(Publicité)
 

Objectif Soins n° 225 du 01/04/2014

Ressources humaines

Rachel Jacob*   Florent Pierret**   Karine Aiguier-Doll***   Sandrine Christophe****   Sophie Pfeiffer*****   Christine Ehrhardt******   Brigitte Thomas*******   Christiane Voignier********   Marie-Andrée Winkel-Garnier*********  

Si la question de la fin de vie, à l’hôpital, interroge évidemment les patients directement concernés, elle mobilise aussi fortement les soignants en position d’accompagnement. La loi Léonetti du 22 avril 2005 reconnaît aux personnes d’exprimer leurs volontés dans la limitation ou l’arrêt des traitements curatifs à travers deux innovations : le refus de soins, exprimé dans le cadre de directives anticipées ou non, et la personne de confiance.

La loi Leonetti, comme toute loi, ne donne qu’un cadrage universel, elle ne dit rien de la singularité vécue des situations de vie qu’elle encadre. Ce sont pourtant ces situations qui pèsent de tout leur poids sur le quotidien des soignants concernés. Seuls, alors, l’authenticité...


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Notre service client est à votre disposition au numéro vert : 0800 94 98 92 (appel gratuit à partir d'un fixe).

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...