L'infirmière Magazine n° 311 du 15/11/2012

INTERVIEW : JOËL CANDAU, ANTHROPOLOGUE, PROFESSEUR AU DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE-ETHNOLOGIE DE L’UNIVERSITÉ DE NICE-SOPHIA-ANTIPOLIS

DOSSIER

M. H.  

Pour cerner notre rapport aux odeurs, Joël Candau a interrogé, notamment, des infirmières. Parmi ses travaux, Mémoire et expériences olfactives (Puf, 2000), « Des odeurs à ne pas regarder » (Terrain 47, septembre 2006) et « Est-on définitivement mort (socialement) quand on ne sent plus ? » (Gaaf, 2012).

L’INFIRMIERE MAGAZINE : Les infirmières se servent-elles de leur nez ?

JOËL CANDAU : Elles font référence à une diversité d’odeurs, liées à des infections, à des maladies, au cancer… Elles peuvent savoir à l’odeur si une plaie évolue bien ou mal,...




Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...