(Publicité)
 


13/02/2019

Homéopathie : des patients convaincus mais des médecins réticents

Si l'homéopathie rencontre une large majorité de suffrages dans la population générale, elle ne semble pas convaincre les professionnels de santé, et en particulier les médecins. Un fossé qui sépare soignants et soignés, et tend à minorer l'usage de cette pratique alternative par les Français dans l'esprit des médecins.

La perception des bienfaits de l'homéopathie différerait selon qu'on soit soignant ou soigné. C'est le résultat d'une enquête Odoxa, intitulée « Homéopathie & médecines alternatives et complémentaires : les patients et les médecins sont à front renversé », parue le 31 janvier 2019. On y apprend notamment que pas moins de 75 % des Français disent croire « aux bienfaits de l’homéopathie pour la santé », contre 49 % des professionnels de santé interrogés, et seulement 33 % des médecins. Parmi les professionnels de santé, ils sont en effet 50 % à « ne croire plutôt pas ou pas du tout aux bienfaits pour la santé » de l'homéopathie. Ce qui en fait, de loin, le score le plus négatif de l'étude (suit la phytothérapie, qui recueille 33 % de leurs suffrages négatifs).

Du côté des médecines alternatives et complémentaires, l’ostéopathie et l’acupuncture reçoivent également les faveurs du public, avec respectivement 85 % et 78 % d’opinions favorables. Des pratiques de soins alternatives également bien reçues chez les professionnels de santé : 83 % d’opinions favorables pour l'hypnose, 83 % pour l'ostéopathie et 74 % pour l’acupuncture .

Un usage de l'homéopathie sous-évalué

Plus de la moitié de la population générale (52 %) déclare utiliser l’homéopathie pour se soigner. Mais les professionnels de santé n’en sont que peu conscients, sous-évaluant largement cet usage, estimé à 28 % des patients, ce qui correspond peu ou prou à la fréquence de leurs recommandations : 35% des professionnels de santé déclarent recommander l’homéopathie à leurs patients, pour 28 % des médecins. Et parmi ceux qui la recommandent, c’est en partie pour son effet placebo (23 % tous professionnels de santé, 41 % des médecins), mais beaucoup plus largement pour une efficacité propre : 69 % des professionnels de santé et 51 % des médecins.

VSK

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 



Catalogues des Éditions Lamarre

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie


Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...