(Publicité)
 

Objectif Soins n° 202 du 01/01/2012

Revue de presse

Claire Pourprix  

Le gouvernement va demander aux 30 000 femmes porteuses d’une prothèse mammaire défectueuse, de type Poly implants prothèses, de les retirer. Le but : éviter la rupture de ces implants, composés d’un gel non médical. « En même temps, il n’y a pas urgence, il ne faut pas inquiéter, mais c’est le principe de prévention qui doit s’imposer », estime le professeur Lantieri, chef du service de chirurgie réparatrice de l’hôpital Henri-Mondor à Créteil. Un tiers...


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Notre service client est à votre disposition au numéro vert : 0800 94 98 92 (appel gratuit à partir d'un fixe).

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...