Titre de l'image

21/12/2021

Vaccination à domicile par les pharmaciens : concurrence déloyale ?

La vaccination à domicile par les pharmaciens, proposée par l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO)* est la goutte d’eau qui fait déborder le vase des infirmières libérales. Suite à cette demande, le syndicat Convergence Infirmière a lancé un questionnaire auprès de ses adhérents. Et les résultats ne sont pas en faveur des pharmaciens.

Sur les 3 171 infirmières qui ont répondu au questionnnaire envoyé par Convergence, 64,3 % estiment ainsi qu’elles ont subi une concurrence déloyale de la part d’un pharmacien et 58 % qu’elles ont eu connaissance d’une tentative de détournement de patientèle par un pharmacien. Pire encore : 88,36 % affirment qu’elles ont été impactées dans leur activité depuis l’autorisation de vacciner en officine contre la grippe ou le Covid. Pour autant, seulement 21 % déclarent avoir été confrontées à un refus de délivrance de doses de vaccin Covid par leur pharmacien. Et 20,66 % ont appris que des pharmaciens avaient déjà vacciné à domicile (activité pourtant non autorisée). Enfin, 77,80 % affirment être prêtes à gérer un stock de vaccins contre la grippe ou le Covid dans leur cabinet.

« Ces dérives sont totalement inadmissibles et ne doivent pas avoir lieu entre professionnels de santé. Non seulement les infirmières et les infirmiers libéraux sont foulés au pied mais l’intérêt des patients est complètement nié au profit d’intérêts purement mercantiles », s’insurge Convergence Infirmière. Le syndicat a donc décidé de saisir le ministre des Solidarités et de la Santé « afin de ramener de l’ordre et du respect élémentaire ». Il demande donc un approvisionnement en doses de vaccin directement dans les centres de vaccination et auprès des grossistes répartiteurs. « Ce rapport de force qui est nourri par le ministère de la Santé prônant d’un côté l’exercice coordonné et opposant de l’autre les professionnels, est préjudiciable pour toutes les prises en charge à domicile », conclut le syndicat.

* Dans sa proposition, le syndicat pharmaceutique a précisé que la vaccination à domicile serait proposée lorsqu'aucun autre effecteur n'était disponible.

Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 22/12/2021 à 08:29
    alerte
    alerter
    de tells propos mercantiles sont choquants
  • 24/12/2021 à 13:42
    Dol
    alerter
    Vous n'êtes que des obsédés du fric ! Profitez, ça ne va durer.
  • 06/01/2022 à 19:46
    P.
    alerter
    Je croyais que la rémunération d'une vaccination était un acte impécunieux pour un(e) infirmier(e). Mais ils / elles veulent à tout prix (jeu de mots) que ce soit eux / elles qui les fassent ? Décidément, je ne comprendrai jamais tout au syndicalisme infirmier. "Convergence infirmière", combien de divisions (euh, d'adhérent-e-s) ?
  • 09/02/2022 à 14:42
    Comlan AMANGNON
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.

Réagir à l'actualité

Pseudo :