L'infirmière Libérale Magazine n° 349 du 01/07/2018

Actualité

Marie-Claude Daydé  

Monsieur C., âgé de 75 ans, bénéficie d’un traitement anticoagulant par voie orale pour des problèmes cardiaques. En prévision d’une petite intervention chirurgicale, il s’est vu prescrire l’arrêt de ce traitement pendant une semaine, celui-ci étant remplacé par des injections d’HBPM (héparine de bas poids moléculaire). Il sort de chez son cardiologue avec la prescription médicamenteuse et une autre pour l’infirmière libérale. Le pharmacien lui délivre le traitement...




Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


Articles de la même rubrique d'un même numéro

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...