L'infirmière Magazine n° 392 du 01/04/2018

FORMATION

CAS CLINIQUE

Face à un patient atteint d’un cancer incurable et aux symptômes réfractaires, l’équipe soignante décide, encouragée par ses propos désespérés et l’accord de son épouse, de le placer sous sédation. Une décision hâtive qui n’a pas respecté les règles de base.

CAS CLINIQUE

→ M. M., 61 ans, est hospitalisé en court séjour pour dyspnée et douleurs. Il est atteint d’un cancer hépatique métastatique au niveau osseux, en progression sous chimiothérapie. À ce jour, M. M. présente une ascite importante (dernière ponction évacuatrice il...




Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...