(Publicité)
 


15/10/2015

L’absentéisme en hausse dans les établissements

Selon l’assureur Sham, l’absentéisme des personnels de santé s’est établi à 12,9% en 2014. Un taux qui ne cesse de progresser : +19% en 5 ans.

Sham, l’assureur de près de 5000 établissements sanitaires et médico-sociaux publics et privés, vient de publier son « Panorama du risque en établissements de santé, sociaux et médico-sociaux en 2014 », qui s’intéresse à la fois aux sinistres en responsabilité civile médicale et à l’absentéisme du personnel. Sur ce point, Sham s’appuie sur les données de sa filiale Sofaxis, qui assure un établissement sur trois en cas d’arrêt maladie, de maternité ou d’accident du travail de son personnel. « Statutairement, ce sont les établissements et non la Sécurité sociale qui supportent le coût de ces absences, explique Pierre Souchon, directeur Ingénierie Santé et Travail de Sofaxis. Certains établissements choisissent de s’assurer contre ce risque pour mieux le prévoir. Sofaxis a ainsi accès aux données brutes de 140 000 agents : cause de l’arrêt, nombre de jours d’absence. »

Maladies professionnelles: des arrêts de plus en plus longs

L’absentéisme ne cesse de progresser : +19% en cinq ans. En 2014, « sur 100 agents au travail chaque jour, en moyenne 12,9 ne sont pas présents au travail pour raison de santé », explique Pierre Souchon, directeur Ingénierie Santé et Travail de Sofaxis. La moitié du personnel a été absent au moins une fois en 2014. En moyenne, la durée de l’arrêt est de 54 jours. Dans le détail, 45% des arrêts sont dus à une maladie ordinaire, 30% à une longue maladie, 13% à la maternité, 12% à un accident du travail. Ce sont les accidents du travail qui augmentent le plus fortement : + 21% en 5 ans. « Cette hausse est portée surtout par les maladies professionnelles, invalidantes, qui entraînent des arrêts longs, détaille Pierre Souchon. Il y a plusieurs explications possibles : le personnel hospitalier vieillit et travaille plus longtemps avec la réforme des retraites. La pénibilité du travail entre peut-être en compte, mais nous avons du mal à la mesurer. »

Une réclamation sur deux liée aux soins

Sham est également le premier assureur en responsabilité civile médicale, avec 50% de parts de marché. Le nombre des réclamations de la part des patients ne cesse d’augmenter : +7% entre 2010 et 2015. Les préjudices corporels représentent 98% du coût des sinistres pour l’assureur, et dans 88% la cause de ces sinistres est médicale. Une réclamation sur deux est liée aux soins. 40% des dossiers se règlent à l’amiable, un taux en hausse. Le recours aux commissions de conciliation ou d’indemnisation (CCI) est stable depuis 2010, mais dans 18% des cas seulement les patients obtiennent une indemnisation. Quand la plainte arrive devant la justice, celle-ci conclut à la responsabilité de l’établissement dans 57% des cas. Le coût moyen des condamnations est très élevé – 272 000 euros en 2014- et en hausse quasi constante.

Caroline Coq-Chodorge

Les dernières réactions

  • 15/10/2015 à 18:06
    blaise
    alerter
    "La pénibilité entre peut-être en compte" : c'est une hypothèse ? De qui se moque-t-on ?
    Et beaucoup sont capables de la mesurer, il suffit de leur demander...
  • 15/10/2015 à 18:43
    Ginou
    alerter
    A l'heure où les scientifiques mesurent des objets dans l'espace situés à des milliers d'années lumière, et l'âge de l'Univers... Il ne devrait pas être difficile d'évaluer la pénibilité du travail... avec une grille critériée et de solides indicateurs ob
  • 21/10/2015 à 19:58
    MEDITH
    alerter
    34 ans de service IDE en milieu hospitalier: avec une polyarthite rhumatoide depuis deux ans et gonarthrose du genou; arriverais-je à la retraite dans 3 ans? Mes arrêts maladie sont mal vus, on bosse dans le domaine de la santé, considérés comme des pions

Réagir à l'actualité

Pseudo :


(Publicité)

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Précis de soins relationnels


Entièrement consacré aux soins relationnels, cet ouvrage s’adresse aussi bien aux étudiants en soins infirmiers qu’à tous les professionnels qui cherchent un socle pour éclairer leur pratique quotidienne de la relation soignant-soigné.

En savoir +

(Publicité)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...