Titre de l'image

02/06/2021

« La BD, c’est une manière de parler de la cause infirmière »

Infirmière puéricultrice, Célia, 27 ans, partage avec Mademoiselle Caroline, autrice de bande dessinée, une belle amitié depuis plusieurs années. C’est de cette relation qu’est née la BD « Le journal de Célia, infirmière au temps du Covid, et autres récits ». Rencontre.

Comment est née l’idée de faire cette BD ?

Avec Caroline, nous nous connaissons depuis quelques années. Avec la crise sanitaire, nous nous sommes moins vues mais nous avons continué à échanger par téléphone. C’est en novembre 2020, alors que Caroline me questionnait sur mon travail, qu’elle m’a proposé de mettre en images les anecdotes que je lui racontais pour que tout le monde connaisse la réalité à l’hôpital en temps de Covid. De mon côté, c’est mon quotidien, je ne me rendais pas forcément compte, mais j’ai accepté. Elle a donc commencé à publier des planches sur sa page Instagram. Très vite, il y a eu un engouement. Ce sont les éditions Vuibert qui l’ont contactée pour lui proposer de faire une BD.

Quelle a été votre réaction ?

Caroline m’a appelée pour me dire qu’elle avait une très bonne nouvelle à m’annoncer mais comme cela demandait beaucoup de travail, elle comprendrait si je refusais. Quand elle m’a parlé du projet, j’ai tout de suite accepté. Ensuite, j’ai paniqué car ce n’est pas du tout mon univers. Mais comme c’est le sien, elle a su me rassurer.

Comment avez-vous travaillé ?

Pendant la crise, Caroline a pu consacrer une bonne partie de son temps à la réalisation de la BD. Tout est allé très vite ! Les éditions Vuibert l’ont contactée en décembre et le livre est sorti en mai. Nous avons principalement travaillé à distance. On s’est appelées régulièrement pendant mes jours de repos. Je lui racontais les anecdotes que j’avais notées sur un carnet pendant mes journées de travail et Caroline les mettait en forme, avant de me les faire valider. Toutes les histoires racontées sont vraies, mais certaines m’ont été rapportées par mes collègues.

Quel est votre objectif avec cette BD ?

À l’origine, avec Caroline, nous parlions beaucoup du Covid et des conséquences sur le travail soignant à l’hôpital. Mais quand il a été question de la BD, il a fallu produire du contenu. Depuis le Covid-19, on entend davantage parler de la cause infirmière mais cela fait des années que nous avons des difficultés à nous faire entendre, que nous vivons des situations compliquées. La BD, c’est l’occasion de les raconter. Nous avons donc opté pour une histoire chronologique, c’est pour cette raison que je parle de ma formation à l’Ifsi, de mes stages, de mon premier travail en neurologie adulte – alors que je voulais exercer en pédiatrie –, de mon choix de devenir puéricultrice, des difficultés dans les services avant et depuis le Covid. La BD représente une opportunité pour faire connaître notre métier en racontant mon quotidien et la façon dont nous avons dû nous adapter avec le Covid tout en cherchant à en tirer du positif. Car même si la crise sanitaire est désastreuse, elle a fait ouvrir les yeux à beaucoup de monde sur l’importance de prendre soin des personnes qui prennent soin des patients. C’est une fierté pour moi de sortir une BD avec Caroline, d’autant plus que c’est mon amie.

Propos recueillis par Laure Martin

* Célia, Mademoiselle Caroline, Le journal de Célia, infirmière au temps du Covid, et autres récits, éditions Vuibert, 2021, 128 pages, 14,90 €.

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN
IFSI IFAS IFAP


Téléchargez
Feuilletez

Commandez nos ouvrages

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie

Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +