L'infirmière n° 002 du 01/11/2020

 

JE ME FORME

SCIENCES HUMAINES

Pascale Wanquet-Thibault  

La vision souvent idéalisée du rôle du soignant laisse sous-entendre que l’empathie est une qualité innée, dont ces professionnels seraient naturellement dotés. Pourtant, cela s’apprend, se cultive et évolue avec l’expérience.

DE QUOI PARLE-T-ON ?

Le Larousse définit l’empathie comme « la faculté intuitive de se mettre à la place d’autrui, de percevoir ce qu’il ressent », ce qui peut laisser penser qu’il s’agit d’une qualité innée, ne nécessitant pas de formation spécifique car...


Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.
Je m'abonne

Vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Notre service client est à votre disposition au numéro : 01 84 18 10 56 ou bien directement par email : service-clients@espaceinfirmier.fr

Vous n'êtes pas abonné ?

Je m'abonne