Titre de l'image

22/04/2022

Cancer : des pistes pour mieux suivre les patients sous thérapie orale

Dans le cadre de ses missions d’information et de formation des infirmiers, l’Association française des infirmier(e)s de cancérologie (Afic) a tenu à connaître les besoins et attentes des IDE concernant le suivi des patients sous thérapie orale. Une manière d’adapter son accompagnement.

L’enquête conduite entre octobre 2020 et avril 2021, en partenariat avec le laboratoire Lilly France « n’a pas nécessairement permis de récolter un nombre suffisamment important de réponses pour généraliser les données, reconnaît Pascale Dielenseger, présidente de l’Afic. Néanmoins, notre objectif était de dresser un état des lieux de l’accompagnement des patients sous thérapie orale en cancérologie et d’identifier les besoins des infirmiers hospitaliers et libéraux en la matière afin de mieux orienter notre accompagnement. Car nous savons que tous les infirmiers n’ont pas nécessairement de connaissances sur la prescription, la tolérance ou encore sur les effets indésirables de ces traitements ».

Un sentiment d’insuffisance du suivi patient

Les résultats de l’enquête révèlent que la fréquence de suivi des patients est variable selon les thérapies concernées, les organisations et les moyens mis en place dans les structures hospitalières. Ainsi, 47 % des infirmiers hospitaliers suivent les patients sous thérapie orale pour un cancer plus d’une fois par mois les trois premiers mois. Au-delà de cette période, 51 % suivent les patients une fois par mois.

La pratique est similaire pour les infirmiers libéraux (Idels) : 48 % d’entre eux suivent les patients plus d’une fois par mois les trois premiers mois et, au-delà de cette période, 66 % suivent les patients une fois par mois. Si ces fréquences de suivi sont considérées adaptées par 72 % des infirmiers hospitaliers et 58 % des infirmiers libéraux, il existe néanmoins un sentiment d’insuffisance par rapport à ces fréquences pour 28 % des infirmiers hospitaliers et pour 40 % des libéraux.

Manque de formation et de temps dédié

Lors de l’instauration et du suivi d’une thérapie orale anti-ancéreuse, l’information du patient semble globalement bien maîtrisée par les infirmiers hospitaliers comme les Idels. Ils disent notamment aborder facilement les questions concernant les effets indésirables (respectivement 94 % et 85 %), les séquences de traitement (93 % et 77 %) et le bon usage du médicament (87 % et 75 %). Toutefois, les situations à risque, le rôle de l’aidant, les soins de support et les médecines complémentaires sont pour eux des sujets plus difficiles à évoquer. Quant aux infirmiers hospitaliers, ils réclament plus de coordination entre la ville et l’hôpital, notamment avec le médecin traitant (44 % des réponses).

Manque de formation personnelle, de temps dédié, absence de cotation spécifique sont quelques-unes des difficultés avancées par les soignants libéraux pour justifier des problématiques rencontrées. « Les Idels, par exemple, ne vont pas nécessairement intervenir au domicile du patient par rapport à la prise du traitement anticancéreux oral, mais plutôt pour d’autres soins techniques, rappelle Pascale Dielenseger. Néanmoins, les patients peuvent tout de même être amenés à leur poser des questions sur leur traitement, auxquelles ils ne savent pas nécessairement répondre, ce qui est tout à fait normal. Mais ils se retrouvent alors démunis face à eux. »

Des patients hors circuit

Pourtant, la question de l’observance et de l’adhésion au traitement est une vraie problématique pouvant entraîner une perte de chance pour les patients. « Mieux les professionnels de santé sont formés, mieux ils peuvent informer les patients sur les risques », ajoute la présidente de l’Afic.

Les infirmiers hospitaliers énumèrent également des problématiques dans le cadre de leur exercice quotidien. « Des infirmiers de coordination ont répondu à notre questionnaire et nous informent que de nombreux patients échappent à tout suivi, rapporte Pascale Dielenseger. Car leur traitement est prescrit par leur oncologue sans qu’il y ait d’infirmier ensuite pour réexpliquer le traitement ou mener un entretien de réassurance. C’est lorsqu’ils appellent leur médecin pour signaler les effets indésirables du traitement, que le premier contact est établi, ce qui est trop tardif. »

Les propositions de l’Afic

Face aux différents constats dressés via l’enquête, l’Afic entend élaborer des formations afin de répondre aux besoins identifiés par les infirmiers. « Nous échangeons avec les Unions régionales des professionnels de santé pour leur mettre à disposition les formations », rapporte la présidente de l’association. L’Afic travaille également avec les industriels sur la création d’outils, notamment des carnets de suivi des patients, des solutions connectées et des applications de suivi qui ont actuellement une place encore très limitée dans le parcours de soins.

Laure Martin

Les dernières réactions

  • 17/05/2022 à 20:45
    Henriette Amunazo
    alerter
    J'AI ÉTÉ GUÉRI DU VIRUS HERPES SIMPLEX PAR LE DR WATER, LE GRAND HERBORISTE.
    Je suis si heureux de partager ce témoignage avec le monde car généralement il y a tellement de doutes sur la guérison du virus HERPES simplex. C'est vraiment sérieux, je m'appelle HENRIETTE AMUNAZO et je suis tellement heureuse qu'aujourd'hui je puisse donner ce témoignage au monde et aussi aider des gens qui ont été condamnés comme je l'ai été. Qui croira qu'une herbe peut guérir complètement l'HERPES du corps ?, Je n'ai jamais cru que cela fonctionnerait, j'ai dépensé beaucoup d'argent pour obtenir des médicaments à l'hôpital pour supprimer les épidémies, il est arrivé à un moment où tout ce que je voulais était mort à venir parce que j'étais fauché et que j'ai déjà de fortes épidémies du virus de l'herpès. Un jour, je parcourais Internet en posant des questions en ligne juste pour en savoir plus sur les derniers développements dans le secteur médical pour voir s'il y avait encore de l'espoir, puis je suis tombé sur un article sur ce grand homme appelé DR WATER via un ami en ligne qui a fait publiquement un témoignage sur la façon dont elle a également été guérie du virus de l'herpès simplex 2 par ce médecin à base de plantes qui est bien connu pour sa solide pratique à base de plantes anciennes pour la guérison de l'HERPES, du VIH, des VERRUES et du CANCER. Au début, je doutais à la fois de la femme et du médecin, tout comme tant de personnes qui voient ce message douteraient parce que médicalement, cela s'est avéré impossible, mais plus tard, j'ai décidé de lui donner un essai, alors je lui ai envoyé un e-mail. Je ne le croyais pas tant que ça, je voulais juste lui donner un essai. Il a répondu à mon courrier et avait besoin d'informations sur moi, puis je les lui ai envoyées, il a préparé un médicament à base de plantes (CURE) et l'a envoyé via le service de messagerie en ligne pour livraison. Il a donné mes coordonnées au bureau du courrier. Ils m'ont dit que 3-5 jours je recevrais le colis et après l'avoir reçu, j'ai pris le médicament tel que prescrit par lui au bout de 13 jours que le médicament a duré, il m'a dit d'aller à l'hôpital pour un test, et je Je suis allé, étonnamment après le test, le médecin m'a confirmé que le virus de l'herpès simplex était libre, je pensais que c'était une blague, je suis allé dans d'autres hôpitaux et j'ai également été confirmé sans herpès, je dirai que c'était comme un miracle. J'ai attendu de voir si j'aurais à nouveau des épidémies et cela fait 2 mois maintenant, je n'ai connu aucune épidémie. Merci monsieur de m'avoir sauvé la vie même si vous ne pouvez pas voir ce message, je ne cesserai jamais de témoigner de l'impact que vous avez eu dans ma vie en restaurant ma vie alors que j'étais stigmatisé et même évité par ma famille et mes amis. Je promets que je témoignerai toujours de vos bonnes œuvres. si vous avez le virus de l'herpès simplex, le VIH, le diabète, le virus du papillome humain ou les verrues génitales, contactez-le et je suis sûr que vous guérirez, contactez-le via :
    Courriel : Drwaterhivcurecentre@gmail.com
    ou Appel/WhatsApp : +2349050205019
    CE SONT LES CHOSES QUE DR WATER EST
    SPÉCIALISÉ
    . HERPÈS
    . VIH/SIDA
    . CANCER
    . VERRUES GÉNITALES
    . CALCULS RÉNAUX
    . ULCÈRE
    . HÉPATITE B&C
    . TROUBLE DU PORT-RATE
    . DIABÈTE
    . CANCER DE LA PROSTRASE
    . FIBRIODE, KYSTE
    . INFERTILITÉ [MARI OU FEMME]
  • 17/05/2022 à 20:46
    Sushila Rameshwar
    alerter
    Bonjour bonsoir. Je suis Rameshwar (sushilarameshwar01@gmail.com), originaire du Rajasthan, en Inde. J'ai décidé de vous écrire parce que je pensais que quelqu'un pourrait en avoir besoin. J'ai reçu un diagnostic de cancer de la leucémie vers 1999, dont je pensais que c'était la fin de ma vie parce qu'on m'a informé qu'il n'y avait pas de traitement permanent pour cela. Je suis arrivé à un stade où mon médecin m'a dit que mon nombre de globules blancs avait déjà atteint un niveau dangereux. J'ai essayé tous les moyens possibles pour obtenir une solution, mais tout s'est avéré avorté. c'était autour de cette période du nouvel an de l'an 2000, un de mes amis m'a parlé d'un guérisseur africain à base de plantes, un gourou de la guérison, qui est capable de guérir toutes sortes de maladies avec ses herbes. J'ai contacté ce guérisseur via son e-mail, lui ai parlé de mon cancer et il s'est engagé à me guérir. j'ai commandé pour sa phytothérapie, qu'il a préparée et me l'a envoyée à bikaner. après avoir utilisé le médicament pendant quelques semaines comme il l'a prescrit, c'était totalement incroyable quand je suis allé pour mon prochain contrôle d'hématologie. mon médecin m'a dit que mon nombre de globules blancs était dans la fourchette normale et j'ai été guéri. il a dit que selon la science, c'était impossible. Je l'ai recommandé à différentes personnes ayant des problèmes de santé différents au fil des ans et presque tous ont témoigné positivement de son médicament après l'avoir utilisé. J'ai même envoyé mes rapports d'essais à certaines personnes qui en doutaient. c'est l'email du guérisseur à base de plantes : drwaterhivcurecentre@gmail.com et il est sur whatsapp aussi, c'est son whatsapp : +2349050205019.

Réagir à l'actualité

Pseudo :


À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie

Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +