(Publicité)
 


12/07/2019

IPA libérales : pas d’accord avant la trêve estivale

L’Assurance maladie et les syndicats représentatifs d’Idel n’ont pas réussi à s’entendre sur le mode de rémunération des Infirmières en pratique avancée (IPA) qui choisiront l’exercice libéral. Reprise des discussions fin août.

La grande majorité des IPA fraîchement diplômées qui étrenneront leurs nouvelles compétences à la rentrée de septembre viennent du monde hospitalier. Il en est toutefois une vingtaine qui entendent œuvrer en libéral : c’est pour définir leur modèle économique que des négociations conventionnelles ont débuté au mois de juin dernier entre l’Assurance maladie et les trois syndicats d’Idel jugés représentatifs*.

Hélas, pour l’instant, aucun accord n’est en vue. Pour rappel, les négociateurs s’étaient quittés au mois de juin sur un constat de désaccord : le forfait équivalant à 100 euros annuels par patient pris en charge proposé par la Caisse n’avait pas satisfait les représentants des Idel.

Hier jeudi, l’Assurance maladie a proposé de majorer ce forfait en fonction de l’âge des patients. « Dans le meilleur des cas, cela reviendrait à 125 euros par an et par patient, ce qui nous semble toujours largement insuffisant au regard des missions des IPA », juge Catherine Kirnidis, présidente du Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (Sniil).

Quid de la régulation démographique

Celle-ci souligne par ailleurs que certaines interrogations liées à la régulation de l’installation des IPA libérales ne sont toujours pas résolues. Les IPA seront-elles soumises aux mêmes restrictions que leurs consœurs ayant un exercice conventionnel ? Et qu’adviendra-t-il de celles qui auront un exercice mixte, mi-pratique avancée, mi-conventionnel ?

« Beaucoup de questions, peu de réponses », résume Catherine Kirnidis. « C’est pourquoi la séance du 11 juillet, qui était censée être une séance de signature, s’est transformée en une nouvelle séance de négociation », détaille la présidente du Sniil. Celle-ci précise que les négociateurs ont décidé de laisser passer la trêve estivale et de se retrouver fin août. Car le temps presse : il faudra bien que les IPA libérales aient un moyen de facturer leurs soins dès l’automne.

Adrien Renaud

* Convergence infirmière, Fédération nationale des infirmiers (FNI) et Sniil.

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie


Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...