Un prix national récompense la vitalité de la recherche en sciences infirmières | Espace Infirmier
 
Titre de l'image

20/10/2022

Un prix national récompense la vitalité de la recherche en sciences infirmières

Quatre lauréates ont été récompensées par le Prix national de la recherche en sciences infirmières. Dans le palmarès, Stéphanie Thurillet, puéricultrice au CHU de Limoges, primée pour son travail portant sur une échelle de la peur chez l'enfant, mis en lumière le mois dernier dans L'Infirmièr.e.

La cérémonie a eu lieu lundi dernier, dans les locaux du ministère de la Santé et de la prévention, parrain de l'événement. « C'est une grande fierté pour moi de recevoir ce prix, a témoigné Stéphanie Thurillet, interrogée par notre rédaction avant son départ pour le Congrès du Sidiief, à Ottawa. Le ministère a financé ce projet de recherche, en m'attribuant le PHRIP. Et il me récompense à présent d'une belle manière. » Une vingtaine de candidatures étaient en lice, à l'issue d'une première sélection. Présidente du jury et directrice de la Chaire de recherche en science infirmières à l'université Sorbonne Paris Nord, à l'origine de la manifestation en partenariat avec le Groupe Profession Santé, Monique Rothan-Tondeur a souligné le saut qualitatif des candidatures de cette seconde édition.

Rude concurrence

« Les choix ont été très difficiles à opérer, a-t-elle commenté.  Il y avait beaucoup de candidatures qui se talonnaient, exception faite du prix d'honneur, qui était une évidence pour nous ». Ce prix a récompensé la carrière de Chantal Eymard, maître de conférences à l'université d'Aix Marseille, qui a accompagné les débuts du PHRIP, dont elle a présidé le jury. Docteure en sciences de l'éducation, habilitée à diriger des recherches, Chantal Eymard a publié une soixantaine d'articles et mis en place des formations à destination des professionnels de santé et du travail social.

Monique Rothan-Tondeur a rappelé que les candidatures sélectionnées prenaient en compte des critères scientifiques, mais aussi l'engagement professionnel du candidat dans les sciences infirmières. Le prix du chercheur confirmé a été attribué à Isabelle Fromantin. Docteure en sciences de la vie et de la santé, habilitée à diriger des recherches. L'infirmière coordonne à l'Institut Curie une équipe pluriprofessionnelle spécialisée dans le traitement des plaies. À l’origine de deux brevets, la chercheuse a obtenu 4 millions d'euros pour ses recherches et signé 79 publications scientifiques recensées dans PubMed (1).

Alexandra Usclade, coordinatrice paramédicale de la recherche au CHU de Clermont-Ferrand a obtenu le prix du jeune chercheur. Consacrant ses travaux aux actes invasifs en puériculture, elle a dirigé cinq programmes de recherche mixtes. Autre puéricultrice primée lors de cette édition, Stéphanie Thurillet a été récompensée pour la première validation scientifique d'une échelle utilisant des visages exprimant une anxiété graduée, le "Trouillomètre". « À l’issue de la remise du prix, une des personnes présentes est venue me voir pour évoquer la possibilité d'évaluer sa validité pour les soins palliatifs, décrit-elle. C'est la force de cette échelle, elle a l'aspect ludique de la pédiatrie, mais peut s'ouvrir à tout un champ de possibles, auprès de populations de patients différentes, s'est félicitée la lauréate ». Une illustration de la vitalité de la communauté scientifique infirmière. Vœux de la présidente du jury pour la prochaine édition, prévue en 2024 ? « Que les pouvoirs publics soient plus présents et que la presse généraliste s'intéresse à l'événement. Cela permettrait de toucher le grand public, qui ne connaît toujours pas bien les infirmières ».

Marie-Capucine Diss

1- PubMed est le principal moteur de recherche bibliographique dans le domaine de la biologie et de la médecine

À LIRE ÉGALEMENT

- Soubelet I., « La recherche en sciences infirmières à l’honneur » sur espaceinfirmier.fr le 13/10/2017

- Diss M.-C., « Une échelle de la peur amenée à voyager », L'infirmièr.e n°25 du 01/10/2022

- Uscalde A. « L’expérience de l’enfant atteint de cancer lors de la pose d’aiguille sur pac : la voix de l’enfant », L’infirmièr.e n° 22 du 01/07/2022

- Diss M.-C., « Les chemins singuliers de la recherche », L'infirmièr.e n°12 du 01/09/2021