Titre de l'image

15/03/2021

Covid-19 : les enseignements de la surveillance des vaccins

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a publié, les 12 et 13 mars, un point de situation sur la surveillance des vaccins contre la Covid-19. Alors que la vaccination avec AstraZeneca vient tout juste d’être suspendue pour 24 heures par les autorités.

3 013 cas d’effets indésirables (pour 454 545 doses injectées) ont été analysés pour le vaccin d’AstraZeneca. La grande majorité concerne des syndromes pseudo-grippaux. Un cas de thromboses multiples dans un contexte de coagulation intravasculaire disséminée a été observé en France après une injection vaccinale du lot ABV3025. Plusieurs pays européens ont, par mesure de précaution, suspendu l’utilisation de différents lots (ABV5300, ABV2856) du vaccin d’AstraZeneca en raison de troubles graves de la coagulation. L’Agence européenne du médicament fait état de trente cas en Europe sur environ cinq millions de personnes vaccinées à ce jour avec ce produit. « Ces chiffres sont bien en dessous de l’incidence attendue en population ; il n’y a donc pas de signal de complication accrue avec ce vaccin », souligne la Société française de médecine vasculaire. « Le rapport bénéfice/risque du vaccin reste positif, aucun élément n’indique pour l’instant que la vaccination ait provoqué ces troubles », estime l’ANSM, qui partageait le 13 mars la recommandation de l’agence européenne de poursuivre la vaccination avec AstraZeneca, en précisant : « Le lot ABV5300 a été distribué dans dix-sept pays en Europe, dont la France qui a reçu 316 800 doses depuis le 9 février 2021. Près de la moitié de ces doses ont déjà été administrées. »

Revirement complet de situation le 15 mars après-midi : « Sur la recommandation du ministre de la Santé, en lien avec les autorités sanitaires françaises, la décision a été prise de suspendre par précaution la vaccination avec AstraZeneca, en espérant la reprendre le plus vite possible si l’avis de l’Agence européenne du médicament (attendue pour mardi après-midi, ndlr) est favorable », a annoncé Emmanuel Macron lors d’un point presse à Montauban (Tarn-et-Garonne). Les pharmaciens, prêts à se lancer dans la campagne de vaccination, sont donc suspendus au prochain avis européen.

Le vaccin Moderna est toujours bien toléré avec seulement 302 déclarations d’effets indésirables pour 242 797 doses injectées. Des réactions retardées locales non graves sont fréquentes. Quelques cas d’hypertension artérielle, d’arythmie et de zona ont été rapportés et sont à suivre. Quant au vaccin Pfizer/BioNtech, il comptabilise 8 487 cas d’effets indésirables après plus de 4,5 millions d’injections. La surveillance des troubles du rythme, des insuffisances cardiaques et des poussées hypertensives symptomatiques se poursuit. Plusieurs cas de thrombopénies ont été signalés, dont une récidive après la seconde dose. L’ANSM prévoit une surveillance attentive de cet effet.

Yolande Gauthier avec lemoniteurdespharmacies.fr

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN
IFSI IFAS IFAP


Téléchargez
Feuilletez

Commandez nos ouvrages

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie

Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...