(Publicité)
 


03/07/2019

La laïcité : une chance pour chacun

Pour une prise en charge optimale, les soignants doivent adopter la bonne posture vis-à-vis du spirituel et du religieux de leurs patients. Pour ce faire, ils doivent se conforter à la loi française, basée sur le modèle de la laïcité.

Loin des agitations politiques et médiatiques récurrentes sur le fait religieux et la laïcité, les professionnels de santé savent d’expérience que le spirituel et le religieux des patients et de leurs proches ont à être pris en compte. Dans le souci d’une prise en charge globale de la personne, les soignants ont à trouver la bonne posture conforme à ce que le soin exige et ce que la loi rend possible. Le professionnel n’est pas démuni s’il connaît la loi et son esprit. Il pourra ainsi accompagner les patients sans jugement face à leur attente et leur demande.

Les cadres de santé ont un rôle déterminant à jouer pour impulser la dynamique du possible et gérer les limites. Ils doivent plus que d’autres lever le voile de leur « ignorance » et de leurs préjugés pour soutenir, éduquer et organiser le professionnalisme de chacun. La laïcité à la française est un modèle d’ouverture et de reconnaissance de l’autre dans sa conviction philosophique et religieuse. Elle permet à chacun d’être soi-même en préservant les conditions d’un espace public respectueux et partagé.

Le milieu du soin est à ce titre exemplaire pour toute une société. La loi garantit aux patients la liberté de pratiquer leur religion à l’hôpital dans les limites du cadre fixé. Le raisonnement est simple : la liberté est première mais des restrictions sont possibles si la demande est incompatible avec le bon fonctionnement du service, avec l’exercice du soin, avec la sécurité, les règles d’hygiène et de santé, mais aussi si elle porte atteinte à la liberté d’autrui et au bien vivre ensemble. Cependant, maîtriser le raisonnement et le cadre ne suffit jamais. Il faut savoir entrer en relation, apaiser et rassurer en dialoguant pour permettre la recherche de ce qui convient à la situation. C’est un équilibre parfois fragile qu’il faut savoir négocier.

De nombreuses situations de crispation se dénouent pas le savoir-faire relationnel. Il est décisif que les réponses et les pratiques ne soient pas vécues comme arbitraires et contre l’autre, mais au contraire comme des décisions qui permettent de construire un collectif, une organisation et des manières de faire qui préservent l’intime de chacun. Parce que l’expression religieuse est l’expression d’un besoin humain comme un autre, nous devons ensemble, avec exigence et souplesse, accompagner chacun, les patients, les proches et les professionnels, à mieux comprendre et vivre la chance que nous permet la laïcité.

Marc Grassin

Fait religieux et laïcité : posture et rôle du cadre de santé

A lire dans « Objectif Soins & management », n° 269

Réservé aux abonnés 

Les dernières réactions

  • 03/07/2019 à 20:40
    lamarie
    alerter
    Il est effectivement normal que les soignants respectent les patients, quel que soient leur religion!!
    mais l'inverse doit être aussi la normalité!!
    Les patients doivent aussi respecter les professionnels de santé

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie


Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...