(Publicité)
 


14/06/2019

[Etude de cas] Epidémie de rougeole : comment bien réagir ?

Après une épidémie de rougeole en 2018 autour de Poitiers, le CHU a établi un protocole de prise en charge et vérifié le statut sérologique de ses employés. Un effort utile face à la recrudescence des cas, comme l'a rappelé Sarah Thévenot, docteur hygiéniste, lors du congrès de la SF2H.

Lors du congrès de la Société française d'hygiène hospitalière (SF2H), qui s'est tenu à Strasbourg du 5 au 7 juin, Sarah Thévenot, praticienne hospitalière au service d'hygiène du CHU de Poitiers, est revenue sur l'épidémie de rougeole qui a touché l'établissement pendant cinq mois en 2018.

« Il y a eu un afflux de patients à prendre en charge aux urgences un vendredi soir en janvier. On s'est rendu compte rétrospectivement qu'ils avaient potentiellement passé plusieurs heures en salle d'attente, mais aussi que certains avaient rendu visite dans les deux jours précédents à des patients hospitalisés », a-t-elle décrit. Deux autres épisodes aigus ont été constatés dans les semaines suivantes.

Sérologie et port du masque

Dès les premiers cas, des mécanismes de prévention de la contamination nosocomiale ont été mis en place. « La coordination a été assurée par une cellule de crise pluriprofessionnelle, qui s'est réunie dès le week-end, puis une fois par semaine, a relaté Sarah Thévenot. Nous avons rapidement cherché à identifier les contacts, à la fois chez les professionnels et les patients, sans oublier leurs accompagnants. Nous les avons appelés chez eux pour vérifier leur statut d'immunisation vis-à-vis de la rougeole, pour pouvoir proposer dans les 72 heures une prophylaxie par vaccination ou par immunoglobuline. »

Une campagne similaire a été menée en interne par la médecine du travail. « Cet épisode a été l'occasion de vérifier le statut sérologique des professionnels du CHU et de procéder à 362 vaccinations », a remarqué Sarah Thévenot. Enfin, le CHU a mis l'accent sur la communication auprès des usagers et des professionnels, à la fois sur la situation et sur les mesures de précaution à prendre. Le port du masque a été rendu obligatoire aux urgences et fortement conseillé dans certains services.

Un peu moins d'une centaine de patients atteints de rougeole ont été pris en charge au CHU durant toute la période épidémique. Seuls cinq cas nosocomiaux, dont trois chez les professionnels, ont été signalés. « Nous avons formalisé un protocole de prise en charge, afin d'être prêts même le week-end. Nous restons vigilants face à une recrudescence des cas de rougeole dans la région, et nous rappelons régulièrement l'intérêt de porter le masque face à des cas symptomatiques », a conclu Sarah Thévenot.

Lisette Gries

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN
IFSI IFAS IFAP


Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie


Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...