01/12/2020

Quel rôle pour les infirmières dans la future vaccination anti-Covid ?

Le président de la République a annoncé, le 24 novembre dernier, que la vaccination contre la Covid pourrait commencer fin décembre ou début janvier. Et il semblerait que les infirmières doivent se préparer à avoir du pain sur la planche.

Ces dernières semaines, les laboratoires Pfizer, Moderna et AstraZeneca ont annoncé la mise au point de vaccins efficaces contre la Covid. Si les processus d’autorisation des différents produits et les contrats d’acquisition sont en cours, il faut aussi penser à l’organisation de la vaccination elle-même. Et sur ce dernier volet, les infirmières semblent avoir un rôle majeur à jouer.

« Pour l’instant, nous n’avons pas de visibilité sur les vaccins qui seront disponibles en premier, et sur la manière dont ils seront utilisables », avertit le Pr Élisabeth Bouvet, présidente de la Commission technique des vaccinations (CTV) à la Haute autorité de santé (HAS). Celle-ci insiste sur le fait que l’organisation dépend notamment du conditionnement des vaccins (unidose ou multidose) et des équipements nécessaires à leur conservation. La HAS doit cependant publier dans les prochains jours des recommandations, et plusieurs pistes sont à l’étude.

Les vaccinodromes non grata

Élisabeth Bouvet note ainsi que si certaines villes, dont Paris, sont en train de préparer de grands centres de vaccination, le principe est « que la vaccination se fasse au plus près des personnes concernées ». Entendre : que la population soit vaccinée par les professionnels qu’elle fréquente au quotidien. On ne devrait donc pas voir fleurir les « vaccinodromes » tant décriés lors de l’épidémie de grippe H1N1, en 2009.

Autre différence avec 2009 : « On aura une stratégie de priorisation, avec l’idée de vacciner d’abord les populations les plus vulnérables en cas d’infection », souligne la présidente de la CTV. Or, souligne-t-elle, beaucoup des personnes les plus vulnérables sont aussi dépendantes, « parfois alitées », et on a tout intérêt à ce qu’elles puissent être vaccinées à domicile. Et c’est là que les infirmières en général, et en particulier les spécialistes du domicile que sont les Idels, entrent en jeu.

Sur prescription médicale ?

Mais il y a un mais. « Pour l’instant, on ne sait pas s’il y aura besoin d’une prescription médicale avant la vaccination », prévient Élisabeth Bouvet. Tout dépendra des vaccins concernés et de la phase de la vaccination (première injection ou rappel), mais il est possible qu’un médecin doive vérifier les indications avant que le patient ne puisse être vacciné. Dans ce cas, on ne se trouverait pas dans la situation du vaccin antigrippal, que les Idels peuvent administrer directement, sans prescription médicale.

Dernier sujet, et pas des moindres : l’hésitation vaccinale. Si les infirmières doivent vacciner contre la Covid, il faut qu’elles soient elles-mêmes convaincues de son utilité. Or, on sait que la profession n’est pas enthousiaste en la matière (rappelons que Santé publique France estimait en 2019 la couverture de la vaccination antigrippale à 36 % chez les infirmières). « Je pense que les infirmières, qui subissent de plein fouet cette deuxième vague, voient que sans adhésion à la vaccination, on aura encore d’autres vagues », veut croire Élisabeth Bouvet. Réponse dans quelques semaines.

Adrien Renaud

Les dernières réactions

  • 04/12/2020 à 06:16
    Karine
    alerter
    Petite précision pour le vaccin anti grippal, nous ne vaccinons pas sans prescription...! il y a feuille de la caisse que le patient a reçu, ou une ordonnance du Dr.
  • 04/12/2020 à 10:32
    colostrum
    alerter
    ne vous inquiétez pas les Pharmaciens sont prêts......ils sont au aguets....de toutes façon, les labos sont derrières eux et c est eux qui fourniront les vaccins...nous nous auront les miettes et nos yeux pour pleurer.
    Nous ne sommes pas capable de nous mobiliser ...bien fait!
    ils veulent le faire ? qu'ils les fassent mais tous y compris à domicile après tout on verra! ils ne sont déjà tout juste capable de vendre des médicaments le dimanche...alors le reste....
  • 04/12/2020 à 14:55
    izelle
    alerter
    ca me parait normal que ns fassions partie des concernes . C est a ns de vacciner nos patients on les suits on est o plus proches. Je pense qu on a deja bien trinqués cette annee.
  • 02/01/2021 à 09:44
    romain
    alerter
    Role majeur a jouer?
    Capacité d intervention immediate d un medecin pour realiser l injection, une demi heure de surveillance post vaccinale. Pour 6.30 euros????
    Qu ils aillent se faire mettre! Je ne realise a partir d aujourd hui plus aucun test ni quoi que ce soit en rapport avec le covid, et j invite mes consoeurs confreres a faire de meme
  • 05/01/2021 à 11:38
    Nad
    alerter
    Bonjour, aide soignante, si on nous confiez de faire le vaccin, les vaccinations iraient plus vite.
  • 12/01/2021 à 14:51
    Juliendudoux
    alerter
    Laissons faire les pharmaciens. Ils nous ont ratiboisé sur le vaccin de la grippe qu’ils se débrouillent pour le Covid ( qu’ils testent sans aucune restriction ni respect des procédures).
    Le Segur de la santé nous a oublié nous les libéraux, le ministère nous ignore rendons leur la pareille...
  • 17/01/2021 à 17:22
    Angelo
    alerter
    Les ide doivent être les acteurs privilégiés pour assurer la vaccination des Français
    Parcequ’ils sont :
    = les plus competents
    =les plus disponibles
    =les plus appréciés
    =les plus pauvres
    Je suis pour la mettre à la poubelle l’Ordre des infirmiers qui est complètement inutile,incompétent,opaque (comme l’ordre des doc) et ,en plus nous rackette avec cette obligation ridicule et abaisse encore notre petit pouvoir d’achat.
    Je suis admiratif de l’energie que développent les médecins et leurs potes les pharmaciens pour se faire du «  fric « sur la pandémie et les français.
    Tout ça est nauséabond...

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN
IFSI IFAS IFAP


Téléchargez
Feuilletez

Commandez nos ouvrages

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie

Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...