L'infirmière Magazine n° 315 du 15/01/2013

GYNÉCOLOGIE MÉDICALE

RÉFLEXION

Pour Frédérique Kuttenn, la « mise en veilleuse » de la formation en gynécologie médicale entraîne des transferts de compétences mal encadrés et un risque préjudiciable à la santé des femmes.

L’Infirmière Magazine : En 2012, seuls 30 internes ont été formés à la gynécologie médicale. Selon les chiffres de l’ONDPS(1), on compte 7,5 gynécologues médicaux pour 100 000 femmes. Que s’est-il passé ?

FRÉDÉRIQUE KUTTEN :...




Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...