ANTIDOTES À LA DÉTRESSE DE L’AIDANT | Espace Infirmier
 

L'infirmière n° 005 du 01/02/2021

 

GUIDE

JE ME CULTIVE

Sylvie Gervaise  

Qu’il s’agisse d’un rôle endossé à l’occasion d’un aléa de la vie ou d’une nécessité induite par sa profession, aider l’autre nourrit autant qu’il mobilise l’énergie et la disponibilité. Pour écouter, conseiller, soulager ou faire face aux moments de crise, la psychologue Pascale Brillon apporte des clés de lecture et des outils pour lutter contre la détresse qui peut cacher un épuisement. La répétition des situations de souffrance induit un stress caractéristique chez l’aidant, qui peut se manifester sur le plan émotionnel, cognitif, spirituel ou physique. Quels que soient les symptômes, identifier la fatigue de compassion, l’épuisement professionnel ou la dépression implique que chacun puisse reconnaître ses réactions et mieux comprendre ses fragilités, les facteurs environnementaux et la temporalité de ce qui surcharge émotionnellement. L’idéal serait de prévenir ces incidents et d’entretenir sa vitalité. Pour y parvenir, apaiser son corps, prendre soin de soi, et entretenir son réseau de soutien en sont quelques moyens. Aidant naturel ou professionnel, tous sont concernés par les propos de cet ouvrage.

Entretenir ma vitalité d’aidant, Pascale Brillon, Les Éditions de l’Homme, 256 pages, 19,90 €