(Publicité)
 


posture pro2

31/07/2019

[BEST OF DE L'ÉTÉ] Quoi de neuf sur la posture professionnelle ?

La rédaction d’Espaceinfirmier fait revivre pendant l’été les cinq grandes thématiques qui ont marqué 2019. Cette semaine, retour sur les enjeux de la posture professionnelle. Nous avons sélectionné pour vous trois articles parmi ceux que vous avez préférés, que vous avez le plus lus ou commentés. Découvrez-les !

Le choix de la rédaction

Dossier
La bonne distance de l'exercice infirmier

Comment réagir lorsque la sexualité des patients s’exprime ? Les IDE sont régulièrement confrontées à cette question lorsque des soins entraînent d’inévitables réactions sexuelles ou que certains patients dépassent les bornes de la pudeur.

Puisqu’elle participe au bien-être physique et psychique, la santé sexuelle a toute sa place dans une approche holistique du soin infirmier. Dans la pratique, l’infirmière occupe une position privilégiée auprès des patients pour aborder la sexualité : l’empathie et la relation de confiance qu’elle noue avec eux sont propices à aborder des sujets ayant trait à la vie personnelle. Une démarche qui ne va pourtant pas toujours de soi…

Pourquoi ce choix ?

Un article qui s'appuie sur un travail de recherche sur un sujet souvent tabou, la sexualité. Il donne des clés pour savoir comment aborder la santé sexuelle et aussi adopter la bonne posture lorsque la sexualité fait irruption dans le soin. L'article met en exergue aussi le savoir et savoir faire infirmier dont les soignants n'ont pas toujours conscience.

Lire l'article en entier (PDF) - offert aux lecteurs de L'essentiel d'Espaceinfirmier

Vous avez aussi aimé

L’attente des professionnels envers les nouveaux diplômés à six mois d’exercice

Le 20 septembre dernier, le Cefiec faisait le point sur l'intégration des formations santé à l’université, en présence de Stéphane Le Bouler, chargé de la mission sur le sujet pour les deux ministères concernés. Depuis, les modalités d’entrée ont été mises en place. Le point sur ce dossier qui s’ouvre à peine.

L'adéquation entre les formations initiales et les attentes des employeurs constitue un enjeu majeur pour les instituts paramédicaux dans le sens où la mutation des pratiques professionnelles, le développement de la technologie et l’évolution sociétale ne cessent de s’accélérer ces dernières années. Les cursus de formation doivent conjuguer une vision de l'apprenant, une maîtrise de l’environnement tout en appréciant les besoins des établissements sanitaires et médico-sociaux. En perspective de cette problématique, le développement d’une certification s’imposera très rapidement dans le cadre de l’universitarisation et, plus largement, au regard des exigences légitimes des différents acteurs du champ sanitaire. Dans ce sens, il devient de plus en plus impératif d’évaluer la qualité de la professionnalisation des nouveaux diplômés.

Lire l'article en entier - Réservé aux abonnés à Objectif soins et Management


Débat
Faut-il craindre les assistants médicaux ?

C’est la surprise du plan “Ma Santé 2022” : les médecins libéraux pourront désormais être épaulés par des assistants médicaux. Des professionnels à mi-chemin entre le soin et le secrétariat médical, dont la rémunération sera en partie financée par l’Assurance maladie. Une mesure qui a fait bondir bien des Idels.

Quels problèmes les assistants médicaux sont-ils censés résoudre ?
Jean-Paul Ortiz : Le but est de faire gagner du temps aux médecins, et en particulier du temps administratif. On assiste en effet aujourd’hui à une dérive bureaucratique du secteur de la santé, face à laquelle les praticiens se retrouvent isolés. Dans le meilleur des cas, ils se partagent une secrétaire à deux ou trois. D’ailleurs, si l’on compare l’organisation de la médecine française avec celle d’autres pays européens, on est frappé par la pauvreté de l’environnement professionnel autour du médecin. C’est pourquoi le cabinet de demain devra être constitué d’une équipe comprenant plusieurs professionnels : des médecins libéraux, des infirmières libérales dont certaines pourront exercer en pratique avancée, etc. On y trouvera aussi ce nouveau métier que sont les assistants médicaux, et qui aura deux composantes. Il s’agira tout d’abord d’assurer l’accueil et le secrétariat, un peu comme le ferait actuellement une secrétaire médicale. Mais les assistants médicaux seront également en charge de la pré-consultation : installer le patient, le peser, préparer le dossier du médecin…
Lire l'article en entier - Réservé aux abonnés à L'Infirmière libérale magazine

Deux livres à lire

• Identités professionnelles, alternance et universitarisation
• Julie ou l'aventure de la juste distance

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie


Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...