(Publicité)
 


06/04/2016

Abrogation de l’ordre infirmier : le retour…

L’intersyndicale anti-ordre ne renonce pas. Reçue à l’Élysée le 29 mars dernier, une délégation a notamment demandé que les missions concernant les salariées soient transférées au Haut conseil des professions paramédicales.

On pensait le sujet épuisé depuis la promulgation, en janvier dernier, de la loi relative à la modernisation du système de santé ; un texte qui réaffirmait, entre autres, la légitimité de l’Ordre national des infirmiers (ONI) et ses prérogatives. Il n’en est rien. Loin de désarmer même, l’intersyndicale (1) anti-ordre revient à la charge. Reçue à l’Elysée par le conseiller social de la présidence le 29 mars, elle « a exprimé sa position récurrente de refus de l’ONI soutenue par l’immense majorité de la profession ainsi que sa colère suite au maintien de cet ordre dans la loi […] et ce, malgré les engagements politiques tenus notamment par la ministre de la Santé lors de ses discours à l’Assemblée nationale », indique-t-elle dans un communiqué commun publié au lendemain de sa rencontre élyséenne. Pour Christian Cumin, secrétaire général adjoint CFTC secteur public santé-sociaux, qui a participé à la rencontre, la coupe est pleine. « Des infirmières reçoivent des rappels à cotisation sur cinq ans, alors que le décret d’application encadrant l’obligation d’adhésion contenu dans la loi de 2006 qui portait création de l’Ordre n’a jamais été publié ! »

Alternatives

Pour nourrir le débat, l’intersyndicale, qui s’est formée en 2006, et ne s’est jamais désolidarisée depuis, n’est pas venue les mains vides. Elle propose ainsi pour les infirmières salariées : que les missions dévolues à l’Ordre par le législateur soient confiées au Haut conseil des professions paramédicales ; que les salariés de l’Ordre soient réaffectés dans des emplois du public en accompagnement des missions ; et enfin que l’adhésion puisse être rompue au choix du salarié comme une rupture de contrat, avec une possibilité de désaffiliation. Si, selon l’intersyndicale, le conseiller social s’est montré attentif à la résistance de la profession contre l’adhésion à l’Ordre, rien de concret n’est sorti de cette rencontre attendue pourtant depuis dix ans…

Mise sous pression

Ainsi les syndicats anti-promettent-ils, que faute d’une réponse satisfaisante du gouvernement dans le report sine die du décret encadrant l’obligation d’adhésion et celui concernant le code de déontologie, « la construction d’un mouvement d’ampleur sera envisagée. » Et Christian Cumim de déclarer : « Puisque pèsent sur les infirmières qui refusent d’adhérer à l’Ordre des sanctions pour exercice illégal de la profession, les appeler à cesser le travail durant 24 heures montrera que sans elles à leur poste toute la chaîne du soin sera paralysée. On va mettre la pression. » L’intersyndicale s’est donné un mois avant de passer à l’action.

Françoise Vlaemÿnck

(1) CGT-CFDT-FO-SNICS FSU-SUD-CFTC-UNSA santé et sociaux.

Les dernières réactions

  • 06/04/2016 à 17:11
    solange granier
    alerter
    22244 personnes ont déjà souscrit.

    Pétition pour l'ABROGATION de l'ORDRE INFIRMIER !
  • 06/04/2016 à 17:46
    Lise
    alerter
    C'est un combat d'arrière garde d'opposant systématique à tout ordre qui n'a aucun sens et qui montre que les professionnels sont loin d'être matures et responsable
  • 06/04/2016 à 17:47
    lison
    alerter
    En retard d'une guerre comme toujours ! C'était au moment de la discussion de la loi qu'il fallait se mobiliser.
  • 06/04/2016 à 18:22
    blaise
    alerter
    Dixième année d'existence de cet ordre qui n'a convaincu que les banquiers et les politiques.
    Si l'on avait laissé les infirmiers s'occuper de ce truc, cela ferait longtemps qu'on en serait débarrassé.
    Aujourd'hui, toute l'énergie des responsables et se
  • 06/04/2016 à 18:52
    christine4
    alerter
    Ayant été libérale de nombreuses années, j'ai été très satisfaite des actions de l'ordre infirmier.
    Après un conflit avec une associée, pour trouver des remplaçantes plus facilement grâce à leurs mises en contact et au final pour m'aider dans mes démarch
  • 06/04/2016 à 19:05
    Camille94
    alerter
    # christine4
    Ce témoignage, le vôtre, arrive bien à propos n'est-ce-pas ?

    Il est notoire que les conciliations faites par la majorité des CDOI ont toujours un relent de frelaté. Frelaté par le copinage ordinal, frelaté par l'incompétence caractérisée
  • 06/04/2016 à 22:47
    christine4
    alerter
    Je peux vous assurer que je ne fais pas partie de l'ordre infirmier. J'habite dans les Hautes Alpes et peut être qu'en région rurale les relations avec l'ordre sont différentes que dans les villes.

    Au départ de la création de l'ordre , j'étais contre m
  • 06/04/2016 à 23:32
    mm1
    alerter
    le sujet ne sera jamais épuisé puisque certains aimeraient qu'un organisme de contrôle puisse voir le jour et qu'une grande majorité non seulement n'en voit pas l'utilité mais en plus, et surtout, refuse de se faire racketter, de quelque somme que ce soit
  • 06/04/2016 à 23:56
    christine4
    alerter
    Oui je pense qu'un référendum est une bonne idée. Personnellement je viens d'arrêter d'exercer donc cela ne me concerne plus en fait.
    Ce que je voulais souligner c'est que pour les infirmières libérales dans le secteur rural, l'ordre permet vraiment un l
  • 07/04/2016 à 00:28
    mm1
    alerter
    mais pour les pb que vous soulevez nul besoin de l'ordre qui n'a pas pour mission l'emploi...cela est du registre de l'ANPE.
  • 07/04/2016 à 03:33
    solange granier
    alerter
    Vus les commentaires à la suite de cet article, on a pas finit d’en entendre parler. On aurait aimé que l'intersyndicale se bouge un peu plus en novembre, au moment du vote. Mais il n’est jamais trop tard pour bien faire.
    Pour mémoire, les vidéos visible
  • 07/04/2016 à 13:48
    lison
    alerter
    Non c'est trop tard seule la loi peut supprimer l'ordre donc il fallait le faire dans la loi Touraine. La prochaine loi en santé est pour dans au moins 5 ans (HPST 2009 - Touraine 2016...). Les syndicats qui se bougent maintenant sont vraiment nuls en lob
  • 07/04/2016 à 15:41
    Matthieu
    alerter
    Bonjour,

    Je fais partie de l'Ordre en tant que conseiller départemental et je me permets de venir intervenir à titre personnel. (autrement dit, mes propos ne représentent que moi et aucunement une opinion ou une position de l'Ordre)
    Ça répondra peu
  • 07/04/2016 à 17:55
    blaise
    alerter
    Leçon bien récitée mais datée et imbuvable.

    L'ordre a été créé sur le postulat que 92 % des infirmiers le désirait.

    L'ordre est rejeté par la grande majorité de la profession et ne doit son salut que pour des raisons qui n'ont rien à voir avec la pr
  • 07/04/2016 à 18:22
    christine4
    alerter
    Quelle agressivité de la part de certains. Certains ont bien le droit d'être pour l'ordre et d'autres contre. J'ai l'impression que les pour se font dégager sans avoir le droit à la parole. C'est dommage.
  • 08/04/2016 à 09:12
    solange granier
    alerter
    @christine4 : la violence de l'Ordre contre certaines IDE n'y est certainement pas étrangère.
  • 08/04/2016 à 11:25
    Motarde de DIJON
    alerter
    A la lecture des réponses, je constate que l'Ordre se reconvertit dans une activité d'agence de remplacement ce qui ne relève pas de ses missions. Rechercher des remplaçantes pour des IDELS n'est pas du ressort de l'Ordre!
  • 08/04/2016 à 14:32
    christine4
    alerter
    Juste une dernière intervention de ma part . A la vue de tout ce qui s'écrit, de ces tensions voir mauvaises communications entre collègues ( car ne devrions pas plutôt être tous solidaires?) , je suis très contente de quitter cette profession après 30 an
  • 08/04/2016 à 17:56
    blaise
    alerter
    Les objectifs des uns et des autres ne sont pas les mêmes :
    - les "pour" veulent convertir la profession entière à leur idéologie de soumission.
    - les "contre" veulent qu'on leur foute la paix et pouvoir garder leurs convictions et leur liberté de pense
  • 08/04/2016 à 18:04
    christine4
    alerter
    Alors perso, j'étais pour vu la grande aide qu'ils ont apporté sur le 05 et je n'ai jamais cherché à convertir qui que ce soit !
    Encore une fois, entre les régions rurales et les villes , entre les libéraux et les salariés, les pratiques sont tellemen
  • 08/04/2016 à 18:27
    blaise
    alerter
    Le fait que l'inscription soit obligatoire ne laisse aucune alternative ; rappelons que les non-inscrits sont virtuellement en exercice illégal et passibles pour cela de 2 ans d'emprisonnement et de 30000 euros d'amende ; rappelons aussi que certains "élu
  • 08/04/2016 à 18:33
    christine4
    alerter
    Certes mon expérience personnelle est peut être une vraie exception. Mais pas besoin d'insinuer que je puisse faire de la pub pour l'ordre infirmier ou même que je puisse en faire partie pour en faire la promo car cela est faux.
    Je trouve tout comme vo
  • 08/04/2016 à 18:53
    blaise
    alerter
    Je ne pense pas avoir insinué des choses que vous auriez pu faire et si tel est le cas, ce n'est pas volontaire.
    Il n'en reste pas moins que l'ordre infirmier n'est pas accepté par la majorité des professionnels et que l'imposer de la sorte pose un véri
  • 09/04/2016 à 19:15
    Pierre
    alerter
    Merci Matthieu pour votre témoignage. Je commençais à me sentir seul face à ces trois gugus censés représenter l'immense majorité des IDE hostiles à l'ONI...
  • 09/04/2016 à 20:33
    mm1
    alerter
    Pour Mathieu,

    je suis DE et j'exerce au Québec depuis plusieurs années, il est faux de dire que l'ordre apporte quoi que ce soit aux infirmières. J'ai travaillé en psy en Fr ainsi qu'au Québec, et ceci dans différents hôpitaux et notamment les deux ins
  • 09/04/2016 à 23:27
    Matthieu
    alerter
    Bonjour tout le monde,

    lol bon, c'est pas tout à fait une discussion tout ça mais je vais continuer à participer (après tout on est 10 en tout à laisser des posts, si je me tais ce forum perdra d'un seul coup 10 % de représentativité, ce serait dommage
  • 09/04/2016 à 23:41
    Matthieu
    alerter
    Et puis quand même parce que je vous trouve gonflé de faire la leçon sur ceux qui jugent les gens sans les connaître après certains posts qu'il y a eu ici, dont au moins un des vôtres, j'ajoute qu'il va falloir que vous nous expliquiez de quoi vous êtes r
  • 10/04/2016 à 00:30
    Matthieu
    alerter
    PS : apparemment on ne peut pas laisser de liens sur le forum, mais je précise que tous les chiffres que je cite sont référencés sur des sites fiables : journaux nationaux et professionnels, organismes publics et syndicats, ordre infirmier etc
    Et j'arron
  • 10/04/2016 à 01:32
    mm1
    alerter
    quelques petites informations dont le but n'est pas de critiquer l'ordre québécois mais plutôt de faire apparaître ce qui existe dans un pays où l'ordre infirmier est très puissant,

    - l'ordre Qc n'est en rien lié aux différentes formations universitair
  • 10/04/2016 à 01:36
    mm1
    alerter
    alors je ne vais certainement pas commencer en abandonnant ma liberté de penser à un organisme autoproclamé, dont je ne reconnais absolument pas l'expertise....
  • 10/04/2016 à 11:01
    Pierre
    alerter
    Matthieu, ne te fatigue pas, je me suis déjà épuisé des heures durant à tenter de donner des arguments concrets quant à l’utilité de l’ONI pour les infirmiers et pour le système de santé en général. Je me fais systématiquement remballer, non sans une cert
  • 10/04/2016 à 11:05
    Pierre
    alerter
    ...soit parce qu'ils ont été victime des fabuleuses campagnes de désinformation orchestrées par nos chers et si puissants syndicats grâce auxquels nous œuvrons dans des conditions optimales...
  • 10/04/2016 à 11:06
    Pierre
    alerter
    pardon pour les deux coquilles...
  • 10/04/2016 à 13:07
    Matthieu
    alerter
    Merci de votre réponse mm1.
    Personnellement je pense que chacune et chacun de nous représentons une partie de ce qu'est la profession infimière depuis l'étudiant de 1ère année jusqu'au cadre retraité.

    Donc pas de souci, mais à lire les ''argumentaire
  • 10/04/2016 à 13:43
    Matthieu
    alerter
    PS pour Pierre : je suis conseiller depuis deux ans donc pas encore trop malmené par les débats passionnels et les réactions aggressives qu'ils suscitent.
    Et puisque je parle en mon nom propre, même si c'est peut-être moins systématisé, on trouve malheur
  • 10/04/2016 à 16:04
    Matthieu
    alerter
    Et donc quelques réponses et questions aux posts plus anciens :

    - le référendum :
    euh oui mais comment ? il n'existe aucun fichier des IDE à jour, ça se partage entre CPAM, AMELI… et celui de l'ordre qui devrait permettre d'en avoir un et que les s
  • 10/04/2016 à 16:41
    Matthieu
    alerter
    Et pour finir sur vous cher Blaise (je me permets vu que vous m'aviez pris à partie directement lors de mon premier post), il ne s'agit pas d'une leçon apprise mais des raisons et des informations vérifiables pour lesquelles je fais les choix que je fais.
  • 10/04/2016 à 18:11
    Pierre
    alerter
    Rien de plus à rajouter... :-)
  • 10/04/2016 à 19:39
    Motarde de Dijon
    alerter
    Je lis, non sans consternation, les propos des croisés de l’Ordre. Si ça n’est pas du prosélytisme ça y ressemble… !

    Pour ce qui concerne les prêcheurs ordinaux, l’adhésion à l’Ordre relève plus d’un acte de Foi que d’une démarche rationnelle.

    Veno
  • 10/04/2016 à 20:43
    Pierre
    alerter
    Et si c'était vous qui faisiez la part belle au prosélytisme cher Mortarde de Dijon ???
  • 10/04/2016 à 23:59
    mm1
    alerter
    Merci, sincèrement Matthieu, de l'exposé de vos points de vue, sans agressivité et avec un respect de vos collègues infirmiers, tout au moins dans certains points. Mais, même si je respecte votre position, je reste en désaccord avec vos interprétations.
  • 11/04/2016 à 04:06
    Matthieu
    alerter
    lol. C'est gentil à vous de me supposer si bien informé, mais j'avoue que je ne me suis pas encore intéressé aux aspects nationaux, ou même régionaux du ou des ordres infirmiers.
    Et je ne lis pas le bulletin de l'ordre (une entorse à ma liturgie quotidie
  • 11/04/2016 à 04:08
    Matthieu
    alerter
    Ensuite sur les cadres. Là aussi je ne suis pas d'accord. Définissant la profession d'infirmier/ère avec ces particularités vous voyez bien que les cadres sont au mieux des mères supérieures de couvent, au pire des mères-maquerelles.
    Bref je ne veux pas
  • 11/04/2016 à 08:13
    solange granier
    alerter
    Évangile ordinal selon saint Pierre et saint Matthieu : beurk !
  • 11/04/2016 à 08:42
    blaise
    alerter
    En résumé :
    - L’ordre infirmier, créé par une loi, est dans sa 10ème année de (sur)vie.
    - Des millions d’euros ont été dépensés.
    - Un infirmier en retraite en est le président.
    - Un juriste en est le directeur.
    - Sa communication est inaudible voire
  • 11/04/2016 à 09:27
    Pierre
    alerter
    Et c'est reparti pour un tour grâce à nos joyeux compagnons Solange et Blaise. C'est vraiment lassant.
  • 11/04/2016 à 09:52
    blaise
    alerter
    Et pour parfaire la liturgie, rappel des commandements ordinaux :


    À ton grand ordre tu te soumettras.
    Devant ses dirigeants tu te prosterneras.
    Ta cotisation, régulièrement, tu payeras.
    Les opposants et rebelles, tu dénonceras.
    En aucun cas, de t
  • 11/04/2016 à 14:08
    Matthieu
    alerter
    Bon, je continuais à répondre à mm1 (en vous remerciant également : vos réflexions et vos propres arguments sont pertinents et font réfléchir : d'accord ou pas au moins on parle des problèmes infirmiers et on tente de les comprendre sinon de les résoudre)
  • 11/04/2016 à 14:15
    Matthieu
    alerter
    PS : cher Blaise, vraiment, à un moment, si on n'est pas capable de dire en quoi ça a un sens de parler de l'âge ou de la couleur de peau, c'est juste de la discrimination. Même en musique…
    chère Solange, j'ai envie de dire, même chose : pourquoi
  • 11/04/2016 à 14:17
    Motarde de Dijon
    alerter
    Dans ses écrits, notre confrère Matthieu évoque le slogan ‘’Ni bonnes, ni nonnes, ni connes’’… Ce slogan, très en vogue chez les professionnels infirmiers, revient de manière récurrente dans tous les discours.

    En filigrane, ce slogan sous-entend que
  • 11/04/2016 à 15:08
    blaise
    alerter
    L'ordre infirmier est d'un ennui d'une tristesse... On ne doit pas y rire tous les jours...
    Quel bonheur d'en être épargné !!
  • 11/04/2016 à 15:24
    mm1
    alerter
    Pour Matthieu, je vais essayer d’être plus clair :

    Les syndicats ont pour mission de défendre les intérêts de l’ensemble des professionnels et non pas de lutter pour la reconnaissance individuelle de telle ou telle profession par rapport à une autre.
  • 11/04/2016 à 16:05
    solange granier
    alerter
    Pourquoi voulez vous que je me casse la nénette à lire vos arguments qui sont, comme l’ordre infirmier, inutiles à notre profession. Depuis décembre 2006, "vôtre ordre" est là et les infirmières vont de plus en plus mal. La profession est aux mains des fi
  • 11/04/2016 à 16:47
    Matthieu
    alerter
    Re Motarde,

    En effet, l'Ordre n'a pouvoir de décision que sur l'exercice effectif des IDE :
    - inscriptions, c'est à dire vérification des diplômes et du casier judiciaire,
    - et radiations c'est à dire vérification des informations reçues mettant en c
  • 11/04/2016 à 16:48
    Matthieu
    alerter
    Et également les conciliations (entre IDEL principalement) :

    - conflit quelconque signalé par une IDEL (en général problèmes de patientèle ''piquée'' ou d'association qui tourne mal avec des sous qui ne tombent pas dans la bonne poche) envers une ou de
  • 11/04/2016 à 16:51
    Matthieu
    alerter
    Vous me direz, c,est le problème des IDEL mais je ne suis pas d'accord.
    Ce que nous faisons pour les IDEL, pourquoi ne pourrions nous pas le faire pour les salariés dans certains cas ?
    J'ai connaissance au moins d'un cas où notre président départemental
  • 11/04/2016 à 16:51
    Matthieu
    alerter
    Enfin, tous les commentaires à propos du côté régulateur de l'ordre font apparaître les plus grands dangers en permanence.
    Comme si d'un coup des infirmiers sataniques en blouses noires allaient vous passer à la question ou que des infirmères marâtres a
  • 11/04/2016 à 17:07
    Matthieu
    alerter
    Sinon pour reprendre sur les arguments de mm1, je suis désolé mais faute de temps je ne peux relire posément votre dernier post pour y répondre.

    J'avais continué sur ma lancée précédemment et je le poste sans savoir ce que vous aviez dit du reste. Mer
  • 11/04/2016 à 17:08
    Matthieu
    alerter
    Mais je crois qu'on ne fera pas l'économie des conséquences de notre absence de représentativité. Nous sommes et serons quotidiennement au contact de la souffrance de nos patients. Si celle ci augmente la nôtre quoi quon fasse augmentera aussi, qu'on s'en
  • 11/04/2016 à 17:13
    Matthieu
    alerter
    Pour l'aspect contraignant de la loi qui ne serait pas légitime parce qu'il a été défendu par une poignée d'ultra-minoritaire.
    D'une que signifient les questions de minorité quand les syndicats, uniques et non représentatifs comme vous le signaliez, repr
  • 11/04/2016 à 17:16
    Matthieu
    alerter
    Je crois très sincèrement que nous avons peur tout bêtement de prendre nos responsabilités et que nous préférons, bon an mal an, chacun dans son coin, s'accomoder de nos conditions de travail déplorables, des projets de soin chapeautés par des gestionnair
  • 11/04/2016 à 17:33
    Matthieu
    alerter
    Pour Motarde :

    Je vois bien qu'en effet, manifestement, il va falloir parler religion et je souligne ici que ce sont toujours les mêmes qui en parlent, de la religion lol …

    Bref, je trouve que oui c'est toujours intéressant de s'intéresser à l'histo
  • 11/04/2016 à 18:52
    blaise
    alerter
    Si les infirmiers, avaient décelé un soupçon d'utilité à cet ordre, nul doute qu'ils auraient adhéré en masse, en faisant fi de l'argument de la cotisation (quoiqu'au démarrage du bazar, en septembre 2009, elle était de 75 € pour tous sauf pour les nouvea
  • 11/04/2016 à 19:34
    Matthieu
    alerter
    Tout n'est qu'une question d'argent ? Comment ça ?
  • 11/04/2016 à 20:12
    blaise
    alerter
    Pourquoi donc en novembre 2011, les mandats des conseillers nationaux ont été prorogés pour 2 ans par un décret signé par Monsieur Fillon, alors Premier Ministre du Président Sarkozy ? Et bien parce que l'ordre n'avait pas assez d'argent pour financer des
  • 11/04/2016 à 20:28
    Matthieu
    alerter
    Que cette histoire d'argent vous défrise soit, mais pourquoi refusez- vous le principe que les infimières/ers ait un organisme auto-financé pour les représenter ?
  • 11/04/2016 à 21:02
    blaise
    alerter
    Parce que je n'ai pas besoin d'être représenté, et surtout pas de manière obligatoire.
  • 11/04/2016 à 21:58
    Matthieu
    alerter
    Et pour celles et ceux qui sentent eux le besoin d'être représentés ?
    Y compris de manière obligatoire
  • 12/04/2016 à 00:05
    mm1
    alerter
    qu'ils et elles créent une association (type loi 1901) qui n'engagera que ses adhérents, comme c'est le cas des autres associations professionnelles.
    Cela pourrait s'appeler "les infirmières et infirmiers qui ont besoin d'être représentés", je vous taqu
  • 12/04/2016 à 05:16
    solange granier
    alerter
    Le prosélytisme ordinal ne fait que renforcer la détermination des contre ordistes à continuer. Pas de cotisation = pas d'ordre, c'est aussi simple que cela. Donc on ne cotise pas.
  • 12/04/2016 à 07:24
    blaise
    alerter
    L'obligation et la contrainte sont les conditions sine qua non de l'existence de l'ordre.
    Toute communication est vaine et futile, la majorité des infirmiers est indifférente, et on se demande encore pourquoi on empoisonne encore et toujours l'existence
  • 12/04/2016 à 07:38
    Pierre
    alerter
    Blaise et Solange : votre vie ne doit être que souffrance dans se monde fait de règles et de lois à respecter... Je présume que vous assumez vos propos jusqu'au bout en refusant de payer vos impôts ou en faisant n'importe quoi avec le Code de la route ?
  • 12/04/2016 à 08:09
    blaise
    alerter
    C'est assez amusant de constater que seul le dénigrement des opposants est de mise pour tenter de convaincre.
    Je paye mes impôts normalement car je sais que l'argent que je donne est redistribué afin que l'ensemble de la société, dans laquelle j'évolue s
  • 12/04/2016 à 10:59
    Motarde de Dijon
    alerter
    Pour Matthieu

    Mon propos ne visait pas à parler de religion, je me contentais d’évoquer un bouquin relatant un fait historique.

    Vous n’êtes pas sans ignorer qu’à une période de notre histoire, les hospices étaient des propriétés congrégationnistes g
  • 12/04/2016 à 16:36
    Matthieu
    alerter
    Chère Motarde,

    En effet, lol j'ai entendu le terme ''docteur'' comme celle de ''médecin''. Et comme je n'ai pas pris le temps d'aller regarder moi-même les références de l'ouvrage, je m'en suis tenu au mauvais esprit qui me caractérise.

    Je vous reme
  • 12/04/2016 à 16:37
    Matthieu
    alerter
    - l'ONI n,a pas vocation à faire avancer les conditions d'exercice. Là je suis moins d'accord avec vous car cela dépend de ce qu'on entend par conditions d'exercice :

    > si il s'agit des conditions de travail des salariés soignants et en quoi celle-ci s
  • 12/04/2016 à 16:38
    Matthieu
    alerter
    Ensuite par l'extension de ''cette police'' non plus seulement aux IDE mais aux soins infirmiers en général.
    (ce qui est une des prérogatives également des cadres comme le dit mm1 qui par contre exercent cette police au profit et sous la gouvernance de l
  • 12/04/2016 à 16:41
    Matthieu
    alerter
    Et par toutes ces actions, qu'elles soient représentatives ou pas d'ailleurs, l'ONI est susceptible de soutenir ou motiver les actions syndicales pour l'intérêt des IDE sur la base de l'intérêt du patient.

    Ce que NE PEUVENT PAS faire les syndicats (par
  • 12/04/2016 à 16:44
    Matthieu
    alerter
    PS : Ah oui, sinon lol, l'usage que vous faites de votre propre culture personnelle (manifestement étendue et approfondie sur certains sujets), laisse parfois penser que vous évaluez plus qui parle que ce qui est dit.
    Et je vous remercie encore que ce n
  • 12/04/2016 à 18:30
    Motarde de Dijon
    alerter
    A Matthieu, mon très cher confrère,

    Pierre DESPROGES que vous citez à bon escient était quelqu’un de très avisé. Nous aimons les mêmes humoristes… Voilà un sujet sur lequel nous pouvons nous entendre…

    La bataille de Marignan c’était en 1515 (les chi
  • 15/04/2016 à 17:06
    Matthieu
    alerter
    Pour mm1,

    Bonjour (et désolé de mon retard de réponse)

    Je tombe d'accord avec vous sur le problème de représentativité actuelle de tous les organismes qui comportent, ou pas, le mot infimier dedans.

    De ce point de vue, une association loi 1901
  • 15/04/2016 à 17:07
    Matthieu
    alerter
    Au final par rapport à vos arguments ''principaux'' (du moins de mon point de vue) :

    - je suis d'accord avec vous : personne ne peut affirmer que les IDE dans leur ensemble souhaitent voir leurs compétences évoluer
    > si ils/elles le souhaitent, je per
  • 15/04/2016 à 17:07
    Matthieu
    alerter
    Il y a conflit entre liberté individuelle et solidarité collective je pense :
    > peut-on durablement défendre sa liberté individuelle sans une solidarité collective ?
    > la solidarité collective pour être efficace, peut-elle faire autrement que limiter à
  • 15/04/2016 à 17:09
    Matthieu
    alerter
    Je crois comprendre que vous vous sentez assez ''fort'' pour défendre seul votre liberté individuelle sans l'appui d'une représentation collective. Au niveau professionnel du moins.

    Je ne partage pas cette confiance en moi d'une part et surtout, en tan
  • 15/04/2016 à 17:28
    Matthieu
    alerter
    Et en me répétant par contre : il y a également des lois qui elles n'en dépendent pas.
    Personne n'était peut-être assez représentatif pour légitimer l'ONI à sa création par le Parlement.
    Mais personne ne l'est non plus aujourd'hui pour le délégitimer 10
  • 15/04/2016 à 17:30
    Matthieu
    alerter
    Pour Motarde,

    En effet, nous sommes en désaccord sur les définitions de ''conditions'' de travail ou d'exercice.
    Pour moi, nous sommes très régulièrement mis en position d'agir dans des conditions illégales ou dangereuses. (prescriptions par téléphone
  • 15/04/2016 à 17:38
    Matthieu
    alerter
    Je crois que là aussi on retombe sur la question soulevée par mm1 :
    veut-on être en mesure de pouvoir le faire ou pas ?
    Individuellement ou collectivement ?
    Après tout il est aussi possible de simplement ''faire où on nous dit de faire''
    La puissanc
  • 15/04/2016 à 17:40
    Matthieu
    alerter
    Quant à la limitation des missions de l'ordre que vous citez, je n'ai pas une connaissance suffisamment approfondie des textes pour la réfuter. Par contre, ai-je envie de dire, mon expérience du terrain ne reflète pas cette limitation.
    Dans les textes qu
  • 15/04/2016 à 17:48
    Matthieu
    alerter
    Et j'ajoute également que c'est par le biais de l'Ordre qu'un recensement des violences faites à nos consœurs/frères est actuellement mené par L'Observatoire des Violences faites aux Infirmières et Infirmiers.

    Et je ne pense pas que cet Observatoire ré
  • 15/04/2016 à 23:51
    mm1
    alerter
    Matthieu, tout ça ne répond pas à deux questions:

    1/ est-il éthique, démocratique et légitime qu'une minorité, soit-elle motivée par les meilleures intentions, puisse imposer sa vision des choses à l'ensemble de la profession? le critère de la loi exis
  • 16/04/2016 à 02:20
    Matthieu
    alerter
    Rebonsoir mm1 (lol ah ben oui 6h de décalage forcément, ça tombe bien que je sois de nuit)

    Je pensais avoir déjà répondu à ces deux questions en fait :

    1/ la minorité qui a agi en 2006 (dont je ne faisais pas partie) n'a pas ''imposé sa vision'' : c
  • 16/04/2016 à 02:27
    Matthieu
    alerter
    2/ Je reste à dire que France et Québec, donc OIIQ et ONI, sont difficilement comparables.
    Plus de 500 000 Ide en france, 70 000 au Québec.
    Vous évoquez l'inutilité de l'ordre québecois ou son échec mais sur quels critères le faites-vous ?
    Il me semble
  • 17/04/2016 à 05:45
    blaise
    alerter
    Il semblerait qu'en demandant aujourd'hui son inscription (pour débuter une activité libérale, par exemple), il vous est demandé un rappel de 5 ans de cotisations au motif que vous étiez auparavant en exercice illégal : qu'en est-il exactement ?
  • 17/04/2016 à 13:20
    Matthieu
    alerter
    Bonjour Blaise,

    Une réponse rapide à votre dernière question. En rappellant que mes opinions et témoignages ici ne reflètent pas une communication officielle de l'ordre ni les actions des ordres départementaux qui restent autonomes pour le traitement i
  • 17/04/2016 à 13:22
    Matthieu
    alerter
    Personnellement, et hors ''politique de communication ordinale'' où je reste moi et pas mal d'autres plutôt sur la persuasion, s'il y a eu durcissement réglementaire, national, régional ou départemental, ça ne me semblerait pas forcément inacceptable car 
  • 17/04/2016 à 13:23
    Matthieu
    alerter
    En dehors de ces derniers commentaires je regarderai pour vérifier l'info en tout cas.
  • 17/04/2016 à 17:46
    Motarde de Dijon
    alerter
    Matthieu,

    Vous nous dites que: l’ONI a crée un Observatoire des Violences faites à nos consœurs et confrères…

    Apprenez que l’Observatoire National des Violences en Milieu de Santé (ONVS) a été crée en l’an 2000 bien avant l’Observatoire de l’ONI, qu
  • 17/04/2016 à 18:19
    blaise
    alerter
    J'ai employé le conditionnel concernant les rappels de cotisations suite à une demande d'inscription.
    Cependant, si ce fait ou cette idée étaient confirmés, il suffit juste d'imaginer ce qui pourrait se passer en cas d'inscription automatique : ce serait
  • 18/04/2016 à 00:37
    Matthieu
    alerter
    Bonsoir Motarde

    Vous êtes manifestement bien mieux renseignée que moi au sujet de l'ONVS ou OVI ou ONVH.
    Et en effet l'ordre se ''contente'' de soutenir une action de recensement qui existait avant lui.
    Néanmoins, son portail offre la possibilité de
  • 18/04/2016 à 00:40
    Matthieu
    alerter
    Vous lui reprochez de ne pas pouvoir poursuivre les auteurs.
    Ça se vaut comme reproche et si vous souhaitez que la loi lui reconnaisse la possibilité de le faire, je veux bien en discuter…

    Mais comment pourrait-il le faire sur la base d'une déclarati
  • 18/04/2016 à 00:43
    Matthieu
    alerter
    Dans ce domaine des soignants victimes, il reste enfin à l'ONI une fonction de conseil juridique mais peut-être l'Observatoire les fournit-il également et de façon bien plus adaptée, non ?

    À ce sujet une petite précision sur les réponses de l'ordre i
  • 18/04/2016 à 00:57
    Matthieu
    alerter
    Sur ce sujet de l'ONVH de plus , je trouve que vos arguments se mordent la queue :
    - ne donnons pas de pouvoir à l'ONI car il ne sert à rien
    - l'ONI ne sert à rien car il n'a pas de pouvoir…

    Ce n'est pas la première fois que vous le faites :
    - quand
  • 18/04/2016 à 00:59
    Matthieu
    alerter
    Enfin sur l'article que vous citez :
    Chapitre III –Règles Générales de Fonctionnement – Section 1ère – Article 3.1.1 : ‘’Les conseils départementaux assurent leur missions sous le contrôle du Conseil National’’.

    Euh oui… et alors ?
    Cet article stipu
  • 18/04/2016 à 02:30
    Matthieu
    alerter
    Rebonsoir Blaise,

    Quel était le but de votre question exactement ?

    Pour ma part, au conditionnel également, j'ai entendu, sans pouvoir vous dire qui l'a dit ni si c'est exact, qu'aux débuts de l'ONI, des IDE syndicalistes s'étaient fait élire pour l
  • 18/04/2016 à 02:37
    Matthieu
    alerter
    Je finirai quand même de me renseigner au sujet de ''ce fait ou cette idée''.
    Vous avouerez que c'est sympa de ma part si finalement vous vous êtes fait peur tout seul.
    J'espère juste que vous n'aurez pas trop ''de faits ou d'idées'' que vous craignez
  • 18/04/2016 à 02:41
    Matthieu
    alerter
    Lol, ok je vous chahute un peu mais avouez que des fois, c'est pas très simple de vous répondre...
    Même si vous ne m'avez jamais rien demandé, et peut-être surtout pas que je vous réponde, je vous l'accorde.

    Plus sérieusement et sans mettre en cause l
  • 18/04/2016 à 02:42
    Matthieu
    alerter
    Pour le dire de façon globale, mon argument unique dans cette histoire de défense et d'attaque de l'Ordre est très simple :
    - j'ai une énergie et un pouvoir limité pour changer les choses
    - soit je les utilise pour construire.
    - soit je les utilise po
  • 18/04/2016 à 02:42
    Matthieu
    alerter
    C'est un argument très subjectif, certes.
    Mais bon c'est mon ressenti profond de soignant et de citoyen solidaire de ses collègues soignants, de ses patients et de ses compatriotes.
    Je ne prétends ni que j'ai totalement raison, ni que les autres ont to
  • 18/04/2016 à 07:33
    blaise
    alerter
    L'ordre infirmier a été sauvé in extremis de la disparition en novembre dernier (9 voix contre 8 à l'Assemblée Nationale) grâce à l'intervention du gouvernement qui s'est lamentablement dédit ; l'ordre infirmier lui est donc redevable et acquiescera de to
  • 18/04/2016 à 07:54
    blaise
    alerter
    Il en ressort que l'ordre est un bon moyen pour l’État de faire des économies en déléguant ses missions à un organisme aux compétences peu développées : un impôt déguisé en quelque sorte et qui, sans la vigilance et la lucidité du plus grand nombre, aurai
  • 18/04/2016 à 08:55
    blaise
    alerter
    Les élections URPS (concernant uniquement les IDEL) qui viennent d’avoir lieu ont donné lieu à une abstention se situant autour de 85 %, chiffre qui correspond à la norme de ce genre de consultation.
    Cela montre bien que les infirmières et infirmiers ne
  • 18/04/2016 à 11:07
    Matthieu
    alerter
    C'est fou quand même que vous ne disiez jamais d'où vous tirez vos ''informations'' ni comment elles sont vérifiables.

    C'est assez étonnant également que vous vous choquiez systématiquement que notre profession puisse être soumise à des contraintes lég
  • 18/04/2016 à 11:56
    Motarde de Dijon
    alerter
    Matthieu

    J’ai glané ici où là quelques-uns de vos propos, quelques-uns seulement, tant vous êtes prolixe. Cette lecture révèle une méconnaissance profonde de tout ce qui concerne la profession. C’est surprenant venant de la part d’un conseiller ordinal
  • 18/04/2016 à 12:06
    blaise
    alerter
    Mes sources sont sur le net (il suffit de chercher) et demandent évidemment à être vérifiées, d'où l'emploi du conditionnel ; ceci dit, la recherche éperdue d'argent par l'oni, sous les injonctions de sa banque prêteuse peuvent laisser entrevoir toutes le
  • 18/04/2016 à 18:33
    Matthieu
    alerter
    Chère Motarde,

    1 ) Pour ce qui est des fichiers, je persiste : aucun n'est à jour pour ce qui est des adresses et coordonnées des IDE donc ils ne sont pas des moyens de représentativité ou de consultation pour la profession.

    2 ) Pour ce qui est des
  • 18/04/2016 à 18:34
    Matthieu
    alerter
    4) ''les conseillers ordinaux font preuve d’amateurisme''

    Mes réponses sur ce site n'engagent que moi, je l'ai précisé à de nombreuses reprises. Dites donc plutôt :

    ''Le fait qu'on puisse relever au moins une erreur de Matthieu, un des nombreux cons
  • 18/04/2016 à 18:35
    Matthieu
    alerter
    Au final Motarde, vous affirmez un peu péramptoirement que sur certains points je suis ignorant. (un seul de mon point de vue je le rappelle)
    Tant mieux pour moi et pour l'information globale des professionnels. J'imagine que c'était votre but.

    Pour c
  • 18/04/2016 à 18:35
    Matthieu
    alerter
    Pour moi le gage de la compétence de l'ONI est dans le fait qu'aucun de nous n'est supposé tout savoir justement mais que nous mettons nos connaissances et opinions lacunaires en commun pour ''boucher tous les trous''.

    Ce que je dis ici en me trompant
  • 18/04/2016 à 18:36
    Matthieu
    alerter
    Même si je suis bien conscient que ce que je dis et défends ne peut pas convaincre tout le monde, je persiste sur ma prise de position et les erreurs que vous relevez ne modifient absolument pas mon argumentation sur le fond je trouve.

    La logique princ
  • 18/04/2016 à 18:38
    Matthieu
    alerter
    La logique que je suis est plutôt la suivante :

    1 : la profession infirmière dans son ensemble est soumise à des contraintes, légales, financières, physiques etc
    1 bis : les professionnels soignants ont des droits et des devoirs devant leurs collègues
  • 18/04/2016 à 19:20
    Matthieu
    alerter
    Cher Blaise,

    Je conçois qu'en effet vous n'ayez pas envie de me faciliter la tâche pour trouver des preuves de ce que vous dites.
    Lol bon je vous avouerai que j'ai un peu la flemme aussi.

    J'aurais cru que vous auriez à coeur de convaincre de la val
  • 18/04/2016 à 19:33
    Matthieu
    alerter
    Après cher Blaise, chère Motarde, cher Pierre, cher mm1 et chers tous autres anti ou pro-ordre dont je respecte les convictions,

    je déplore comme vous qu'il n'y ait pas plus d'IDE qui se positionnent aussi nettement pour une option ou une autre. Ça pe
  • 08/09/2016 à 17:09
    blaise
    alerter
    Des Ordres légaux mais toujours illégitimes pour les professionnels salariés.

    Les Ordres au service des politiques gouvernementales.

    Les professions de santé, quels que soient leurs types et lieux d’exercice – salarié.e.s du public ou du privé ou ac
  • 15/11/2016 à 17:58
    bidou65
    alerter
    Bonjour,
    je me suis lancée dans le libérale en tant que remplaçante .Le problème c'est qu'il faut s'inscrire à l'ordre infirmier pour exercer .La commission venait de passer quand j'ai envoyé mon dossier ,il me signale qu'il faut attendre 3 mois pour l'i
  • 21/12/2016 à 12:19
    Jean 13
    alerter
    Bonjour, exerçant depuis 1976 dont 30 ans dans les hôpitaux que j'ai quitté par dépit (tellement le management prime sur la qualité du travail) pour des missions plus humanisées en dispensaire de proximité dans les quartiers (souvent les plus pauvres). L'
  • 21/12/2016 à 16:23
    Pierre
    alerter
    Bidou65 : Vous trouvez cela lamentable... Eh bien tout se serait bien plus rapidement déroulé si....... vous étiez déjà inscrite (conformément à la législation) à l'ONI !
  • 02/01/2017 à 11:30
    Clairot
    alerter
    Bonjour
    Heureuse de trouver se forum. Je viens de contacter l'ordre car après quelques années de" non cotisation" et de nombreuse relances je pensait cotiser cet année. Mais mes collègues qui ne cotisent pas n'ont dit qu'il m'obligerait a pay
  • 02/01/2017 à 13:28
    Pilou
    alerter
    Visiblement vous avez aussi un gros problème avec l'orthographe... C'est un peu gênant...
  • 02/01/2017 à 14:55
    Motarde de Dijon
    alerter
    Pilou, les fôtes d'orthogrâve , syntaxiques, grammaticales sont pléthoriques sur tous les forums infirmiers. Hélas, il n'y a pas d'antibiotik connus pour soigner ces infections linguistiques.

    Mais attachons-nous plus au fond qu'à la forme!

    Une femme
  • 09/01/2017 à 15:35
    Clairot
    alerter
    Merci de confirmer se que je sais déjà, que je fait beaucoup de fautes d'orthographes mais cela ne m'avance pas.

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie


Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...