L'infirmière Libérale Magazine n° 324 du 01/04/2016

Votre cabinet

Maître Beltran répond à vos questions

Un médecin hospitalier a prescrit à l’un de nos patients qui a des troubles psychiatriquesun grand pansement et l’administration et la surveillance d’un traitement par voie orale. Comment coter les deux ?

La notion de “grand pansement” ne correspond à aucun alinéa de la NGAP. Celle-ci reconnaît les “pansements courants” (chapitre 1, article 2) ou ceux qui sont « lourds et complexes nécessitant des conditions d’asepsie rigoureuse » (chapitre 1,...




Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...