LES INFIRMIÈRES INTERPELLENT TRUMP | Espace Infirmier
 

L'infirmière Magazine n° 378 du 01/01/2017

 

ÉTATS-UNIS

ACTUALITÉS

FOCUS

Héloïse Rambert  

Dans une lettre ouverte adressée à Donald Trump, l’American Nurses Association plaide pour une couverture santé universelle et entend ouvrir le dialogue avec la nouvelle administration américaine.

Cher M. Trump ». L’American Nurses Association (ANA), puissant groupement qui compte dans ses rangs 3,6 millions d’infirmières, espérait ne jamais avoir à écrire ces mots. C’est en effet la candidate démocrate, Hillary Clinton, qu’elle soutenait officiellement dans la course à la Maison Blanche. Après l’élection surprise de Donald Trump, l’association, qui milite depuis des années pour une réforme en profondeur du système de santé américain, a adressé une lettre ouverte au nouveau président des États-Unis. Le syndicat appelle la nouvelle administration à « donner la priorité à la santé de la nation » qu’elle juge « fondamentale pour la croissance ».

Un système de soins plus coordonné

Pour transformer le système actuel, l’ANA expose ses propositions. Alors que l’avenir de l’Affordable Care Act (ACA), plus connu sous le nom d’Obamacare, est incertain, le syndicat veut aller plus loin et appelle de tous ses vœux une couverture santé universelle pour les soins fondamentaux. L’association insiste également sur la nécessité de la mise en place d’un système de soins plus coordonné, au sein duquel les infirmières, bien formées, bien réparties sur le territoire et dont les compétences seraient valorisées, joueraient un rôle central. « Faire tomber les barrières et les restrictions qui empêchent les infirmières de contribuer pleinement à la prise en charge des patients dans les communautés » est fondamental, estime-t-elle.

Et l’association de tendre la main à Donald Trump : « Nous avons hâte de travailler avec vous et votre administration pour relever ensemble les grands défis de santé de notre pays. Nous avons hâte de partager avec vous l’expérience des infirmières pendant cette période de transition et pendant votre mandat présidentiel pour améliorer notre système de santé et la santé de la nation », poursuit-elle. Reste à savoir si le président élu répondra à cet appel.