24/09/2021

Des risques accrus de BPCO au-delà de quinze ans de travail au bloc opératoire

Selon les conclusions d’une étude publiée le 20 septembre sur le site JAMA Network Open, les infirmières travaillant dans un bloc opératoire présentent un risque accru de développer une BPCO.
Le travail au bloc opératoire expose les soignants à plusieurs agents inhalés ayant des effets nocifs pour la santé. Il s’agit des désinfectants (formaldéhyde, hypochlorite, peroxyde d’hydrogène, glutaraldéhyde) susceptibles d’altérer les voies aériennes et de causer un stress olfactif, et de la fumée chirurgicale pouvant être à l’origine d’une inflammation pulmonaire. Les analyses ont été effectuées à partir des données issues de l’étude épidémiologique américaine « Nurses Health Study », sur 75 011 infirmières, dont 29 % avaient travaillé au bloc. Sur cette cohorte, le risque de développer une BPCO est 69 % plus élevé parmi les soignantes ayant une expérience en salle d’opération de quinze ans ou plus. Les auteurs émettent l’hypothèse que le surrisque pour ces dernières serait dû à la conjugaison entre les désinfectants et les fumées chirurgicales, et/ou à des doses plus élevées. Une autre analyse révèle que le risque est légèrement augmenté chez les infirmières exposées aux désinfectants et n’ayant pas travaillé au bloc.

La rédaction

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN
IFSI IFAS IFAP


Téléchargez
Feuilletez

Commandez nos ouvrages

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie

Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +