L'infirmière Magazine n° 329 du 15/09/2013

Actualité

EN BREF

Interpellé par des députés, le ministère de la Santé a défendu la consultation de suivi des patients traités par anticancéreux oraux à domicile, mise en place à l’hôpital Saint-Antoine (AP-HP). Plusieurs organisations professionnelles, dont l’Ordre, avait dénoncé ce protocole de coopération, arguant que les responsabilités déléguées aux soignantes requièrent une formation de niveau master. Pour le ministère, les cinq ans d’expérience nécessaires suffisent.

...



Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...