(Publicité)
 


10/11/2019

Dépendance aux opioïdes : « L’Idel est souvent celle qui connaît le mieux le patient »

En France, l’augmentation des mésusages des opioïdes est bien réelle. Le Pr Nicolas Authier, chef de service du centre d’évaluation des traitements de la douleur (CETD) du CHU de Clermont-Ferrand, rappelle la conduite à tenir pour les Idel.

Espace infirmier : L’indépendance des soignants est-elle totale vis-à-vis des sociétés pharmaceutiques en France ?

Nicolas Authier : Tout professionnel de santé doit garder son indépendance : soit par une absence totale de contact en ne participant pas aux formations organisées par ces sociétés, soit en conservant son esprit critique vis-à-vis de leurs publications. Il est en revanche regrettable que les sociétés pharmaceutiques ne se soient pas elles-mêmes emparées de la question du bon usage de ces médicaments opioïdes. Elles doivent aussi s’y impliquer en parallèle de la promotion de leurs produits.

Comment les Idel peuvent-elles réagir si elles sont témoins du mésusage d’un antalgique opioïde ou d’une autre substance prescrite ?

Elles peuvent avoir un rôle dans le repérage au domicile des effets indésirables, des effets de manque, d’impressions de surconsommation. Elles peuvent aussi, de façon proactive, chercher l’information auprès du patient, en demandant par exemple : « Prenez-vous vos médicaments pour soulager une douleur ou pour le stress ? Le médicament est-il toujours efficace ? » Cela permet au patient de prendre conscience qu’il n’est plus dans un usage conventionnel et qu’il peut reprendre le dessus en allant revoir son prescripteur et le pharmacien qui lui délivre son traitement.

Quel est le rôle de l’Idel dans la coordination des soins en la matière ?

L’Idel est souvent celle qui connaît le mieux le patient, son intimité. Elle peut être l’interlocutrice de première ligne. Dans le cadre de la coordination des soins, cela permet une prise en charge adaptée par rapport à ce qu’elle a repéré, surtout si elle est impliquée dans la prise des médicaments ou la préparation du pilulier.

Sandrine Lana

Dépendance aux opioïdes : les professionnels se mobilisent

A lire dans « L'Infirmière libérale magazine », n° 363

Réservé aux abonnés 

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN
IFSI IFAS IFAP


Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie


Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...