07/10/2021

Nouveaux protocoles de coopération impliquant IDE et AS

Quatre nouveaux protocoles de coopération entre professionnels de santé sont autorisés, par arrêtés (Journal officiel du 29 septembre), sur le territoire dont deux concernent les infirmiers et les aides-soignants.
Le premier vise « sur prescription médicale, la réalisation par l’aide-soignant, en lieu et place de l’infirmier, de soins d’élimination fécale pour des patients atteints de troubles neurologiques chroniques, pris en charge à domicile par le Ssiad pour personnes handicapées ». Le texte précise qu’il s’agit « spécifiquement de soins d’actes de la vie quotidienne dans un contexte de pathologies chroniques », ces actes ayant été initiés dans un établissement sanitaire. Les infirmiers du Ssiad, « disposant d’une expérience dans la pratique professionnelle », peuvent déléguer aux aides-soignants du service, « volontaires et formés », selon des modalités précisées dans un protocole. Les objectifs sont notamment de dispenser simultanément « d’une manière cohérente et continue, les soins d’hygiène et d’élimination des selles », et « d’optimiser le temps professionnel de l’infirmier et de l’aide-soignant ».
Le deuxième concerne « la prise en charge par l’infirmier des diabétiques insulinotraités par pompe à insuline externe selon un plan d’éducation personnalisé électronique (ePEP), avec prescriptions et soins de premier recours en lieu et place du médecin ». Il concerne « tous les patients diabétiques insulinotraités type 1 et 2 (enfants de 6 ans à 17 ans et 11 mois/adultes) par pompe à insuline externe, choisissant librement ou par accord du représentant légal, d’être pris en charge par protocole de coopération, en ambulatoire ». Les objectifs sont « d’éviter la rupture du suivi à la sortie de l’hôpital par une prise en charge ambulatoire », de coordonner les soins entre l’hôpital, la ville et le domicile, d’aider le patient à une meilleure observance du traitement et de réduire les délais entre deux consultations médicales par un suivi infirmier de proximité.
Le troisième protocole porte sur la « réalisation d’un bilan visuel par l’orthoptiste dans le cadre du renouvellement/adaptation des corrections optiques chez les adultes de 16 à 50 ans ». Le quatrième permet la réalisation d’un « bilan visuel par un orthoptiste dans le cadre du renouvellement/adaptation des corrections optiques chez les enfants de 6 à 15 ans ».
Les protocoles sont consultables sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

La rédaction

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN
IFSI IFAS IFAP


Téléchargez
Feuilletez

Commandez nos ouvrages

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie

Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +