(Publicité)
 

L'infirmière Magazine n° 334 du 01/12/2013

DOSSIER

L’ESSENTIEL

L’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (Aomi) est, dans la plupart des cas, une manifestation de l’athérosclérose. C’est une maladie grave, en raison de la douleur, du handicap et du risque d’amputation direct, ainsi que de l’atteinte artérielle qu’elle révèle, associée à un risque cardio-vasculaire élevé. Les douleurs apparaissent au stade de la claudication intermittente et limitent le périmètre de marche du patient. Lorsque la maladie évolue au stade de l’ischémie permanente, la douleur devient constante. L’ulcère artériel est la principale complication cutanée de l’Aomi, à l’origine également d’une douleur récurrente. Les soignants doivent tenter de la soulager par un traitement antalgique efficace. Une antalgie supplémentaire préviendra et réduira la douleur liée aux soins. La prévention des accidents cardio-vasculaires (IDM, AVC) associe traitement médicamenteux et hygiène de vie.

1. LA MALADIE

Physiopathologie

L’artérite des membres inférieurs ou artériopathie oblitérante des membres inférieurs (Aomi) est, le plus souvent, une conséquence de l’athérosclérose, qui se caractérise par une perte d’élasticité des artères due à la sclérose...


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Notre service client est à votre disposition au numéro vert : 0800 94 98 92 (appel gratuit à partir d'un fixe).

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...