(Publicité)
 


19/12/2017

Pascal Prayez : « La juste distance est une juste présence »

Pour cette troisième édition de « Distance professionnelle et qualité du soin », son auteur, Pascal Prayez, revient sur la nécessité de trouver la juste distance entre soignant et soigné, sans tomber dans l’évitement, pour coller à ce qui s’apparente davantage à une juste présence.

Espace-infirmier.fr : Comment est né le projet de ce livre ?

Pascal Prayez : Il est né du constat que la distance professionnelle était trop souvent confondue avec une posture rigide d’évitement, qui appauvrit la relation de soin. Or, personne n’a rien à gagner de cette distance « froide » : ni les patients, ni les soignants, ni l’encadrement. Il était donc essentiel de redéfinir ce concept.

Comment appréhender au mieux la notion de juste distance des soignants sans mettre en péril la qualité du soin ?

Si on évite toute dérive vers une posture défensive, on découvre que la distance professionnelle est au service des deux partenaires de la relation, sans s’opposer à la qualité du soin, qu’il soit technique ou relationnel. Cette juste distance est en fait une juste présence : elle permet une centration calme, sans confusion avec la souffrance du patient, tout en restant attentif à son expression verbale ou non verbale.

Quelle a été la spécificité de votre approche pour cette troisième édition ?

Nous avons augmenté l’ouvrage initial d’une partie consacrée à la pleine conscience, cette méditation laïque visant à répondre aux conflits attentionnels dont souffrent soignants et cadres dans l’exercice de leur métier. Elle peut se révéler une aide précieuse au quotidien, pour développer la présence attentive auprès des patients, même sur un temps court. Une autre spécificité de cette nouvelle édition a été de reprendre les entretiens réalisés il y a dix ou quinze ans auprès des cadres ou chefs de service pour leur demander où ils en sont.

Et quel est l’apport de ces entretiens réalisés « à distance temporelle » pour la mise en perspective de l’ouvrage ?

Il s’est révélé rassurant de constater que ces cadres n’ont rien perdu de leurs valeurs et continuent, malgré les contraintes managériales, de faire face avec humanité à leurs missions plurielles. Ils ne cachent pas, cependant, qu’il sera difficile de maintenir le cap si les exigences de performance économique s’aggravent encore. Et certains évoquent ce grand défi de l’avenir qu’est le passage à l’ambulatoire… Il est probable que les cadres de santé soient les mieux placés pour coordonner professionnels salariés et libéraux, chacun à sa juste place, pour assurer la qualité du soin.

Propos recueillis par Jérémie Salinger.

Distance professionnelle et qualité du soin, Éditions Lamarre, 3e édition, 2017.

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Qualité, sécurité des soins et recherche infirmière


La démarche qualité a un peu plus de 20 ans. Nombre de professionnels de santé y ont maintenant participé. Pour autant, les liens entre les travaux de recherche, l'élaboration des recommandations professionnelles, leur utilisation, particulièrement dans le cadre de l'évaluation des pratiques reste encore trop floue pour la majorité d'entre eux

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...