Détecter au plus tôt l’AVC pour en limiter la gravité - Objectif Soins & Management n° 211 du 01/12/2012 | Espace Infirmier
 

Objectif Soins n° 211 du 01/12/2012

 

Promotion de la santé

Isabelle Meersman*   Laaziza Kaddouri**   Nadir Debas***   Chrystel Michel****  

En France, toutes les quatre minutes, une personne est victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Cette pathologie représente la première cause de handicap grave et la seconde cause de démence après la maladie d’Alzheimer.

L’enquête que nous avons menée sur le terrain confirme le manque de connaissance de la population générale sur cette pathologie qui fait des centaines de morts chaque année ou qui engendre des handicaps irréversibles. D’après le rapport Fery-Lemonnier datant de juin 2009 sur la...


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Notre service client est à votre disposition au numéro : 0 805 297 111 ou bien directement par email : service-clients@espaceinfirmier.fr

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne