L'infirmière Magazine n° 282 du 01/07/2011

ACTUALITÉ

EN BREF

Une dose de 200 à 400 µg de fentanyl oral vingt minutes avant le soin semble prévenir la douleur paroxystique associée aux soins des plaies chez les patients souffrant de douleurs chroniques liées à des ulcères veineux, des lymphœdèmes ou des cancers, a montré une étude espagnole. Sous fentanyl, le score moyen de douleur paroxystique liée au soin sur une échelle visuelle analogique montrait une réduction de 43 % des pics douloureux par rapport au groupe contrôle.

...



Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...