(Publicité)
 
25/10/2017

Erreur fatale d'inattention : une infirmière devant le tribunal

Elle s’était trompée d’ampoule. Le 12 août 2014, à l’hôpital de Girac (agglomération d’Angoulême), une infirmière de 25 ans doit injecter une dose d’Augmentin, en intraveineuse. Âgé de 84 ans, le patient a été admis, deux jours plus tôt, pour détresse respiratoire. Son pronostic vital n’est pas engagé mais son état nécessite des soins, en service pneumologie. L’infirmière, qui doit mélanger le médicament avec de l’eau, confond les ampoules et met du chlorure de potassium à la place. L’octogénaire décède presque instantanément.

« J’ai confondu les deux ampoules qui présentent des similitudes », glisse, à la barre, l’infirmière. À l’audience, mardi 24 octobre, la fille du défunt, elle-même infirmière, déplore : « On apprend qu’il faut lire l’étiquette au dernier moment. C’est la seule chose qui n’a pas été faite. » Depuis l’accident, la jeune infirmière a démissionné et travaille en tant qu’infirmière scolaire. La procureure, Marie Terrades, a requis un an de prison avec sursis et une interdiction d’exercer la profession pendant cinq ans. L’avocat de la défense argumente : « Ce n’est pas la preuve de l’incompétence, mais d’une erreur commise. » Délibéré le 21 novembre.

(Avec Sud-Ouest)


(Publicité)

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Précis de soins relationnels


Entièrement consacré aux soins relationnels, cet ouvrage s’adresse aussi bien aux étudiants en soins infirmiers qu’à tous les professionnels qui cherchent un socle pour éclairer leur pratique quotidienne de la relation soignant-soigné.

En savoir +

(Publicité)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...