L'infirmière Libérale Magazine n° 278 du 01/02/2012

Cahier de formation

Savoir faire

M. F. a débuté un traitement par pression positive continue pour des apnées du sommeil. Il a du mal à s’habituer à l’appareillage et vous demande s’il a vraiment intérêt à poursuivre le traitement.

Vous lui dites qu’à chaque apnée, le cœur et le cerveau subissent un stress et que ce syndrome est un facteur important de risques cardiovasculaires et d’insuffisance respiratoire. Il ne doit pas le négliger, même s’il lui faudra un peu de temps pour...




Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...