deviennent obligatoires pour les professionnels de santé.

Malgré les méthodes de prévention comme la vaccination et les mesures d’hygiène, la rougeole, la varicelle, la coqueluche et la grippe saisonnière demeurent des problèmes de santé publique, constatent les académiciens en préambule de leurs recommandations. Face à une couverture vaccinale insuffisante et aux doutes manifestés par « une partie non négligeable des professionnels de santé » à l’égard de la sécurité, de l’efficacité et de l’utilité de certains vaccins, les académiciens sont favorables à l’obligation vaccinale contre la rougeole, la coqueluche et la varicelle pour les professionnels de santé en exercice ou en formation. Une obligation souhaitable aussi bien pour les hospitaliers que pour les libéraux et les professionnels du secteur médico-social, soulignent-ils.

Pour la grippe saisonnière, les académiciens souhaitent que le vaccin soit obligatoire pour tous les professionnels médicaux, paramédicaux et pharmaceutiques, qu’ils soient en formation ou qu’ils exercent dans une structure de santé ou de soins, publique ou privée. A minima, l’obligation doit concerner les professionnels en formation ou exerçant dans une structure hébergeant des personnes âgées. L’académie évoque la mise en place d’un système de traçabilité de la vaccination afin de vérifier « la réalité » de la vaccination. Elle envisage la forme d’un registre annuel électronique « qui permettra d’évaluer la couverture vaccinale effective et l’efficacité de la vaccination ».

Par ailleurs, l’académie insiste sur la nécessité de renforcer la formation initiale et continue en vaccinologie dans toutes les filières médicales et paramédicales et de dénoncer et contrer les fausses informations, en particulier sur les réseaux sociaux. Enfin, les académiciens militent pour une harmonisation du calendrier vaccinal, des recommandations et des obligations vaccinales en Europe.

Stéphanie Hasendahl



Grippe : les réponses immunitaires diffèrent selon les voies d'administration

À lire dans « L'Infirmière Libérale Magazine » n° 358

Réservé aux abonnés

Les dernières réactions

  • 17/04/2019 à 18:33
    Olivia
    alerter
    Pour qui se prend l’académie De pharmacie a vouloir imposer sa volonté qu’ils arrêtent déjà’ de se faire payer par des marques de labo avant d’imposer la notre corps des vaccins comme celui de la grippe dont on sait que quand on le fait le virus a déjà muté!!!
  • 18/04/2019 à 09:35
    Pasmi
    alerter
    On reconnait bien les lobbies pharmaceutiques derriere tout cela!! Faire du fric et imposer leur dictat ..mais au nom de quoi?
  • 19/04/2019 à 11:08
    Cv
    alerter
    Soyons objectifs... Le ROR était déjà fortement recommandé dans les années 90 (souvenez vous de la pub avec le lionceau) et le nombre de cas était minime. Le vaccin est de nouveau obligatoire, nous verrons l'impact sur le nombre de cas en hausse ces dernières années dans le cadre d'une couverture vaccinale réduite.
    Pour la grippe quand on voit les stats on peut se poser la question... Je pense que le problème n'est pas la vaccination en soi mais la composition et l'image du vaccin.

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie


Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...