LE DERNIER SOUFFLE | Espace Infirmier
 

L'infirmière n° 034 du 01/07/2023

 

ESSAI

JE ME CULTIVE

T. L.  

Accompagner la fin de vie. Et parler de la mort. « Obtenir des malades qu’ils meurent joyeux parce que confiants n’est pas donné à tout le monde. Demandez-lui le secret, il le possède. » L’homme en question, c’est Claude Grange, médecin praticien hospitalier et formateur spécialisé dans les soins palliatifs. Il s’est associé à son ami l’écrivain et philosophe Régis Debray pour livrer expériences, témoignages et réflexions autour de la fin de vie et analyser le rapport de notre société aux derniers jours. Un compte rendu détaillé après une longue carrière au chevet des mourants. Son objectif : aborder la fin de vie avec sérénité. Et une question : que faisons-nous de nos aînés ? Lui entend vouloir tout mettre en œuvre pour permettre aux patients de rester le plus longtemps possible à domicile en organisant au mieux la collaboration entre tous les acteurs médicaux et paramédicaux. Et une fois en soins palliatifs, où la gestion de la souffrance est la première des priorités, l’auteur rappelle le rôle fondamental de la communication avec les patients, les familles. Sans oublier de saluer le personnel de son service et de lui rendre hommage. Le livre, sorti un mois après les conclusions de la convention citoyenne sur la fin de vie en faveur de l’aide active à mourir, alimente un débat toujours très vif.

Le dernier souffle. Accompagner la fin de vie, de Claude Grange et Régis Debray, Gallimard, 128 pages, 13,50 €.