Titre de l'image

13/07/2021

Covid-19 : vaccination obligatoire pour les soignants et autres mesures

Face à la progression du variant Delta, le président de la République a annoncé, dans son allocution du lundi 12 juillet, un nouveau train de mesures dont l’obligation vaccinale pour les personnels soignants, lesquels auront jusqu’au 15 septembre pour s’y conformer.

Il y a une « reprise forte de l’épidémie qui touche tous les territoires », « si nous n’agissons pas dès aujourd’hui, le nombre de cas va continuer de monter fortement et entraînera inévitablement des hospitalisations en hausse dès le mois d’août », a asséné Emmanuel Macron, évoquant une course contre la montre. Et pour y faire face, la vaccination est « un atout maître ».

Sans surprise, il a annoncé la vaccination obligatoire pour les personnels soignants et non soignants, des hôpitaux, cliniques, Ehpad et maisons de retraite, ainsi que pour les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, y compris à domicile. Les personnels concernés, dont les infirmières, « auront jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner. Après cette date, des contrôles et des sanctions » seront effectués, a-t-il ajouté. Un peu plus tard sur LCI, le ministre de la Santé Olivier Véran a précisé que les soignants non vaccinés au 15 septembre « ne pourront plus travailler et ne seront plus payés ». Il a ajouté ce matin, sur BFMTV, qu’ils pourraient se voir imposer « un équivalent de congés sans solde » durant 4 à 6 semaines avant que ne soit envisagé leur licenciement.

Cette obligation vaccinale est une décision qui va dans le bon sens, selon l’Ordre national infirmier, rappelant dans un communiqué, à la suite de l’allocution présidentielle, que « la proportion de professionnels de santé vaccinés est en constante progression, mais à terme, tous les soignants devront être vaccinés au nom du devoir déontologique de protection des patients. De plus, le fait de ne pas avoir restreint cette obligation vaccinale aux seuls soignants est une bonne chose pour freiner plus efficacement le rebond épidémique, et constitue certainement un premier pas vers l’élargissement de l’obligation vaccinale que l’Ordre national des infirmiers appelle de ses vœux. »

Dans la lignée de la Haute Autorité de santé

L’annonce présidentielle est aussi dans le droit fil de l’avis de la Haute autorité de santé (HAS) qui a recommandé notamment d’envisager « sans délai » l’obligation vaccinale des professionnels en contact avec des personnes vulnérables et « d’entamer la réflexion » en population générale. Point repris par le Président dans son allocution : « En fonction de l’évolution de la situation, nous devrons sans doute nous poser la question de la vaccination obligatoire pour tous les Français », a-t-il déclaré, tout en appelant fortement « tous nos concitoyens non vaccinés à aller se faire vacciner dès aujourd’hui au plus vite. »

Extension du pass sanitaire

En attendant, des mesures plus contraignantes ont été annoncées comme l’extension du pass sanitaire (test négatif ou preuve de vaccination complète) pour se rendre dans les « lieux de loisirs et de culture » rassemblant plus de 50 personnes dès le 21 juillet. Dès le début du mois d’août, ce pass sera nécessaire pour l’accès aux bars, restaurants, centres commerciaux, trains, avions, hôpitaux et aux Ehpad.

Campagnes spécifiques et de rappel

Par ailleurs, des campagnes de vaccination spécifiques seront organisées dans les établissements scolaires et universitaires, dès la rentrée, afin d’accélérer la vaccination des collégiens, lycéens et étudiants. Pour les personnes qui ont été vaccinées en janvier et février, sera également déployée une campagne de rappel à compter de début septembre. Pour rappel, le conseil scientifique Covid-19, également favorable à une obligation vaccinale des soignants, préconise une injection de rappel chez les personnes de plus de 80 ans primo-vaccinées « dès maintenant ».

Parmi les autres mesures, mentionnons encore la fin de la gratuité des tests PCR à l’automne, sauf ceux sur prescription médicale, des contrôles aux frontières renforcés « dès cette semaine […] pour les ressortissants en provenance des pays à risque, avec un isolement contraint pour les voyageurs non vaccinés » et la déclaration de l’état d’urgence sanitaire à la Martinique et à La Réunion, face à la recrudescence de l’épidémie, avec instauration d’un couvre-feu.

La rédaction

Les dernières réactions

  • 13/07/2021 à 18:20
    Dies Ire
    alerter
    Grande distribution de punitions de la part du gouvernement et, cerise sur le gâteau, l'oni qui, c'est bien connu, a un avis sur tout, en rajoute une couche.

    Pauvres soignants et pauvres de nous !
  • 14/07/2021 à 08:55
    Dol
    alerter
    C'est un truc de fou ce qui se passe. Si on les arrête pas, le processus va s’accélérer, Macron et ses oligarques prendront des mesures plus dures à l'égard des plus faibles, les malades, les pauvres, les SMICARDS, les travailleurs pauvres qui certains bossent à l’hôpital (ASH voire AS)

    La démocratie est forte en France, sincèrement.

    Stigmatiser certains soignants refusant de faire le vaccin, (dans certains EHPAD, faute de médecin coordinateur, aucune réunion sur le vaccin et ainsi aux équipes de poser des questions à un expert de santé qu'est le médecin, vive le dialogue social et le travail d'équipes dans certains lieux de soins, zéro pédagogie prends ta dose et tais-toi) après ce qu'ils se sont pris dans la gueule depuis 2 ans, je trouve ça ignoble !
  • 14/07/2021 à 14:10
    Dol
    alerter
    morte
  • 15/07/2021 à 18:25
    Sabrina
    alerter
    Mais c'est grave ce qu'il se passe.
    Obliger les professionnels sur un "vaccin" expérimental est d'une tyrannie sans nom.
    Ce qui m'écœure, c'est que l'ONI approuve.
    Notre ordre est censé nous défendre et non nous enfoncer.
    Ce "vaccin" ne protège en rien sachant qu'il faudra je ne sais combien de doses pour avoir une "immunité soi disant bonne".
    C'est un massacre sanitaire sans précédent.
  • 15/07/2021 à 18:43
    Sand1203
    alerter
    Je trouve cela lamentable, au début on pouvait aller travailler sans masques sans matériel et nous n avons pas été contaminé, on oublie très vite...et maintenant que nous avons le matériel. On nous oblige d aller nous vacciné pour prodiguer les soins sinon on est pas payé. On marche sur la tête...
    Il se voûte de nous. On est libre ... nous payons tous l ordre pour rien. J adore mon métier, on est de la merde et on ne sert à rien, nous sommes que des pions....
  • 15/07/2021 à 19:01
    Kareve
    alerter
    Où est notre liberté ???
    ONI ne nous défend pas, alors que l'on paie pour être entendu et défendu,
    et il nous enfonce!
    C'est dément!
    J'étais sur le service Covid non stop avec du matériel de fortune
    et maintenant on nous dit de partir si on ne veut pas se faire vacciner ..... C'est écoeurant !




  • 15/07/2021 à 20:14
    Nana
    alerter
    J ajouterai que ces décisions d obligation de vaccination pour le covid ne sont même pas dans l intérêt des patients car une personne vacciné peut contracter le covid et être contagieuse... On se moque bien de nous!
  • 15/07/2021 à 22:50
    Marie
    alerter
    La juriprudence européenne précise dans son arrêt Salvetti le principe selon lequel il ne peut y avoir le moindre acte médical obligatoire dans aucun pays d'Europe. "En tant que traitement médical non volontaire, la vaccination obligatoire constitue une ingérence dans le droit au respect de la vie privée, garantit par l'article 8 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme et des libertés fondamentales" (CEDH, 9 juillet 2002, n° 42197/98
  • 16/07/2021 à 07:20
    Dol
    alerter
    Malheureusement , on a un chef d'État qui a violé la Constitution.

    Nous sommes un des rares pays dans le monde à imposer une telle pression6.

    Mesdames et messieurs, bienvenue en oligarchie
  • 16/07/2021 à 08:10

    alerter
    moi personnellement je vais choisir ma liberté à ma paye.Tant pis je vais quitter mon poste.Je n'arrive même pas a trouver sur internet un collectif de soignants dans mon cas.Je ne dois pas être la seule.Ca leur fera un soignant de moins.
    bon courage à vous bise
  • 16/07/2021 à 09:36
    Cha13
    alerter
    Je suis choquée , en colère !
    On nous demande d’aller au front sans masque sans blouses , d’aller en service covi de prendre des risques , de remplacer nos collègues malades , de bosser alors qu’on est positivé au covid on nous demande toujours plus mais nous sommes des etres humains pas des robots nous avons droit à notre liberté ! Ce cher président est entrain de bafoue les fondements de notre nation liberté égalité fraternité !
  • 16/07/2021 à 10:13
    Aux armes citoyens
    alerter
    Je suis écœurée par ce pays qui nous contraint sous la menace à se vacciner contre son gré. Ce même pays qui se battait pour les droits de l’Homme et sa liberté il y a quelques années et qui se permettait même de donner des leçons à des pays sois disant totalitaire en partant en guerre contre eux pour faire valoir notre façon de penser.
    Nous ne valons pas mieux et nous acceptons sans rechigner cette politique qui s’installe petit à petit en France relayé par les médias qui en rajoute une couche afin de lobotomiser la population.
    Personnellement je ne me laisserai pas faire non plus. J’ai choisi ce métier par passion après reconversion professionnelle et ça me fait mal de dire adieu à cette profession que j’aime tant. Mais je ne me laisserai pas insuffler ce vaccin contre mon gré, moi personne valide avec peu de pb de santé, qui ai peu de chance de développer une forme grave comme ils disent. En me faisant vacciner j’aurai autant de chance d’attraper ce virus et de le transmettre alors quel est mon intérêt?!
    De plus, je n’ai pas reçu « une information loyale, claire et appropriée dans le respect du consentement libre et éclairé de la personne » concernant ces vaccins.
    Je n’ai pas non plus le recul nécessaire pour approuver celui ci.
    Et pour finir, j’ai plus de chance de mourir dans un accident de voiture que du COVID 19 et ses variant vu le taux de mortalité de ce virus (0,3%).
    Je suis prête à faire face à cette obligation vaccinale et je vais me battre quitte à porter plainte contre le gouvernement comme ce qui a été fait en Italie par les soignants.
    Ne lâchez pas vos conviction pour un État qui se fout de nous depuis plusieurs années!!!
  • 16/07/2021 à 12:51
    sophie29
    alerter
    30 ans de métier et je suis fatiguée .Ce gouvernement me donne la nausée. Je ne sais pas si j' aurai la force de résister car j' ai besoin de travailler et j' en ai marre de devoir me justifier sur mon refus de vaccination covid mais accepter, c' est la porte ouverte à toutes les atteintes à notre liberté de penser.
  • 16/07/2021 à 17:10
    Babelweb
    alerter
    Infirmière libérale, je ne me ferai pas vacciner, et je continuerai à soigner mes patients gratuitement.
  • 17/07/2021 à 22:18
    Misaki033
    alerter
    Les infirmières sont soudées, parfois c est même une histoire de famille, la minorité de celles qui ne veulent pas du vaccin n auront aucun mal à avoir leur passe sans être piquées, c est une évidence, presque admise loin de la communication politique. Les cas de fraudes découverts sont ceux qui demandaient de l argent en échange, mais toutes celle qui gratuitement le fond... car si c est pour avoir des personnes traumatisées ou en pleurs ce n est pas la peine donc elles sont nombreuses a faire samblant. Je suppose que le pourvoir le sait nous somme quand même un peuple latin, il suffit de voir l énorme fraude sur le paiement des retraites a l étranger, la quantité de carte vitale en trop, fraude a la caf, au contrôle technique, et maintenant au pass sanitaire...
  • 18/07/2021 à 13:28
    Dol
    alerter
    @ Misaki

    La solidarité est une très belle qualité et quand elle existe dans une équipe, ça peut même changer la nature du travail .... mais....il y a un mais malheureusement

    Faire vacciner une collègue à base de sérum ou valider le fait que votre collègue ait fait l'objet de la vaccination alors que cela n'a pas été le cas.....si vous vous faites choper :

    - licenciement pour faute lourde
    - convocation devant l'ONI malheureusement
    - risque de poursuites devant le Procureur de la République, vous avez bien lu. On passe en mode pénal.

    Bien entendu, le diplôme dans ce cas de figure, vous pourrez le déchirer. Malheureusement, vous avez en face des pouvoirs publics qui sont déterminés à imposer le vaccin à tous les soignants, à l'exception de soignants qui ont une contre indication médicale.

    Je vous déconseille fortement de le faire. Il vaut mieux changer de métier que se retrouver avec un casier. Pensez à vos proches !
  • 18/07/2021 à 14:15
    Nath972
    alerter
    C'est la honte d'avoir un ordre infirmier auquel on est OBLIGÉE d'adhérer et qui au lieu de nous défendre nous vend à notre nouveau roi autoproclamé... je suis écœurée de voir qu'ils ont réussi à en arriver jusque-là, sans que la révolution éclate...
  • 18/07/2021 à 16:26
    Rose
    alerter
    Sachez que tant que la loi est pas passée pour la vaccination obligatoire on ne peut vous obliger à vous faire vacciner. L'article L1121-1 du code de santé publique disposant qu'aucune substance en phase de recherche ne peut être imposée à une personne sans son consentement libre et éclairé. Donc cet article s'applique aux vaccins actuels de la covid 19 vu qu'ils sont au stade expérimental et en phase 3
  • 20/07/2021 à 16:06
    Zaklina
    alerter
    Je suis écœurée de toutes ses remarques de la part de mes confrères et consœurs. Tout d abord le vaccin et en phase 4 c est a dire la phase après la mise sur le marché. Bien évidemment il se peut comme tout médicament qu il y a des faillis et qu'il soit retiré du marché.Cependant nous qui sommes vaccinés tant qu on avait le choix ,nous avons pris le risque et notre curage a deux mains car ça peut être la solution de sortie même si c'est pas fiable a 100%.

    Donc pour ceux qui ne souhaitent pas le faire ,ne fait pas ,prenez le risque d avoir la Covid ,ça peut très bien se passer comme ca peut aller jusqu'à une grosse détresse respi et l intubation ,et ça peut importe l âge. Au jour d aujourd'hui je n ai pas rencontré dans ma pratique les personnes morts a cause du vaccin,en revanche a cause de la COVID oui...
    Libre choix à chacun
  • 20/07/2021 à 22:12
    Misaki033
    alerter
    Le soucis c est qu il est possible d être vacciné mais contaminant ! Étant donné qu'il y a 0%de décès avant 45ans et 8%avant 60ans(ce qui n empêche pas de remplir les lits) le risque est de ke transmettre de toute façon a des personnes âgées plus que de se protéger, et là ont est en train de faire tout le contraire
  • 21/07/2021 à 11:36
    Chloé
    alerter
    Prouvez nous l'efficacité des vaccins alors qu'il est question de plusieurs injections.
    Prouvez nous qu'avec ces vaccins il n'y a pas un risque de recombinaison génétique avec d'autres virus et donc d'apparition de nouveaux variants.
    Prouvez nous qu'il y a plus de bénéfices à vacciner une personne en bonne santé, avec un procédé encore en phase d'expérimentation.
    Prouvez nous que le risque d'effets secondaires à moyen et long terme est moindre.
    Prouvez nous qu'il n'y a aucun conflits d'intérêts entre le gouvernement et l'industrie pharmaceutique.
    Prouvez nous que les laboratoires seront tenus responsables en cas de complications graves sur ces produits administrés en masse.
    Prouvez nous que le suivi des personnes vaccinées est vraiment à la hauteur des recommandations, afin d'évaluer si le produit injecté produit des réactions auto immune ou inflammatoire pouvant aboutir à des decompensations ou des pathologies graves.
    Prouvez nous qu'il y a une transparence sur cette campagne de vaccination, notamment sur les contrats entre les laboratoires et ses différents actionnaires.
    Prouvez nous que les mesures liberticides à l'encontre des personnes non vaccinées sont justifiées, en sachant qu'une personne vaccinées peut aussi transmettre le virus.
    Prouvez nous qu'il est nécessaire de tester les personnes une part une et de généraliser ces tests sans logiques précises, alors que de simples prélèvements des eaux usées pourraient anticiper une vague de contamination bien à l'avance et donc prendre des mesures barrières en conséquence par région avec cette fois ci des dépistages des personnes sur les zones à risques.
    Prouvez nous qu'il est nécessaire de comptabiliser les personnes positives au virus et de ne pas les distinguer des personnes symptomatiques et donc de les comptabilisés ainsi comme malade.
    Prouvez nous que les manques de moyens humains et matériels n'ont pas été à l'origine de la majorité des décès en lien au covid.
    Prouvez nous qu'il est normal de stigmatiser les soignants non vaccinées et de menacer de surprendre leurs salaires alors que de nombreuses heures supplémentaires non jamais étaient payées.
    Prouvez nous qu'il est normal de parler de non assistance en danger alors que ce même gouvernement à laisser des millions de personnes se noyer en Méditerranée en toute impunité.
    Prouvez nous qu'il est normal que Pfizer est rendu millionnaire Mr Macron en vendant leur branche d'alimentation pour enfants à Nestlé, pendant que celui ci était encore banquier et qui plus tard président supprime l'ISF. Prouvez nous qu'il est normal qu' Agnès Buzyn qui est à l'origine du manque de masques de protection se retrouve à l'OMS.
    Prouvez nous qu'il est normal de fermer des lits en pleine crise sanitaire.
    Prouvez nous que moi infirmière non vaccinées exposées depuis plus d'1 an et cas contact à plusieurs reprises, négative aux nombreux PCR avec zéro anticorps tous les 6 mois, suis je un danger pour mes patients. Prouvez vous que moi infirmière qui comme tous mes collègues travaillent de plus en plus dans des conditions difficiles représentent un danger en étant pas vacciner, alors qu'on fait plus de 8h de travail par jour avec des pauses quasi inexistante, des repos non respectés avec parfois un temps de récupération moindre.
    Sur ceux et encore bien d'autres points assez flous, prouvez nous qu'aujourd'hui la rentabilité ne l'emporte pas sur l'intérêt Humaine au détriment de la santé et de notre environnement. Je ne suis pas contre la vaccination mais je suis contre la levée des brevets assurant la sécurité, je suis contre l'expérimentation en masse et donc contre l'obligation vaccinale d'un produit qui manque de recul.
  • 21/07/2021 à 17:17
    Dol
    alerter
    Bonjour zaklina

    Je suis certain que la majorité des soignants approuvent la vaccination sur le principe. Vous avez le droit de vous vacciner contre la covid et de disposer de votre corps.

    Les autres soignants également. Au delà du vaccin, pour ma part, j'ai du mal à accepter les critiques des politiques qui ont :

    - supprimés des milliers de lits ces 20 dernières années.
    - n'ont pas été capables de gérer la logistique sanitaire
    - ont méprisé les soignants en les obligeant à travailler avec la Covid
    - n'ont pas été capables de fournir des EPI dignes de ce nom (les sacs poubelles !!!!)
    - ont mis en place la T2A et in fine le lean management .

    Désolé mais ces mêmes gens n'ont pas le droit de soumettre la moindre critique à l'égard des soignants après tout cela.
  • 27/07/2021 à 11:04
    Liberté
    alerter
    Mon métier pour mes patients.. Mon corps m appartient.. Ma liberté pour ma vie...
  • 30/07/2021 à 08:19
    fabgnd
    alerter
    Donc, nous pouvons considérer que les idel non vaccinés au 15 septembre recevront une interdiction d'exercer de la part de l'ONI? Parce qu'il faut être clair et en accord avec ses positions. Comme d'autres, j'attends cette décision qui me notifiera que je suis une paria, une " intouchable" après 21 ans d'exercice ... À la patrie reconnaissante...
  • 30/07/2021 à 12:18
    aline
    alerter
    ce mensonge d'état va nous coûter trés cher.. Je refuse cette injection expérimentale et dangereuse. Je me dis que nous serons obligés d'ouvrir des établissements de soins paralléles ouverts aux non vaccinés
  • 02/08/2021 à 17:05
    Philll
    alerter
    Qui croit que l'ONI est là pour nous défendre ?
    l'ONI est là pour encaisser les cotisations pour rembourser la banque... RIEN D'AUTRE.
    L'ONI ne sert à rien c'est une singerie d'ordre, une arnaque au registre...
  • 03/08/2021 à 12:21
    raisonnable
    alerter
    Les preuves sont là : 10 à 20 fois moins de cas graves et de morts dans les pays vaccinés à 50 % par rapport à ceux qui n'ont pas de taux de vaccination significatif.
    Quelles que soient les preuves, le refus de vaccination est une hystérie quasi-religieuse.
    Il faut passer au stade répressif.
    On ne convaincra JAMAIS les adeptes de la pensée magique !
    Et que dire de cette mentalité infantile qui charge le gouvernement de tous les maux ?
  • 03/08/2021 à 20:45
    Dol
    alerter
    A "raisonnable"

    Bonsoir

    Quand vous dites "il faut passer au stade répressif", que se passera t-il si par exemple 20% de soignants ne seront pas vaccinés ? On va les remplacer comment ? Par les ESI qui suivent des modules à distances et qui ont été formés comme des aides soignants, métier pour lequel j'ai le plus grand respect, là n'est pas la question ? Par des ESI qui ont appris à faire des prises de sang sur Powerpoint ? C'est juste dramatique ce qui se passe !

    Etes-vous soignant pour affirmer de telles choses ? Si oui, alors je vous laisse imaginer les conséquences d'une telle décision d'un point de RH. Pour ma part, selon moi, on a plus les moyens de se priver de soignants, vaccinés ou non.

    Certes, je peux comprendre votre argument sur la vaccination, des centaines de professeurs de médecins et de biologie, de virologie etc recommandent fortement le vaccin, dont acte....malgré celà, vraiment, la France n'est plus en état de refuser l'intervention de soignants non vaccinés.

    Vraiment pas. C'est pas une question de pensée magique, c'est une question de pragmatisme, si on laisse partir encore des soignants, ce n'est pas de la COVID que les patients vont crever mais de l'absence de soins tout court !

    Halte à cette folie !
  • 05/08/2021 à 08:16
    Mars
    alerter
    Bonjour,
    Je ne suis pas infirmier, j ai travaillé dans le bâtiment.
    Une jeune infirmière m a dit que lors de sa formation , les étudiants s engagent à se confirmer aux vaccins exigés!?
    Les anti vaccins comparent la France à une dictature. Peut etre faudrait il voyager pour se rendre compte qu un gouvernement totalitaire ne vous donnera pas l autorisation de manifester pour le critiquer. Cependant Je suis d accord pour le foutage de gueule concernant la gestion sanitaire
    Voyager aussi pour ressentir ce que vit une mère qui brûle son enfant dans la rue mort de la covid après avoir brûler son père. Imaginez cette scène chez vous !
    Les anti vaccins sont de petits-bourgeois en crise d'adolescence. Ont ils un plan B , et peuvent ils me prouver que le nombre de morts diminuera si on ne se vaccine pas, et combien en faudra t il pour atteindre une immunité collective.
    Ils me rappellent ces fumeurs des années 90, qui évoquaient une atteinte à la liberté et qui se plaignait d'être compartimentés comme les juifs, dans les wagons non fumeurs, mais qui faisaient fi apres avoir enfumé tout le train à 7h du mat, des non fumeurs, des femmes enceintes, des hasmatiques....
    Il arrivait même, après la mise en place de cette nouvelle loi
    que certains fumeurs non respectueux venaient fumer dans un wagons non fumeurs, se plaignant qu'il y avait du coup trop de fumer dans le wagon fumeur, faute bien sûr à cette décision absurde de les regrouper.
    Se vacciner ou pas n est pas un sujet de liberté mais de conscience collective, un risque à prendre ensemble, plutôt que de compter sur une partie de la population afin de pouvoir retourner non vaccine deguster du foi gras au restaurant.
    On ne peut pas s interroger sur les effets de l extincteur à long terme quand les flammes sontvautour de vous.

  • 05/08/2021 à 21:40
    Dol
    alerter
    Bonsoir Monsieur,

    Pour ma part, je vous invite à aller voir ce qui se passe dans certains services (urgences, réa), des les EHPAD, où des médecins tirent la sonnette d'alarme (nb : une majorité de médecins est favorable à la vaccination) compte tenu du manque de soignants à tous les niveaux. Parmi ces médecins, beaucoup sont contre le licenciement de soignants ! Il manquait plus que ça, comme si on était pas assez dans la merde, pardonnez moi pour ma vulgarité.

    Des urgences se retrouvent sans médecins au moment où je vous parle obligeant. Des maternités avec une fuite de sages-femmes, des EHPAD qui se retrouvent sans AS où on prend le premier candidat qui met les pieds en tant qu'agent hôtelier officiellement mais de fait, est un aide-soignant par ses actes sans pour autant avoir la formation.

    Les flammes, comme vous dites, elles ont commencé à se développer progressivement il y a plusieurs années et la COVID a été le bidon d'essence en trop face à un système de santé totalement fragilisé.

    Je ne crois pas qu'en l'espèce, notre système de santé soit en mesure de se priver de personnel. Vous allez faire quoi si une partie du personnel démissionne ? Vous croyez les remplacer du jour au lendemain ? Il faut un an pour former un aide-soignant, 3 ans pour un IDE & on rajoute le double pour qu'il soit commence à être apte au poste.

    Si des gens vont au bout de ce que vous recommandez, ce sera une tragédie sans nom !
  • 05/08/2021 à 23:28
    Objectivité
    alerter
    Infirmier depuis 22a et 12 en libéral j’ai honte de tout ce que je lis …. Mais comment en vouloir à des personnes qui ne sont informées que par des médias, un gouvernement et des pseudos experts qui propagent la peur. Tous autant qu’ils sont se gardent bien de donner tous les chiffres permettant d’être objectif vis à vis de cette pandémie. Je vais essayer de les exposer au mieux à partir de données trouvées sur internet ( INSEE - Santé Publique France - ….)
    Au 5 août les morts en France sont de 112130. Les cas de covid sont de 6233876. Le taux de mortalité est donc de 1,8%. Rapportée à la population française de 67063703 ce taux est de 0,17%…. Pour info la grippe a un taux de mortalité d’environ 1%. Et elle faisait chaque année depuis 30 où 40ans 8 à 10000 morts par an et tout le monde s’en fout puisque ce sont des vieux et des malades. Pourtant la crise du covid à apporter la preuve qu’avec des mesures d’hygiène et de distanciation en période d’épidémie il est tout à fait possible de les éviter.
    Autre chiffre vérifiable le taux de reproduction ou R. Pour le covid il est environ de 2, alors qu’il est de 16 pour la rougeole et proche de 20 pour la varicelle. Varicelle qui existe toujours et contre laquelle un vaccin existe mais n’est toujours pas obligatoire ou même conseillé en France ….
    Autres chiffres la mortalité en France selon les années.
    2019 : 613243 - 2018 : 609648 - 2017 : 606274 - 2016 : 593865 . Et en 2020 : 669000 morts. Cela donne donc une surmortalité de 55757 morts entre 2019 et 2020. Et une moyenne sur les 5 années de 65658 morts. Ces chiffres conduisent donc a dire que plus de la moitié des morts covid sont donc des personnes qui seraient décédées dans l’année , épidémie ou pas. Et ceci est confirmé par l’échelle des âges qui est très éclairantes. La mortalité est ainsi repartie : 0-44a : <1% - 45-64a : 8% - 65-74a : 18% - >75a : 73%.
    De plus les morts avec comorbidites sont 65% et sans comorbidites 35%.

    Lorsque l’on réfléchit objectivement sur ces chiffres on comprends que cette pandémie n’est pas si grave qu’on nous le dit en utilisant uniquement les informations qui font peur. Et on est en droit de se demander ce qu’il sera possible de faire si ( ou plutôt quand ) un virus avec un taux de mortalité à 10-15 ou 20% , un R de 10 débarquera parmi nous …… personnellement j’ai du mal à imaginer.

    Depuis plus d’un an que nous prenons en charge les patients à leur domicile avec des mesures de protection simple je ne connais pas d’infirmier(e) liberal(e) contaminé(e) au travail. Selon l’OMS le nombre d’infirmiers contaminés serait de 23000 dans plus de 50 pays ….

    Des mesures simples même si contraignantes auraient permis une gestion plus sereine de cette pandémie la difficulté réside bien évidemment de l’imposer à des personnes qui se considèrent au dessus de tout cela tant qu’ils ne sont pas concernés directement. Les contraintes doivent être pour les autres et par exemples les soignants avec leur vaccination obligatoire….idée largement suggérée par les médias et l’intelligentia parisienne et reprise de façon démagogique par les politiques.
    Je ne suis pas antivaccin du tout mais par contre je n’ai pas du tout envie de me faire vacciner par les vaccins actuellement sur le marché et toujours en cours de validation. La technologie ARN si elle est connue n’est pas éprouvée. Et son AMM n’est que temporaire et soumise à conditions.
    Je souhaiterais vraiment pouvoir me faire vacciner par le vaccin encore en phase 3 de SANOFI ( labo français de surcroît ) dont personne ne parle …. Mais aurais je ce choix ?? Je l’espère mais je doute puis qu’il ne devrait être autorisé qu’au quatrième trimestre de 2021.

    Je crois qu’il est urgent d’arrêter de se laisser manipuler par la peur instillée par nos politiques et les médias. Et dans le même temps d’utiliser notre cerveau pour comprendre et agir au plus proche de la réalité.

    Bon courage à tous.
  • 06/08/2021 à 08:01
    Del-fine
    alerter
    Je suis infirmière depuis 10 ans. Porteuse d'une maladie auto-immune rare qui m'a causé bien des soucis il y a quelques années, j'ai la chance aujourd'hui d'aller bien. Il est impossible pour moi de prendre le risque de réveiller ma maladie en stimulant mon système immunitaire avec ce vaccin. Je me sens abandonnée par ce gouvernement tyrannique. Je dois choisir entre risquer ma santé en me vaccinant ou perdre mon emploi. Je suis infirmière et maman de 4 ans et je suis désespérée. Je ne suis pas surprise des propose de l'ONI.
  • 07/08/2021 à 01:07
    amamia
    alerter
    Del-fine,
    Pourras-tu te faire mettre en arrêt pour ta maladie auto-immune.(quitte à simuler quelque symptômes..je sais c'est pas bien mais vu la liberté qu'on nous laisse c'est de bonne guerre)

    En tous les cas j'ai attendu car vu que pas mal de signaux depuis 2 mois suggéraient que de toutes façon se serait une injection par an minimum.; je ne voulais pas me lancer trop vite..et j'ai bien fait...L'immunité ne peu être stérilisante face à un virus ARN qui mute sur toute la planète (et je ne comprend pas que les épidémio télévisuel n'ai réfléchi à ça dés le début)
    Un vaccin fait cet été ne protégera plus qu'a 72% (d'autres chiffres en provenance d'Israël (pionnier de la vaccination de masse) suggèrent bien moins)dans 6 mois de le choper et le refiler. Je suis relativement jeune (39 c'est jeune:-) et n'ai aucune aucune comorbidités (m^me pas de surpoids) si ce n'ai une séquelle bien cognée d'accident à ma jambe, faudrait vraiment pas de chance que je sois de ceux qui font une forme grave..
    Par contre que les personnes avec comorbidités se vaccinent quitte à se faire piquer plusieurs fois l'année est acceptable si le bénéfice est là (et le vaccin est efficace plus longtemps contre les forme grave que contre les réinfections) mais de là à forcer des gosses de 12ans!! (alors que l'immunité vaccinale collective est un leurre!!)...
    Bref moi ce sera arrêt maladie en attendant que ça se tasse (une semaine d'arrêt maladie en 15 ans de travail donc merde!) et au pire option de suspension du crédit de ma maison.
    Demain je vais manifester surtout contre le passe sanitaire et l'entrée dans une scté de contrôle (où un citoyen en contrôlera un au autre au nom du gouvernement). Il faut qu'on soit nombreux et qu'on donne de la légitimité à ce mouvement (Nous ne sommes pas qu'une bande d'antivax complotistes:-)
  • 09/08/2021 à 16:48
    Sarahtina
    alerter
    33 années de métier et jamais vu ça
    J’avais dit que si le FN passait au pouvoir je quitterai le pays mais là que dire de cette façon de nous gouverner dans le mépris !? Toujours plus d’injonctions et demain quoi??? Je suis triste effondrée révoltée que ceux et celles qui choisissent de ne pas se faire vacciner soient pointés du doigt d’égoïstes !!!! Au lendemain des annonces du 12 juillet tout le monde aurait du être dans la rue et ceux du domaine de la santé en premier
    Je ne suis pas contre les vaccins car ils ont fait leurs preuves et heureusement mais là en pleine phase expérimentale non non même avec des protocoles homéopathiques quand on lit tout le rapport de la pharmacovigilance concernant tous les « vaccins » ça devrait être retiré du marché point pour ne pas porter préjudice « priorité de ne pas nuire «  me semble t il? Hippocrate doit se retourner dans sa tombe !
    Je suis atterré de devoir arrêter mon métier que j’aime et pratique depuis de nombreuses années j’ai l’amour de mon métier et voilà on se passera d’une infirmière alors que nous sommes loin d’être inutile auprès de nos patients fragiles âgés inquiets
    Lors du premier confinement pas eu de cas covid des suspicions par contre les effets du confinement absolument : détresses cardiaques , problèmes psy décompensation, stress, déprimes …
    Il faut tout recontextualiser il ne s’agit pas d’une pandémie et heureusement
    Rester prudent ok continuer les gestes barrières ok en attendant que les «  produits visant notre protection immunité » aient passés toutes les phases pour obtenir une mise sur le marché le plus sécurisée possible ce n’était pas compliqué mais il fallait attendre … pas à la mode ça
    Qu’est on prêt à accepter pour une liberté ? Mais en aucun cas obligation , il y a des lois qui protègent enfin je croyais puisque tout est bafoué comment faire confiance ? Pas possible
    Un jour il faudra répondre de tout ça
    On a mis tant de temps de combats de souffrance pour obtenir la non discrimination le respect …
    Je réfute toutes les extrêmes
    Ne peut on pas imaginer un monde ou on écoute l’avis des autres ou on accepte que l’autre fonctionne différemment se fasse vacciné ou pas dès lors que l’on ne met personne en danger et attitude responsable ?
    J’espère qu’il va se passer quelque chose sinon c’est déjà grave mais alors
    Bien réussi le clivage de la société bravo
  • 11/08/2021 à 08:19
    Del-fine
    alerter
    Amamia, j étais en CDD et je devais reprendre un contrat début septembre. J'envisage une reconversion. 10 ans de métier...tout cet engagement, ses sacrifices (horaires décalés, salaire médiocre etc)pour en arriver là...
    J'aime mon métier mais pas au prix de ma santé et de mes 4 enfants. Dans les phases 1 et 2 du vaccin, aucun patient n'était porteur d'une maladie auto-immune, donc les cobayes en fait c'est nous, ce serait moi. La seule réponse que j j'ai c'est: "Pas de contre indication A PRIORI". J ai fait beaucoup de tests PCR cet hiver en portant un Ffp2, la majorité des patients étaient totalement asymptomatiques, en tout cas bien protégée, je n'ai jamais contracté le virus (j'ai fait plusieurs sérologies).
    Bon courage à toutes
  • 11/08/2021 à 11:01
    Erio
    alerter
    Le vaccin est obligatoire......

    Posez vous les.questions avant.

    Une.injection ARN en phase 3 jusqu'en mai 2023 est il un Vaccin?

    Une injection ARN avec une mise sur le marché conditionnelle est il un vaccin?

    Un fabricant dont la responsabilité est écarté commercialisé t il un vaccin?


    Erio
  • 12/08/2021 à 07:09
    Dol
    alerter
    Des recrutements de vigiles pour contrôler les pass sanitaires à l'entrée des hôpitaux quand on connaît le manque criant de soignants sur le terrain.

    Que des soignants cautionnent une telle mesure me scandalise à un niveau tel que je ne préfère ne pas en dire plus. Cette mesure aura de terribles conséquences pour les hôpitaux, les soignants et les patients, renforcera la fracture entre patients et soignants (bien écornée par les différents scandales sanitaires)

    Aux soignants qui félicitent la mesure des contrôles aux entrées des hôpitaux, la facture sera très salée pour vous car cette mesure contribuera à l'aggravation de vos conditions de travail.

    J interdis à mes gamins d'envisager un tel métier !
  • 12/08/2021 à 08:35
    Andreas
    alerter
    On est réellement sur un blog de soignants ?y a t il des gens ici qui ont fait des cours de virologie, d 'immunologie, y a t il des gens ici qui comprennent le principe de la vaccination qui va au delà de sa propre protection ,la vaccination c'est aussi la protection globale au delà de son propre intérêt...combien de soignants vaccinés obligatoirement pour tous un tas de vaccin avec tout autant de possibles effets secondaires, celui de l hépatite B par exemple qui est autrement plus risqué,combien de soignants avec des scleroses en plaques et pourtant tous ici si vous êtes dans la fonction publique c'est que vous avez fait ce vaccin,ça ne vous a pas empêché de venir y travailler...alors laissez vos différentes politiques et votre méfiance du gouvernement de côté,c'est pas l enjeu ici et ce côté je me rébelle,ça va un moment,c'est bon pour l ego mais c'est de la rébellion a deux balles
  • 12/08/2021 à 10:26
    Dol
    alerter
    Bonjour Andreas

    En tant que soignant, trouvez vous normal qu'on demande à une personne malade pour accéder à un lieu de soins ?

    Je ne suis pas contre la vaccination en soi mais je respecte que des gens soient contre. La liberté d'user de son corps est une liberté importante.

    Si vous cautionnez le fait qu'on demande à un patient un pass lui permettant d'accéder à un lieu de soins, j'aurais honte à votre place. Sincèrement

    Bonne journée ceci dit
  • 12/08/2021 à 10:42
    Sab
    alerter
    Bonjour Andreas

    Premièrement ce n'est pas un vaccin mais une thérapie génique.
    Le procédé est complètement différent d'une vaccination.

    Etre soignant, c'est aussi respecter le choix de refuser un traitement.
    Si l'on suit votre logique, vous obligez vos patients à prendre un traitement (quelqu'il soit) sans même l'informer des risques ?
    Sachant que cette injection par thérapie génique est une avancée technologique sans aucun recule, comment informez vous vos patients ?

    Toutes les mesures prises depuis cette épidémie ne sont en rien sanitaire mais clairement politique et financière.

    Posez vous et réfléchissez quelques instants avant de traiter vos collègues soigants non injectés d'irresponsable.

    La liberté de choisir ou non un soin en toute connaissance des effets négatifs.

    Il n'y a pas à blâmer ceux qui se sont fait injecter ce produit ou ceux qui refusent, vous tombez dans la fracture sociale que souhaite le gouvernement.
    Il faut combattre toutes ces mesures liberticides avec complicité des Ordres, des ARS, ANSM....


  • 12/08/2021 à 21:48
    Sun -shine
    alerter
    Infirmière depuis 22 ans, je pense n’avoir jamais travaillé que pendant la crise sanitaire! Une vraie «  héroïne ». Demain, «  criminelle » car refus du vaccin. Je ne suis pas contre la vaccination, mais l’obligation je dis non et surtout je ne crois pas à ce vaccin ( si c’est vraiment un vaccin) comme je ne crois pas au vaccin contre la grippe que je n’ai jamais fait! Le virus a muté déjà au moins 5 fois, qui garantit l’efficacité sur les variants, et comment il la justifie ??
    Ce qui m’écœure le plus dans l’affaire, c’est la façon dont c’est fait. J’ai quitté un pays avec un régime totalitaire, (dictature communiste),pour venir dans un pays qui a pour devise liberté, égalité,fraternité.
    En ce moment j’ai l’impression de retourner 30 ans en arrière tellement on ne voit plus de débat télévisé concernant la vaccination, il n’y a que des pour , jamais du contre. Les journalistes se permettent de prendre parti alors que leur boulot c’est de rester neutre, on nous ment soit le nombre de participants aux manif, sur le nombre des malades, des morts etcétéra. Les pubs pro vaccin fleurissent, qui le paye???J’ai comme le sentiment d’un étau qui restreint ma liberté, très semblable à celui que j’ai quitté il y a 30 ans… je suis triste pour mon pays d’adoption…
  • 19/08/2021 à 16:12
    Jehanne
    alerter
    Bonjour
    En mon âme et conscience ...avec logique et bon sens ....
    Si j inspire..... 50 virus et que ...j en expire 25 ...près d une personne .....est ce que le système immunitaire ( vaccinee ou non ) agit spontanément en un éclair ....pour tuer... les virus ....avant que je n expire ????? Alors cela est ....FAUX ....que l obligation vaccinale des soignants est faite pour protéger les patients ou personnes fragiles....CONSCIENCE de la réalité ....il ne faut pas avoir un diplôme élevé ainsi que des années de connaissances approfondies pour ... être conscient de la réalité ....ni pour être honnête
    Et je rappelle toute la mortalité concernant la grippe et.....ses....variants ...par an.....et la non obligation vaccinale des soignants ni masque ....auprès AUSSI ..de personnes fragiles. ..
    Je rappelle aussi qu'il y a des lois au dessus des lois et qu' est censée garder et faire respecter la cour européenne des droits de l homme et en exemple : " Nul ne peut être lésé dans sin emploi ou son travail , en raison de ses origines , de ses opinions ou de ses croyances "
    Je rappelle aussi qu' ils connaissent ceci ( d où l article de la sante publuque sur le consentement decoule ) :le code de Nuremberg : ( les médecins nazis n ont pas fait que des totures mais aussi des essais des recherches en exemple pour le lupus )
    " le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel. Cela veut dire que la personne intéressée doit jouir de capacité légale totale pour consentir ; qu' elle doit être laissée libre de décider, sans intervention de quelque élément de force , de fraude , de contrainte , de supercherie , de duperie ou d'autres formes de contraintes ou de coercition .Il faut aussi qu' elle soitsuffisamment renseignée, et connaisse toute la portée de expérience pratiquée sur elle , afin d être capable de mesurer l effet de sa décision "
    Toutes sortes de force donc le code de Nuremberg ne parle pas de torture ou d uniquement cela .....mais d utilisation de force qu' elle qu' elle soit et de ...libre décision des humains
    J ai apparemment contracté le virus et j ai des anticorps ....sans vaccin.....le système immunitaire bien entretenu fabrique naturellement des anticorps et les cellules mémoires ....ce n est pas le vaccin qui les fabrique ....
    Je tiens a rappeler aussi les publicités à l approche de l hiver sur la vitamine C ( chimique ) ....et qu' aucun des intervenants sur les chaînes hautement regardées depuis le début de la pandémie n ont parlé de cela n ont donné de conseil pour booster le système immunitaire ....mais parler de masque de distanciation de restrictions de médicaments et de vaccin ....
    Je rappelle que le 14 mars Mr Macron annonçait toute fermeture de non essentiel ...de restrictions ....de déplacement et en 1 heure ....et que dans le même discours il demandait d aller voter le lendemain en disant aussi " même les plus vulnérables " .....vous et moi soignants .....n enverrions pas les plus vulnérables à se déplacer pour du NON ESSENTIEL .....en pleine pandémie .......les paroles. ..les intentions ....et du présidents à pleine écoute ..... du concret ....non du complotisme une pensée de travers de ma part
    Et je pourrais vous en dire plus encore
    signé ....une âme de soignante ..bienveillante et ...consciente ...
  • 19/08/2021 à 16:25
    Jehanne
    alerter
    Et j ajoute en faisant appel à votre sérieux et votre rigueur
    Regardez sur Youtube " Macron parlant de spiritualité "
    Écoutez et observez bien ....ses changements de posture de voix de regard et un sourire cynique .....si une personne vous parlez ainsi ....auriez vous confiance ? L Embaucheriez vous ?
    En 2017 , 171 médecins ont appelé à voter Macron ...quels intérêts ????? La même année en fevrier , le mari de Busyn est allé inaugurer le labo à Wuhan ...la chine est immense ...si devant un juge et si ç était moi....comment me jugerait il avec des éléments concrets et en lien ???
  • 21/08/2021 à 10:15
    Sunshine
    alerter
    Pourquoi nous obliger à prendre ce vaccin experimental! Nous n'avons aucune idée sur son efficacité.
    Tout le monde pointe du doigt ce virus, nous vivons avec eux avant même que l'être humain apparaisse sur terre.
    Et si ce virus permettait à notre corps de s'adapter aux changements climatiques qui s'opèrent !?
    Vous me direz il y a des tonnes de morts, il y a une pandémie... Oui c'est ce que vous disent les médias, et moi je vous écris qu'il n'y a pas plus de décès que les décennies précédentes.

    Nous nous sommes engagés pour notre vocation en acceptant l'obligation vaccinale, avec des vaccins qui ont fait leurs preuves, dont les composants étaient soit un virus mort, ou endormi.
    Nous ne nous sommes pas engagés pour avoir ce jour un couteau sous la gorge et nous obligé à mettre ce principe dndagas notre organisme.

    Nous sommes le soin, nous donnons et faisons du soin.
    Nous ne sommes pas des robots et e'core moins des cobayes.
  • 23/08/2021 à 12:52
    Alto
    alerter
    C'est la décadence absolue.

    Exiger un pass à un patient qui n'est pas vacciné, ça viole tous les principes de l'éthique médicale.

    Les soignants qui cautionnent cette infamie ne méritent pas de porter la blouse !
  • 23/08/2021 à 22:21
    Audrey
    alerter
    Bonsoir, merci pour tout vos témoignages car je me sent moins seule, je suis infirmière depuis 14 ans j’ai 37 ans je travaille en EHPAD j’habite la Vienne je ne souhaite pas être vaccinée pour les mêmes raisons évoquées précédemment, je n’ai pas d’arguments supplémentaires mais je voulais écrire un petit mot car je me sent dans l’inquiétude de prendre un risque sur ma santé, car personne ne peut être certain de l innocuité des 4 vaccins sur le long therme, sans compter les effets secondaires déclarés post vaccination, alors que je suis jeune et sans aucun facteur de risque, ce chantage écœurant m angoisse car je ne peux pas me permettre de ne plus avoir de salaire, même si mon métier m épuise je ne veux pas l arrêter. Je pensais me faire conseiller par un avocat j’ai besoin de vos avis. Je vous en remercie infiniment et j’apporte tout mon soutiens par la pensée à tout mes collègues
  • 28/08/2021 à 21:40
    sophie29
    alerter
    Pour Audrey,
    Tu peux contacter Reaction19 de Maitre Brusa et rejoindre le collectifs de soignants qui ont décidé de se battre contre cette ignominie de "vaccination" obligatoire.
  • 03/09/2021 à 22:24
    Charlotte
    alerter
    Je suis infirmière depuis 37 ans, libérale depuis 25 ans et je ne me ferai pas vacciner. J'ai soigné de nombreux patients covid sans contracter le virus car j ai respecté les règles d hygiène et les gestes barrières comme je le fais depuis 37 ans.
    Je vais donc choisir ma liberté de choix à mon métier et rendre mon tablier d d'infirmière le 15 septembre. Je savais le manque de considération de nos politiques pour notre métier mais là on est passé au stade de la maltraitance. Mon âme de bonne soeur a ses limites. Alors adieu la profession
  • 04/09/2021 à 14:36
    Audrey
    alerter
    Merci beaucoup Sophie 29 pour cette précieuse information, prenez soin de vous on ne le dira jamais assez
  • 04/09/2021 à 14:45
    Audrey
    alerter
    Message pour Charlotte ainsi que toutes les personnes dans une situation semblable, ce chantage est ignoble, comme vous le dites si bien l absence de considération à ce point est de la maltraitance, aucune reconnaissance… il n y a pas de mot. Les libéraux n’ont pas encore cette obligation pour le moment. Je pense à vous tous Audrey
  • 06/09/2021 à 05:28
    niaky
    alerter
    Bonjour, infirmière depuis 12ans, mon métier est une véritable vocation... mais pas à n'importe quel prix! je réfléchis donc à une reconversion professionnelle à contre cœur! avez vous des idées de métier où évidemment, il n'est pas obligatoire de se faire vacciner. Courage à toutes et à tous, restons libre de nos choix et en accord avec nous même... consentement LIBRE et ECLAIRE des patients , n'est-il pas le principe number one de notre profession?
  • 06/09/2021 à 06:03
    roseline
    alerter
    bonjour
    pour ou contre le vaccin n'est pas le débat pour moi car je ne suis ni pour ni contre, je suis en réflexion
    je n'ai pas dormi de la nuit rien qu'a l'idée de reprendre le travai dans mon établissement scolaire de plus de 1000 élèves;
    le confinement? l'infirmière scolaire ne l'a pas connu car nous étions enfin pour ma part j'étais dans mon établissement et j 'effectuais le suivi des élèves et des familles;. ensuite la gestion de la crise , du covid , du tracing, les urgences, mon travail d'infirmière , les autotests inutiles fin mai quand il n'y a presque plus d'élèves, la détresse des familles, le désarroi des élèves, la fatigue de tout le personnel de l'établissement bref j'en passe et j'en passe.
    aujourd hui seule dans mon infirmerie entourée de profs, d 'agents de nettoyage entouré de bp bp d 'adultes vaccinés ou non et c'est leur choix
    on me dit que je suis un danger pour les autres et notamment pour les élèves vulnérables si je ne me vaccine pas?????? moi un danger moi qui prend toutes les précautions dans mon infirmerie je suis un danger pour l'élève que je renvoie en cours avec 29 autres élèves et en cours de SVT . je suis un danger pour cet élèves qui va aller manger au self avec 1000 autres élèves???? je suis un danger pour cet élève qui va aller a l'internat avec 200 autres élèves et cotoyer d 'autres adultes????
    donc moi l'infirmière scolaire si je suis un danger car je ne suis pas vaccinée il faut absolument fermer les établissements scolaires car à mon avis l 'élève est également en danger avec les autres adultes... ah ou bien sur j'oubliais je suis personnel de santé donc je dois appliquer la loi;;; oui mais j'ai quand mème un cerveau donc
    je n 'ai pas dormi de la nuit car je dois participer à la campagne de vaccination, je ne suis pas anti vaccin je le rappelle.je suis infirmière. beaucoup d'élèves se sont fait vacciner car ils ont pu partir en vacances. ben la certains se feront vacciner pour pouvoir aller aux soirées entre amis, ne pas ètre exclu du fameux groupe.
    je ne saisis pas tout car il me semble que pour ètre opéré il faut le consentement d'un des 2 parents si l'enfant n'est pas majeur et là et bien a 16 ans tout est ok, on peut se faire vacciner sans aucune autorisation et sans en mesurer toutes les conséquences avenir.
    je n'ai jamais été en arret de travail jai plus de 50 ans et j'adore mon métier mais je ne peux pas cautionner cette obligation ce n'est pas possible. je respecte les personnes vaccinées, je respecte les personnes non vaccinées. je suis fatiguée de toutes ces injonctions, mon métier se perd, les rapports humains se détériorent, les relations humaines et professionnelles aussi; la rentrée vient de commencer et les débats contre et anti vax vont bon train dans la salle des profs. les profs étaient deja en souffrance ils vont encore se diviser car plus personne ne s'écoute
  • 06/09/2021 à 06:19
    roseline
    alerter
    les profs vont se diviser en pro vaccin antivaccin alors que le débat n'est pas la. je ne pense pas qu'un enseignant non vacciné soit un danger pour ces élèves et je ne pense pas non plus qu'un enseignant vacciné protège plus ses élèves.
    voila je pense également aux autres professsions, depuis quand une serveuse dans un restaurant était elle un danger pour les clients si elle n'est pas vaccinée ? et la collègue qui travaille dans un lycée et qui sert plus de 1000 repas par jour pourquoi ne serait elle pas un danger alors????
    voila toutes ces aberrations qui nous mènent a nous déchirer mème au sein de nos familles;
    je pense a toutes ces personnes non vaccinées et c'est leur choix et je pense à toutes les personnes vaccinées aussi
    je me réconforte en me disant que si je n ai plus de salaire car je suis un danger pour mes élèves je me dis que peut ètre que les profs vont cotiser 1 euro, que les agents d'entretien que les surveillants que les cpe que les secrétaires que les chefs d'établissements vont cotiser les élèves
    si tout ce monde donne un euro soit 2000 personnes je pourrai espérer toucher un salaire
    et ou l'infirmière scolaire est un danger pour ces élèves si elle ne se fait pas vacciner?????
    ps je m'engage si la cagnotte me rapporte plus de 2000 euros je m'engage à verser le surplus a une association humanitaire

    OUI YA 11 PERSONNES PAR MINUTE QUI MEURT DE FAIM DANS LE MONDE.....
    oui vous avez bien lu ONZE PERSONNES par minute qui meurt de faim ou de malnutrition et nous sommes au 21 ème siècle???? et ce sont des jeunes et oui......
    voila je vais devoir me préparer pour aller travailler mème si je suis un danger pour mes élèves car non vaccinée et je vous souhaite a tous une belle journée et du courage à tous vaccinés et non vaccinés
  • 06/09/2021 à 09:18
    Audrey
    alerter
    Bonjour, c’est d autant plus surprenant et inquiétant à partir de 16 ans l’autorisation parentales n’est plus obligatoire pour le vaccin covid 19, le jeune peut décider seul, sachant qu à cette âge là les motivations sont discutables (pour ceux qui n’ont pas de facteurs de risques bien sûr), à partir de 12 ans le seul consentement d’un parent suffit. C’est en totale contradiction avec la situation que je vais vous exposer : j’ai un garçon de 14 ans qui a besoin d’un appareil dentaire le 1er RDV c’est son papa qui l’a emmené moi les suivants et avant la pose il a dû remplir une procuration afin que son accord soit écrit, sans ce document l’orthodontiste ne pouvait pas lui poser. Dans la vie de tout les jours des exemples comme celui ci il y en a à la pelle. Oui on marche sur la tête
  • 06/09/2021 à 11:15
    aline
    alerter
    adhérer au syndicat-liberte-sante.com
  • 07/09/2021 à 22:08
    roseline
    alerter
    bonjour
    oui merci pour l'adhésion syndicat liberté santé je viens de regarder une discussion avec le docteur Soulier
    je m''en occupe demain , peut ètre effectivement que les personnes qui applaudissaient mes collègues dans les hopitaux cliniques EHPAD pourront nous aider
    j 'espère qu'un fond de solidarité pour les autres professions va s'organiser
    merci bp
    et merci à l'ONI de ne pas nous soutenir heureusement que je n'ai pas pris ma cotisation
  • 10/09/2021 à 16:19
    T.83
    alerter
    Bonjour,

    Je suis également dans l'obligation vaccinale, chose pour laquelle je suis contre. Connaîtriez vous une infirmière de Toulon ou alentours contre le vaccin qui proposerait une vaccination "sans effet" si j'arrive à me faire comprendre.

    En vous remerciant.
  • 01/10/2021 à 00:22
    wilson
    alerter
    J'ai une hépatite B chronique qui conduit à une cirrhose du foie m'a-t-on dit là-bas
    ne guérissait pas et il était recommandé d'utiliser un médicament à base de lamivudine qui n'était pas
    un remède complet contre le virus et conduit à la perte de cheveux et à des problèmes rénaux. je
    tombé sur Doctor Ahmed Ads sur ce site de blog avec une série de
    témoignages de ses précédents patients qui ont été guéris de l'hépatite
    B, Dysfonction érectile, Maladies rénales e t c .. J'ai passé une commande pour son
    produit que j'ai reçu à mon adresse via DHL - service dans les 4 jours, et
    avec ses instructions, j'ai utilisé le produit pendant 21 jours. La première semaine, je
    découvert une énorme différence dans ma santé, et quand je suis allé pour un autre test
    mon résultat était négatif sans aucune trace du virus sur mon sang. je recommande
    Dr Ahmed à toute personne atteinte de calculs rénaux, de cancer du sein, de cirrhose du foie,
    Maladie cardiaque, fibrose, virus de l'herpès, dysfonction érectile, prostate
    cancer, faible taux de spermatozoïdes, cancer du poumon. Informations; E-mail;
    drahmedusman5104@gmail.com WhatsApp +14436204203
  • 01/10/2021 à 00:23
    wilson
    alerter
    ai une hépatite B chronique qui conduit à une cirrhose du foie m'a-t-on dit là-bas
    ne guérissait pas et il était recommandé d'utiliser un médicament à base de lamivudine qui n'était pas
    un remède complet contre le virus et conduit à la perte de cheveux et à des problèmes rénaux. je
    tombé sur Doctor Ahmed Ads sur ce site de blog avec une série de
    témoignages de ses précédents patients qui ont été guéris de l'hépatite
    B, Dysfonction érectile, Maladies rénales e t c .. J'ai passé une commande pour son
    produit que j'ai reçu à mon adresse via DHL - service dans les 4 jours, et
    avec ses instructions, j'ai utilisé le produit pendant 21 jours. La première semaine, je
    découvert une énorme différence dans ma santé, et quand je suis allé pour un autre test
    mon résultat était négatif sans aucune trace du virus sur mon sang. je recommande
    Dr Ahmed à toute personne atteinte de calculs rénaux, de cancer du sein, de cirrhose du foie,
    Maladie cardiaque, fibrose, virus de l'herpès, dysfonction érectile, prostate
    cancer, faible taux de spermatozoïdes, cancer du poumon. Informations; E-mail;
    drahmedusman5104@gmail.com WhatsApp +14436204203
  • 16/11/2021 à 17:08
    iandi
    alerter
    La soi disant vaccination anti covid par thérapie génique NE PROTEGE PAS DE LA TRANSMISSION NI DE L INFECTION. Mais bon sang quand est ce que vous allez le comprendre. Je sais que certains ont la tête dure mais quand même !
  • 04/12/2021 à 01:11
    Greg Joy
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 10/02/2022 à 22:37
    aurelie14
    alerter
    Bonjour !
  • 31/03/2022 à 13:58
    Emilia
    alerter
    Merci au Dr Iyabiye qui m'a aidé à guérir de l'HÉPATITE B et de la CIRRHOSE DU FOIE. J'étais terriblement malade, mon estomac était gonflé de douleurs aux côtes. J'ai été emmené à l'hôpital pour un traitement et on m'a diagnostiqué une hépatite B chronique et une cirrhose du foie. Bien que j'ai été traité pour réduire la charge virale, mais le médecin a dit que la maladie était incurable. Mon amie m'a parlé de ce médecin lorsqu'elle est venue me voir, et je l'ai contacté et j'ai été guéri/bien après avoir utilisé ses médicaments. J'ai fait 3 tests et tous se sont révélés négatifs, ce qui signifie que je suis guéri. Vous pouvez contacter le Dr Iyabiye pour obtenir de l'aide si vous êtes intéressé par : iyabiyehealinghome@gmail.com / appel : +234-815-857-7300.

Réagir à l'actualité

Pseudo :