(Publicité)
 


28/02/2018

[INTERVIEW] Agnès Buzyn : « Sept millions d’euros pour accompagner le service sanitaire »

Nous avons rencontré la ministre des Solidarités et de la Santé, mardi 27 février, à son bureau, avenue Duquesne. L’occasion d’aborder quelques questions d’actualité, notamment la mise en place du service sanitaire pour les étudiants en santé et l’amélioration du dispositif de congé maternité.

Vous avez annoncé, le 26 février, que dès la rentrée 2018, un service sanitaire serait obligatoire pour les étudiants en santé, dont les étudiants en soins infirmiers, avec, notamment, des premières expérimentations en mars à Angers, Clermont-Ferrand, Caen, Marseille et Dunkerque. Les étudiants seront-ils rémunérés ?

Le rapport qui nous a été remis par le Pr Loïc Vaillant ne prévoit pas de rémunérer en tant que tel le service sanitaire car celui-ci fera entièrement partie du cursus de l’étudiant. En revanche, si le service sanitaire se positionne dans le cursus au moment des stages rémunérés, il sera rémunéré comme n’importe quel stage. Dans le cas contraire, non. En revanche, les étudiants seront, bien entendu, entièrement défrayés pendant leur service sanitaire. Il n’est pas question qu’ils aient à payer quoi que ce soit pour se rendre dans les collèges, les lycées ou les universités où ils exerceront leur service sanitaire.

Ce sont 7 millions d’euros qui ont été budgétés pour accompagner les jeunes dans ces missions. À Angers, nous avons pu observer des expérimentations vraiment enthousiasmantes. Nous avons notamment rencontré une équipe, composée d’étudiants en pharmacie, soins infirmiers, médecine et sage-femme, qui a élaboré un projet d’éducation à la santé pour un collège où ils étaient intervenus quatre fois. Les messages de prévention sont bien passés ! Ce qui est important, c’est que le service sanitaire va enfin permettre que la prévention fasse complètement partie intégrante de la formation des soignants.

Depuis octobre 2017, les médecins libérales en congé maternité bénéficient d’une allocation forfaitaire en plus de leurs indemnités journalières. Pourquoi avoir exclu les paramédicaux de cette amélioration ?

Il s’agit d’une mesure incitative d’urgence pour répondre à la question des déserts médicaux. En effet, on s’est rendu compte que les médecins libérales s’installent désormais de plus en plus tard, entre 35 et 40 ans, et préfèrent le salariat à l’exercice libéral. Le but est de rendre la filière libérale plus attractive pour les femmes médecins. C’est vraiment une problématique très spécifique aux médecins. La situation de la démographie des infirmières libérales est différente. Pour autant, je comprends leurs interrogations. Mais je rappelle que les auxiliaires médicaux conventionnées bénéficient d’un régime indemnitaire pour leur congé maternité. Pour aller plus loin, nous devons attendre le rapport parlementaire sur le congé maternité des indépendantes [confié à la députée LREM de l’Essonne, Marie-Pierre Rixain, par les ministres de la Santé, du Travail et l’Égalité entre les femmes et les hommes, NDLR].

Propos recueillis par Véronique Hunsinger et Karen Ramsay

Retrouvez l'essentiel de la rencontre avec la ministre des Solidarités et de la Santé dans les prochaines éditions de vos revues !

Les dernières réactions

  • 28/02/2018 à 12:47
    Alexia
    alerter
    Ok, donc pour aller dans le sens de la ministre, il faudrait que seules les médecins s'installant dans les déserts médicaux bénéficient de la réforme congé mat, non ?
    "Les auxiliaires médicaux bénéficient d'un régime indemnitaire pour le congé maternité
  • 28/02/2018 à 12:59
    Charlène
    alerter
    Je ne comprend pas sa réponse à cette interview et je pense que notre ministre ne comprend pas nos demande
    Les auxiliaires médicaux sont indemnisés mais les medecins l'étaient aussi, donc encore une fois on valorise une profession mais pas toutes les pr
  • 31/05/2018 à 14:38
    JMP Test
    alerter
    TEST JMP et C'est peu cher payer de la ministre avec une URL DE TEST SANS HTTP:// mais juste le
    www.ordre-infirmiers.fr/actu/novembre-mois-sans-tabac

Réagir à l'actualité

Pseudo :


(Publicité)

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Précis de soins relationnels


Entièrement consacré aux soins relationnels, cet ouvrage s’adresse aussi bien aux étudiants en soins infirmiers qu’à tous les professionnels qui cherchent un socle pour éclairer leur pratique quotidienne de la relation soignant-soigné.

En savoir +

(Publicité)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...