17/10/2017

Les infirmières anesthésistes mises à la porte des Smur

Le centre hospitalier d’Avranches-Granville ne veut plus d’Iade dans ses services mobiles d'urgence et de réanimation (Smur), et ce, par souci d’économies. Une décision qui met sur le pied de guerre les infirmières spécialisées.

« La direction crée les conditions d’un sureffectif pour supprimer, au cours des deux prochaines années, une dizaine d’équivalents temps plein dans notre équipe d’infirmiers anesthésistes dédiée aux Smur de la région [NDLR, sur les 24 personnels que compte l’équipe]. C’est incompréhensible ! », lance un infirmier anesthésiste qui préfère conserver l’anonymat par peur d’éventuelles représailles de la hiérarchie. Une posture qui en dit long sur l’ambiance qui règne au sein du centre hospitalier du sud Cotentin.

Contraint par l’Agence régionale de santé de faire des économies, le CH a, en effet annoncé, il y a quelques semaines, sa volonté de ne plus faire appel à des infirmiers anesthésistes dans ses convois Smur (Avranches) et Smur maritime (Granville) et de confier cette mission à des infirmiers de soins généraux. Dont certains ont déjà reçu une formation pour assurer ces interventions.

Droit dans le Smur

Une situation qui fait bondir Yankel Delaunay, Iade et secrétaire général de la CGT de l’établissement : « Comment la direction peut-elle oser prétendre qu’une infirmière envoyée 15 jours en formation puisse être aussi compétente et efficace qu’un véritable professionnel d’anesthésie/réanimation qui effectue deux ans de spécialisation après son diplôme… Et ce, alors même que la loi (1) priorise la présence la présence d’Iade par rapport à l’IDE au sein d’une équipe Smur », interroge-t-il. Avant de poursuivre : « Cette décision est d’autant plus inacceptable que le centre hospitalier a, en quelques années, recruté et formé quatre infirmiers anesthésistes supplémentaires. On nous parle d’économie, on ne voit que du gâchis ! » Pour l’heure, à en croire le syndicat, il semblerait que la direction ne soit pas encline à ouvrir le dialogue avec les Iade. Ces derniers ont déjà contacté les élus locaux et n’excluent pas une mobilisation prochaine sur le site…

Françoise Vlaemÿnck

1. Art. R4311-10 – décret du 29 juillet 2004 du code de la Santé publique.

Les dernières réactions

  • 17/10/2017 à 20:12
    Scandaleux
    alerter
    C’est effectivement scandaleux surtout que les médecins urgentistes souhaitent garder cette collaboration, que ce retrait va entraîner un sureffectif et un changement de poste sans rapport avec la spécialité.
    C’est bien une proposition de l’ARS faite au
  • 18/10/2017 à 19:50
    Ide
    alerter
    Les centres hospitaliers intercommunaux dans le 93 et d autres départements ,leurs smurs ne fonctionnent qu' avec des ides et cela fonctionnent très bien. Ils sont tout aussi competent
  • 18/10/2017 à 20:37
    Jacques
    alerter
    Désolé,
    Premièrement il est impossible de comparer les activités en province avec la région parisienne.
    Deuxième. Il me semble que notre formation de spécialisé est mieux adaptée à la sécurité des patients.
  • 18/10/2017 à 20:42
    Ced
    alerter
    Infirmier en smur depuis 17 ans, je ne comprends toujours pas la position des iade "qui sont mieux formé", au vu des interventions, il me semble qu'un infirmier a autant de compétences du moment où il est bien formé.
    On intube pas tous les jours, on me
  • 18/10/2017 à 20:52
    Loco
    alerter
    IADE pendant 17 ans dans un SMUR je suis d'accord. Pour préparer une perf ou une seringue de corticoîdes n'importe quel crétin avec 15 jour de formation peux le faire (j'en connait!) Pour pratiquer l'anesthésie-réanimation dans des conditions optimalesc'e
  • 18/10/2017 à 20:56
    Karl 972
    alerter
    C'est effectivement un grand débat quant on sait qu'il y a une pénurie d' IADE pour les activités de bloc. La valeur ajouté de l' IADE sur les secondaires peut se discuter. Sur les primaires des IDE formés peuvent être aussi compétent qu'un IADE.
  • 18/10/2017 à 21:04
    loup blanc
    alerter
    Il y a une vingtaine d'années, l'établissement où je travaillais, avait également pris cette décision, car il y avait un manque d'effectif aigü d'IADE au BOP.
    Depuis le SMUR fonctionne avec des IDE, certes formés et qui de part leur expérience profession
  • 18/10/2017 à 21:19
    ced
    alerter
    Condition optimale d'anesthésie réanimation ? Oui, si tu bosses en smur avec un vrai medecin réanimateur. Aujourd'hui, dans la réalité, les médecins sont urgentistes et font le basique, non ?
    Néanmoins, je pense que votre formation permet de mieux orient
  • 18/10/2017 à 21:33
    chesnel
    alerter
    IDE ou IADE nous sommes tous IDE et pouvons partager une réflexion commune sur la prise en charge des patients en SMUR.et en transport secondaire
    C'est en effet peu fréquent mais parfois il faut sédater fortement un patient voire l'anesthésier avant de l
  • 18/10/2017 à 23:06
    Sarah
    alerter
    Je suis puéricultrice et ma spécialité connaît malheureusement le même problème que les IADE ! A se demander pourquoi au final les spécialités ont été créées si c’est pour les mettre de côté aujourd’hui ... les économies encore et toujours. Je rejoins vot
  • 19/10/2017 à 08:30
    DL
    alerter
    1-Les IADE n'interviennent pas seuls, mais sous l'autorité d'un Médecin qui est à même de faire les gestes d'urgence en réa. L'IADE n'agit pas seul mais assiste le Médecin.
    2-Les interventions n'amènent pas que des soins de réa, mais surtout des soins de
  • 19/10/2017 à 11:23
    Scandaleux
    alerter
    Il est normal qu’en on est IDE d’avoir un argumentaire pour défendre sa place dans une activité qu’on affectionne.
    Personne ne dit que les IDE sont complètement incompétent pour exercer en SMUR.
    Ce qu’on dit par rapport à la situation spécifique d’Avran
  • 19/10/2017 à 15:30
    IDÈLE
    alerter
    BONJOUR, "N'IMPORTE QUEL CRÉTIN"... UN PEU DE RESPECT POUR VOS COLLÈGUES MESDAMES, MESSIEURS LES IADE. VOUS AVEZ CERTE UNE VALEUR AJOUTÉE EN BLOC OPÉRATOIRE, MAIS APRÈS, POUR LE RESTE, LES COMPÉTENCES SONT LES MÊMES (IL Y A AUSSI DES SERVICES TRÈS SPÉCIAL
  • 19/10/2017 à 20:39
    Ef
    alerter
    Je suis cadre iade formateur ds un Ifsi. Je connais donc parfaitement le programme Ide et son referentiel. Mais je connais aussi le programme Iade. Permettez-moi de vous dire cela. Que cela ne vous deplaise messieurs et mesdames les infirmiers en poste ou
  • 20/10/2017 à 02:04
    Scandaleux
    alerter
    Cher ami
    Oui il y a un concours pour entrer en école d’IADE.
    Oui 75% des postulants échouent.

    Ce qui tend à prouver qu’on demande une certaine connaissance avant de entrer en formation.
    Renseignez vous, elle est difficile et malgré une très bonne s
  • 21/10/2017 à 00:02
    abo
    alerter
    que de débats ... la formation par l expérience versus la formation diplomante. les 2 ont fait leur preuve. le compagnonnage nous l à démontré au cours des siècles dans les métiers les plus techniques. maintenant la question est : qui paye la formation ?
  • 22/10/2017 à 15:43
    Valeriebeine
    alerter
    Encore une décision arbitraire dictée par une logique comptable. Jusqu'à quand nous allons être obligé de subir? Je suis ibode et je gagne 2200€ net par mois pour 4,5 ans d'études, aprés 20 ans d'ancienneté à temps plein. Je travaille quotidiennement ave
  • 22/10/2017 à 22:15
    Faguer
    alerter
    Les médecins coûte de plus en plus cher à l'hôpital, surtout en travaillant comme intérimaire, plus de 1500€ la garde suivant les endroits ! Alors pour continuer à les payer, on supprime les iade ! Mais cette version là, n'est pas dire ! Au contraire ils

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN
IFSI IFAS IFAP


Téléchargez
Feuilletez

Commandez nos ouvrages

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie

Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...