L'infirmière Libérale Magazine n° 363 du 01/11/2019

POINT(S) DE VUE

INTERVIEW

Lisette Gries  

Lorsque le corps subit les conséquences de la maladie et des traitements, le psychisme est également affecté. Les malades doivent apprendre à vivre avec ce cancer qui chamboule souvent tous leurs repères (vie professionnelle, relations familiales et amicales, hobbies, etc.). Le regard des soignants peut les aider à préserver une image positive d’eux-mêmes, explique Véronique Camus, psychologue clinicienne en oncologie au CHU de Tours.

Pourquoi est-il important de proposer un suivi psychologique aux patients atteints de cancer ?

Véronique Camus : Quand on souffre d’un cancer, il y a des effets physiques que l’on connaît, qui vont de l’extrême fatigue à des cicatrices, voire des amputations. Ce n’est...




Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...