Objectif Soins n° 190 du 01/11/2010

Actualités

Marie-Capucine Diss  

PRISE EN CHARGE → À l’occasion des entretiens de Bichat(1), la HAS et ses partenaires ont présenté le programme d’alerte et de maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques chez le malade Alzheimer, visant à limiter le recours aux neuroleptiques et à utiliser davantage des soins non médicamenteux pour réduire les troubles du comportement liés à la maladie.

Le recours aux psychotropes est fréquent pour faire face aux troubles du comportement (et notamment l’agressivité et la déambulation) liés à la maladie d’Alzheimer. En France, 60 % des malades se voient prescrire au moins un psychotrope, contre 35 % chez l’ensemble des personnes...




Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...