03/04/2020

Covid-19 : Montreuil accompagne ses sans-abri

En cette période de crise sanitaire et de confinement, les personnes sans abri ou celles qui habitent des logements de fortune ne doivent pas être oubliées. Elles ont besoin d’un accompagnement dédié. La ville de Montreuil (Seine-Saint-Denis) s’organise pour apporter des réponses.

« A la suite de l’annonce de l’épidémie de Covid-19 et la mise en place des mesures barrière, nous avons pris la décision, le 15 mars, de fermer notre accueil de jour, fait savoir Marie-Hélène Le Nedic, directrice adjointe chargée des actions sociales chez Emmaüs alternatives. Nous savions que nous ne pourrions pas respecter les consignes sanitaires, or nous recevons un public déjà fragile. » Habituellement, l’association propose un accueil de jour à Montreuil pour les personnes sans abri ou dans le besoin. L’espace fait environ 100m2 avec un accès à des douches et des toilettes. « Nous recevons parfois 80 personnes, et les gens peuvent se frôler dans les douches, ce qui n’est pas propice aux mesures barrière », précise-t-elle, expliquant avoir néanmoins conservé la distribution des colis alimentaires ainsi que celle du courrier, indispensable pour le maintien des droits des bénéficiaires.

Réaction de la municipalité

La Ville de Montreuil s’est inquiétée de la fermeture de l’accueil de jour et donc de l’accès aux douches en cette période de confinement. La municipalité a donc décidé, le 20 mars, de mettre à disposition de l’association un gymnase avec du personnel pour assurer l’entretien.

Quatre douches collectives, distantes les unes des autres, sont accessibles aux bénéficiaires. La ville a également installé des distributeurs de gel douche. « Nous mettons à disposition des serviettes, des rasoirs ou encore des brosses à dents et bientôt des serviettes hygiéniques », souligne Marie-Hélène Le Nedic. Les bénéficiaires viennent prendre leur douche sur rendez-vous pour éviter les attroupements. Ils sont orientés par les travailleurs sociaux et les associations.

Un accompagnement des travailleurs sociaux

« Les travailleurs sociaux de l’association se relaient pour assurer l’accueil des bénéficiaires », rapporte-t-elle. Bien entendu, ils disposent de toutes les protections nécessaires, à savoir masques, gants et solutions hydro-alcooliques. « C’était ma principale préoccupation », fait-elle savoir.

Ils proposent aux personnes sans domicile un café et une collation, ainsi qu’un temps d’échange afin d’aborder d’autres problématiques comme l’aide alimentaire, les prestations sociales mais aussi la crise sanitaire. « Nous avons mis des affichettes avec des pictogrammes pour faire respecter les mesures barrière et les travailleurs sociaux rappellent les règles aux bénéficiaires », indique Marie-Hélène Le Nedic. En cas de suspicion, les travailleurs sociaux peuvent appeler le 15  « et nous avons aussi la possibilité de contacter les foyers d’hébergements mis en place pour recevoir les personnes contaminées », ajoute-elle. Cette offre permet de garder un lien social en cette période de confinement. « Nous allons la proposer jusqu’à la fin de la crise sanitaire », conclut Marie-Hélène Le Nedic.

Laure Martin

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN
IFSI IFAS IFAP


Téléchargez
Feuilletez

Commandez nos ouvrages

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie

Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...