(Publicité)
 

L'infirmière Libérale Magazine n° 334 du 01/03/2017

Cahier de formation

Savoir faire

À la suite d’un cancer, Mme S., 45 ans, a subi une ablation du rectum et d’une partie du vagin. Elle est porteuse d’une stomie, qu’elle gère bien. Elle mène une vie proche de la normale. Vous n’assurez donc plus que deux soins par semaine. Lors de l’une de vos visites, elle vous fait part de sa difficulté à reprendre une activité sexuelle. Vous la rassurez en lui disant que la cicatrice ne se rouvrira pas et que le vagin est capable de résister à un rapport sexuel....


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Notre service client est à votre disposition au numéro vert : 0800 94 98 92 (appel gratuit à partir d'un fixe).

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...