27/05/2014

Loi de santé

Requiem pour l’ordre infirmier ?

La future loi de santé, qui devrait être débattue en conseil des ministres avant la fin de l'été, proposerait l’abrogation pure et simple de l’Ordre national des infirmiers (ONI). C’est ce que révèle un document de travail confidentiel, daté du 15 avril.

Article mis à jour le 28 mai, 9h30: réaction du ministère.


« Suppression de l’ordre national des infirmiers ». En six mots, la messe de requiem serait-elle dite pour l’Ordre, huit ans seulement après avoir été porté sur les fonts baptismaux ? Il semblerait que ce soit le cas, si l’on en juge le document de travail, daté du 15 avril, mais non sourcé, intitulé « Projet de loi relatif à la politique de santé » diffusé ce matin par nos confrères de l’Espace Social Européen. Si le chapitre « modernisation des professions de santé » évoque sommairement une « évolution » de l’instance ordinale, la mesure d’habilitation correspondante est moins ambiguë, parlant de suppression et d’éventuelles « mesures de remplacement ».

La déclaration de Marisol Touraine, le 13 mai dernier devant les députés, résonne aujourd’hui comme le glas accompagnant l’agonie du mourant… « Je le dis très sincèrement et très fermement : l'ordre des infirmiers est un ordre contesté, un ordre sans légitimité, et donc un ordre dont l'avenir est clairement menacé », avait déclaré la ministre de la Santé.

Le projet de loi présenté le 17 juin

Contacté, le ministère n’a pas souhaité réagir à cette fuite (1). Du côté de l’Ordre, le directeur juridique fait savoir par la voix de l’attaché de presse de l’instance « qu’à ce stade, l’Ordre ne souhaite pas réagir à des fuites et des rumeurs». Et de préciser : « Toutefois, d’un point de vue législatif, il est pratiquement impossible de supprimer une institution comme l’ordre par un simple article dans un projet de loi. » Mais, rien m’empêche le législateur de défaire ce qu’il a fait... Cela arrive, d’ailleurs, chaque jour ou presque.

L’ONI, qui demande depuis plusieurs mois à être reçu par le ministère, pourrait l’être le 16 juin prochain. La veille de la présentation officielle du projet de loi de santé au ministère.

Françoise Vlaemÿnck



1- Le service de presse du ministère de la Santé a fini par nous contacter mardi 27 mai, en début de soirée. Il réfute la validité du document arguant, notamment, que « des centaines de textes circulent lors de la préparation d’un projet de loi ». Il précise, en outre, « que le texte n’a pas encore été soumis à l’arbitrage [du gouvernement] » et, enfin, « que l’abrogation de l’Ordre n’est pas à l’ordre du jour et qu’une telle disposition n’aurait pas sa place dans la future loi de santé ». Dont acte. Bien qu’aucun communiqué officiel n’ait été publié…

Les dernières réactions

  • 27/05/2014 à 15:52
    Motarde de DIJON
    alerter
    Le trépas de l’ordre des infirmiers est probablement imminent.

    La convocation par les gendarmes des six infirmières sur les soixante signalées au Procureur de la République de Mulhouse par le président du CDOI du Haut-Rhin pour défaut d’inscription à l
  • 27/05/2014 à 16:47

    alerter
    bien... et une fois le texte voté, nous verrons ce que les opposants et autres syndicats proposeront de mieux pour garantir l'unité, la cohésion, la promotion et l'évolution de la profession !!! C'est consternant et pathétique.
  • 27/05/2014 à 17:38

    alerter
    ce qui est consternant et pathétique, c'est que cette verrue existe toujours
  • 27/05/2014 à 21:31
    syndicat RESILIENCE
    alerter
    27 mai 2014 : ordre infirmier moribond (mais pas encore mort !)

    comme suite aux articles, de la presse infirmière, publiés ce mardi 27 mai 2014, faisant allusion au contenu du projet de la Loi Santé 2015 et concernant « la suppression de l’ordre nation
  • 28/05/2014 à 10:58
    Severus
    alerter
    Que l'agonie est lente, désespéramment lente...
  • 28/05/2014 à 16:49
    1998
    alerter
    A quand la gratuité d'adhésion à un syndicat??
  • 28/05/2014 à 18:32
    TIC03
    alerter
    Laissons encore les bons docteurs et les bons politiques décider à la place des gentils infirmiers trop cons et individualistes pour réussir le pari de s'unir et de parler d'une seule voix...
    L'ordre aura été la formidable occasion de prouver la maturité
  • 29/05/2014 à 01:24
    Mikl
    alerter
    1- Le service de presse du ministère de la Santé a fini par nous contacter mardi 27 mai, en début de soirée. Il réfute la validité du document arguant, notamment, que « des centaines de textes circulent lors de la préparation d’un projet de loi ». Il préc
  • 29/05/2014 à 06:58
    bazip59
    alerter
    là encore le lobbies syndical a bien travaillé. Le seul intérêt des syndicats était de ne pas perdre la main sur des cotisations. seul l'ordre peut faire entendre notre voix en terme de métier, car nous sommes plus fort ensemble.
  • 29/05/2014 à 07:53
    fanfan42
    alerter
    Bravo TIC 03 et MIKL.
    La journée internationale de l'infirmière du 12 mai ,passée encore inaperçue en France est à l'image de notre profession: invisible,tâcheronne, la tête dans le guidon, portant notre cornette invisible du 21° siècle.
    Aucune visibili
  • 29/05/2014 à 12:15
    camille clerc, Cadre de santé
    alerter
    Si l'on se refère au Canada si souvent invoqué en France : les inf sont inscrites par obligation à l'ordre et s'y interessent que très peu. Même pas en lisant la revue ou en participant aux élections. Elles sont sourtout pour beaucoup inscrites à un syndi
  • 30/05/2014 à 08:52

    alerter
    Oui abolition del'ordre infirmier seul capable de nous récupérer une cotisation même de 30euros
    dans un contexte de profession SOUS PAYEE;
    seulement capable de répression. La honte de la profession!!
  • 30/05/2014 à 09:27

    alerter
    La cotisation est l'argent qui permet à toute association d' être indépendante et autonome , et de ne pas dépendre de subventions d'état qui obligent une contre partie.
    Voir le mail de Fanfan 42 plus haut,pour comprendre le manque de résultats des syndi
  • 30/05/2014 à 13:09
    Pourquoi changer
    alerter
    Pouvons-nous espérer un jour, au-delà de la seule presse professionnelle, voir fleurir dans un grand quotidien à l'occasion de la JII, un grand dossier consacré à la profession infirmière comme l'a fait, au Québec, le journal La Presse. On pouvait y lire
  • 31/05/2014 à 10:15

    alerter
    Je n'ai qu'une seule chose à dire : Vive Résilience et tous les autres syndicats hostiles ! Car à présent, nous (les plus de 500 000 IDE) attendons avec impatience ce que vous avez à nous proposer de mieux...car toutes ces années passées à vociférer et dé
  • 31/05/2014 à 14:52
    fanfan42
    alerter
    Je lis avec joie que les pro ordres se manifestent de plus en plus avec détermination et tant mieux.
    Le passage de l'adolescence à l'âge adulte est très souvent compliqué et rempli d'attitudes contradictoires et de doutes: on souhaite son autonomie mais
  • 01/06/2014 à 19:59
    UBOOT
    alerter
    fanfan42.
    cet argument de maturité est complètement usé. dire que les anti ordres et les non inscrits sont immatures c'est vraiment tout ce qui vous reste ?
  • 01/06/2014 à 20:29
    blaise
    alerter
    Le message politique fort a été envoyé le 3 avril pour les élections départementales : 22 % des inscrits ont voté (5 % du nombre total d'infirmiers), plus de la moitié des cdoi dans l'incapacité de fonctionner, une 2ème tour très aléatoire annoncé, et de
  • 13/06/2014 à 12:46

    alerter
    Ouais, les "pro-ordre" sont adultes ?

    Mais qu'a fait cet ordre "adulte" sur des sujets aussi importants que :
    - le code de déontologie (qui ne serait pas un minable copié-collé du serment d'Hypocrate) ?
    - les conditions d'exercice ? Avec le cafouilli
  • 22/06/2014 à 18:57
    geve54
    alerter
    juste un mot a tous les opposants de l'ordre:
    réfléchissez pourquoi seulement la suppression de l'ordre infirmier, pas celui des kiné, pas celui des sagesfemme, non juste celui des infirmiers....
    alors si vous êtes aveugles continuez les premiers retour
  • 03/07/2014 à 09:23
    Vieil infirmier
    alerter
    Cher gève 54, mais parceque seule une petite minorité, maneuvrée par l'encadrement et nottemment, le CEFIEC, organisation qui fédère tous les formateurs et directeurs d'IFSI. veulent le conserver. Cet ordre n'est que la vision rétrograde de la profession.
  • 10/07/2014 à 12:12
    Anonyme
    alerter
    ou en sommes nous dans tout cela ?
    suppression ou pas ?
    que les infirmiers ?
    et les kiné ?
    merci de me faire partager vos infos

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN
IFSI IFAS IFAP


Téléchargez
Feuilletez

Commandez nos ouvrages

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie

Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +