Thérapeutiques alternatives : le collectif « No fake med » alerte sur les dérives en périnatalité | Espace Infirmier
 
Titre de l'image

07/09/2022

Thérapeutiques alternatives : le collectif « No fake med » alerte sur les dérives en périnatalité

Après l’homéopathie, le collectif de professionnels de santé No Fakemed a publié une tribune dans Le Figaro afin d’alerter parents ou futurs parents contre certaines thérapeutiques alternatives dites « naturelles », dont les huiles essentielles, visant la grossesse et la périnatalité.

« Inquiets » de l’usage de plus en plus répandu de thérapeutiques alternatives auprès d’un public vulnérable (futurs parents, femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants), des professionnels de santé, membres du collectif No Fakemed*, sonnent l’alerte dans une tribune publiée dans Le Figaro ce 4 septembre. Sans nier l’existence des troubles, inconforts ou symptômes que peuvent développer les enfants ou les femmes enceintes, ces professionnels de santé pointent surtout l’usage de pratiques non prouvées scientifiquement et dispensées par des « soi-disant thérapeutes sans aucune formation médicale », à savoir des coachs, formateurs, énergéticiens, naturopathes, doulas… Des pratiques « pour la plupart inutiles, coûteuses pour les familles, et (qui) peuvent avoir une vraie répercussion négative sur la prise en charge des enfants voire entraîner un retard de soins », rappellent-ils. Le collectif est également inquiet « de la perméabilité de certains professionnels de santé, qui se laissent tenter par ces pratiques infondées ou ne les remettent pas en cause, entretenant une désolante confusion ».

Gare aux composés neurotoxiques

Dans la ligne de mire, et qui concerne notamment pour les pharmacies : les huiles essentielles, dont les bénéfices sont « plus souvent prétendus que prouvés, et leur qualité pas toujours assurée », dénonce le collectif, qui rappelle que l’aromathérapie « n’est en rien une médecine douce ». « Certaines huiles essentielles contiennent des composés neurotoxiques (cétones, terpènes), peuvent provoquer des fausses couches, interfèrent avec le système hormonal et avec le développement du fœtus. La plupart sont contre-indiquées pendant la grossesse, l’allaitement et chez le jeune enfant jusqu’à 6 ans », expliquent-ils.

Frénotomies injustifiées

Ils dénoncent également l’utilisation de colliers d’ambre (à risque de strangulation), le recours à l’ostéopathie (dont l’usage doit être « absolument être banni » chez le nouveau-né et le nourrisson) et la pratique trop souvent injustifiée de la section du frein de langue (frénotomie), présentée comme une solution aux difficultés d’allaitement, ou encore à des pathologies comme le reflux gastro-oesophagien. À ce sujet, l’Académie de médecine s’est pour sa part interrogée, dans un communiqué du 26 avril 2022, sur l’augmentation spectaculaire de cette pratique, émettant de fortes réserves sur son intérêt et son innocuité.

Les ordres professionnels sont appelés à réagir et les autorités de santé à agir. Cela pourrait aboutir à supprimer ces méthodes inappropriées des PMI, des pharmacies et des maternités. Le collectif No Fakemed a publié une première tribune en 2017, laquelle a été à l’origine du déremboursement de l’homéopathie en 2021.

Anne-Hélène Collin, d’après le moniteurdespharmacies.fr

*Puéricultrices, sages-femmes, kinésithérapeutes, diététiciens, orthophonistes, infirmières, pédiatres, gynécologues, médecins généralistes, médecins spécialistes, pharmaciens et chirurgiens-dentistes

Les dernières réactions

  • 10/09/2022 à 23:23
    Virginie
    alerter
    En effet certaines pratiques par des praticiens non formés peuvent être délétères et cela quelque soit l’âge. L’essentiel est d’informer et d’inciter à lire! Quasiment toutes les huiles essentielles sont déconseillées lors de grossesse et chez les enfants.
    Il y a toujours des gens qui feront autrement et ça les regarde .

    J’espère que ces mêmes Fakemed s’en prennent à leurs collègues anti-vax …. ah bizarre qu’il y en ait qui après avoir incité des patients à ne pas se faire vacciné exercent toujours !
  • 22/09/2022 à 11:21
    Veronica Hadidh
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 22/09/2022 à 11:23
    Elina Valasquez
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.

Réagir à l'actualité

Pseudo :