L'infirmière Magazine n° 348 du 01/07/2014

FORMATION CONTINUE

PRISE EN CHARGE

Marie Fuks  

La prescription de nouvelles molécules, encore limitée, révolutionne la prise en charge des patients « hépatants ». Pour l’heure, les infirmières adaptent leur prise en charge au cas par cas, selon les traitements. L’éducation du malade y tient une place essentielle.

Avec l’arrivée de nouvelles molécules, la prise en charge infirmière des « hépatants » vit une mutation comparable à celle engendrée lors de la mise à disposition, en 1996, des antirétroviraux dans le traitement du VIH. « Aujourd’hui, explique Françoise Faillebin,...




Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...