Covid-19 : les vaccins bivalents ont le feu vert en France | Espace Infirmier
 
Titre de l'image

20/09/2022

Covid-19 : les vaccins bivalents ont le feu vert en France

La Haute Autorité de santé (HAS) vient d’approuver ce 20 septembre l'utilisation des vaccins bivalents anti-Covid-19 en deuxième dose de rappel pour les personnes les plus fragiles et les soignants. Détails.

Quels vaccins ?

La HAS intègre à la stratégie vaccinale nationale de rappel les trois vaccins bivalents approuvés début septembre par l’Agence européenne du médicament (EMA) :

- deux vaccins ciblant à la fois la souche originelle de Sars-CoV-2 et le sous variant BA.1 : Spikevax bivalent Original/Omicron BA.1 (Moderna) et Comirnaty bivalent Original/Omicron BA.1 (Pfizer/BioNTech) ;

- un vaccin ciblant la souche originelle et les sous-variants BA.4 et BA.5 : Comirnaty bivalent Original/Omicron BA.4-5 (Pfizer/BioNTech).

La HAS recommande de les utiliser « indifféremment » en « l’absence de données permettant de comparer les vaccins bivalents entre eux ». Cependant, chez les moins de 30 ans, seuls les vaccins monovalents et bivalents Comirnaty sont recommandés.

La HAS approuve ici des vaccins alors que les données cliniques ne sont pas encore disponibles. « L'évaluation des vaccins bivalents à partir d'études expérimentales plus limitées que lors d'une évaluation initiale permet d'accélérer l'accès à des vaccins plus adaptés au contexte épidémique et à la souche du virus en circulation. De plus, le recul important acquis depuis le début de la crise sanitaire concernant les vaccins à ARNm, et l'expérience engrangée au sujet des vaccins adaptés aux souches circulantes, y compris dans le cadre de la grippe saisonnière, justifient et autorisent le recours à ce type de données », justifie l’instance, pour laquelle « l'efficacité clinique attendue pour ces nouveaux vaccins bivalents est au moins équivalente voire supérieure à celle des vaccins originaux monovalents, sans que cette probable supériorité puisse être actuellement démontrée en vie réelle. »

Pour qui ?

La cible n’a pas changé. Il s’agit des personnes de plus de 60 ans ainsi que les adultes de moins de 60 ans à risque de forme grave de la maladie, les femmes enceintes dès le 1er trimestre de grossesse, les personnes immunodéprimées quel que soit leur âge, les enfants et adolescents à haut risque souffrant de pathologies le justifiant, leur entourage (stratégie de cocooning) ainsi que les professionnels du secteur sanitaire et médicosocial.

Quand ?

La HAS recommande d'utiliser indifféremment l'un des trois vaccins bivalents adaptés aux variants d'Omicron « dès qu'ils seront effectivement disponibles », en tout cas de coupler cette campagne de rappel contre le Covid-19 à celle de vaccination contre la grippe qui doit débuter le 18 octobre.

Cependant, les plus de 60 ans et les personnes à risque de moins de 60 ans qui n’ont pas encore reçu leur deuxième dose de rappel dans les délais conseillés ne doivent pas attendre la mise à disposition de ces vaccins bivalents. Ces personnes doivent se faire vacciner « dans l'immédiat et parce que le nombre de cas d'infections est reparti à la hausse depuis quelques jours », souligne la HAS, rappelant « l'efficacité des vaccins monovalents contre les formes sévères de la maladie ». Au 13 septembre, seuls 33,9 % des 60-79 ans et 47,4 % des 80 ans et plus parmi les personnes éligibles avaient reçu leur deuxième rappel, selon Santé publique France. 

Reste maintenant à attendre les consignes de la Direction générale de la santé.

Anne-Hélène Collin, avec lemoniteurdespharmacies.fr https://www.lemoniteurdespharmacies.fr/actu/actualites/actus-medicaments/covid-19-les-vaccins-bivalents-ont-le-feu-vert-en-france.html

À LIRE ÉGALEMENT

- Collin A.- H. , « Deuxième rappel anti-Covid-19 : cible bientôt élargie », sur espaceinfirmier.fr le 19/07/2022

- Gauthier Y. , « Covid-19 : profil des personnes vaccinées à risque », sur espaceinfirmier.fr 14/02/2022

Les dernières réactions

  • 22/09/2022 à 11:19
    Juan Emiliano
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 22/09/2022 à 11:20
    Veronica Hadidh
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.

Réagir à l'actualité

Pseudo :