L'infirmière Magazine n° 268 du 01/12/2010

ACTUALITÉ

CHRONIQUE

GUY CHATAP  

Aujourd’hui, faute de soignants, certains services ne peuvent plus accueillir le public dans des conditions de sécurité minima. Lorsqu’un soignant est absent, il n’est pas remplacé, même si, à sa place, on croise parfois dans un couloir une intérimaire – lorsqu’elle n’a pas pris la poudre d’escampette, désamparée par l’ampleur de la tâche et par les conditions de travail. Nombre de structures fonctionnent en routine avec un effectif minimum dit « de...




Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...